»Du domaine des Murmures » de Carole Martinez

Titre VF : Du domaine des Murmures
Auteur : Carole Martinez
Editions Folio, 2013. ( éditions Gallimard, 2011 )
Genre : Historique
Prix Goncourt des lycéens 2011, prix du roman historique de Levallois, prix des lecteurs de Corse, prix des lecteurs des Écrivains du Sud et prix Marcel Aymé.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Comment échapper à cette destinée sinon avec l’aide du Christ ?
[…] J’aurais tant aimé ne pas déplaire à mon père.  »

Résumé :
 » En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire  »oui ». Contre la décision de son père, le seigneur du domaine des Murmures, elle s’offre à Dieu et exige de vivre emmurée jusqu’à sa mort. Elle ne se doute pas de ce qu’elle entraîne dans sa tombe, ni du voyage que sera sa réclusion… Loin de gagner la solitude, la voici témoin et actrice de son siècle, inspirant pèlerins et croisés jusqu’en Terre sainte.
Aujourd’hui encore, son fantôme murmure de fabuleux destin à qui sait tendre l’oreille.

Après Le cœur cousu, Carole Martinez nous offre un conte sensuel et cruel, encensé par la critique et les lecteurs. Elle y dessine l’inoubliable portrait d’une femme insoumise, vivant à la lisière du songe.  »

 
Mon avis :
Du domaine des Murmures est un roman historique nous plongeant en plein cœur du 12eme siècle, dans un petit village français, entre vie quotidienne et superstitions. Nous découvrons le destin d’Esclarmonde, qui pour échapper à un mariage de convenance, souhaite se soustraire à la vie et se destiner à Dieu. Nous suivons donc le quotidien du village, qui va réorganiser sa vie suivant les prédictions d’Esclarmonde, l’a proclamant Sainte.
Nous découvrons, au sein de ce texte, la vie au Moyen-Age, l’écart plus que flagrant entre les bourgeois et les basses classes, réunis pourtant autour de la religion. Cette dernière est le thème premier du récit, mais l’auteur contourne habillement la vie de l’héroïne que l’on pourrai croire ennuyeuse. En effet Esclarmonde prédit l’avenir aux villageois, le lecteur suit donc avec elle leurs espoirs et leurs chagrins, tout un panel de personnages est donc mis à disposition, évoquant ainsi toute la complexité de la vie au 12eme siècle.
La guerre est également un thème extrêmement présent au sein du récit, puisque le père d’Esclarmonde est envoyé en croisade. L’auteur nous expose ainsi la chronique guerrière d’un homme qui ne sait plus où Dieu se trouve, dans la prière ou la guerre. Ce qui est extrêmement révélateur de la vie des hommes de l’époque, nous donnant un aspect de la violence et de la rudesse du Moyen-Age.

Le style de l’auteur est empreint de poésie et de lyrisme, amenés de façon naturelle, nous entrons par ses mots complètement dans ce Moyen-Age de croyances, de simplicité et de guerre. Le texte comporte très peu de dialogues, mais ce procédé est tout à l’honneur de l’auteur, qui nous immerge dans le monde de l’héroïne, nous livrant son histoire à la manière d’une vision ou d’une légende. Nous sommes Esclarmonde.

En conclusion, une plongée dans le 12eme siècle, entre guerre et prière, superstitions et violences.

COUP DE COEUR

Publicités

27 réflexions sur “ »Du domaine des Murmures » de Carole Martinez

  1. Pingback: Bilan du mois d’Août 2015 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

  3. Ce livre ne m’attirais pas du tout initialement et puis vous me donnez de plus en plus envie. 🙂 J’avoue que je suis très intrigué de découvrir ce livre. ^^ Merci pour ton avis plus que enthousiasme Topobiblioteca.

  4. Ce livre a souvent que de bons échos et j’aime beaucoup la période historique du moyen âge donc ta chronique me donne encore plus envie 😉

  5. J’aime beaucoup les romans historiques et l’histoire semble vraiment intéressante: la fille qui cherche à échapper à un mariage arrangé notamment.

  6. C’est assez intelligent l’idée des prédictions, ça donne à l’auteur plus de place pour nous parler des tout et des riens de l’époque !
    Je le note dans ma Wishlist, j’ai envie d’en savoir plus sur la période et sur les personnages !

    • Exactement, on ne s’ennuie pas du tout et on à l’impression d’y être propulsé ! Je pense que c’est une lecture pour toi, car comme moi, tu avais aimé Le roi disait que j’étais diable =)

  7. Pingback: Meilleures lectures de l’année 2015 | Topobiblioteca

  8. Pingback: Si on parlait de… romans historiques | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s