»La petite danseuse de quatorze ans » de Camille Laurens – Rentrée Littéraire 2017

Titre VF : La petite danseuse de quatorze ans

Auteur : Camille Laurens

Editions Stock, 2017.

Genre : Essai, Historique, Rentrée Littéraire 2017

 » La sculpture est un métier d’aveugle.  » Degas

Résumé :

 » Elle est célèbre dans le monde entier mais combien  connaissent son nom ? On peut admirer sa silhouette  à Washington, Paris, Londres, New York, Dresde ou Copenhague, mais où est sa tombe ? On ne sait que son  âge, quatorze ans, et le travail qu’elle faisait, car c’était déjà  un travail, à cet âge où nos enfants vont à l’école. Dans les  années 1880, elle dansait comme petit rat à l’Opéra de Paris, et ce qui fait souvent rêver nos petites filles n’était pas un  rêve pour elle, pas l’âge heureux de notre jeunesse. Elle a  été renvoyée après quelques années de labeur, le directeur  en a eu assez de ses absences à répétition. C’est qu’elle avait  un autre métier, et même deux, parce que les quelques sous  gagnés à l’Opéra ne suffisaient pas à la nourrir, elle ni sa  famille. Elle était modèle, elle posait pour des peintres ou  des sculpteurs. Parmi eux il y avait Edgar Degas.  »

Avis :

 » Déranger pour donner à penser, assurer à l’art une fonction critique, le mettre au service de la vérité, fût-elle cruelle : telles sont les visées d’Edgar Degas, et son extrême modernité.  »

La petite danseuse de quatorze ans, sculpture de Degas, décriée, encensée mais surtout mystérieuse, traverse les époques et suscite toujours autant de curiosité. Avec cet essai, Camille Laurens part à la recherche de l’identité du modèle. La quatrième est trompeuse, et ce n’est pas un récit fictionnel sur la petite danseuse que nous suivons mais bien une recherche sur ce que cette sculpture dit de l’œuvre de Degas, de son époque et surtout de cette inconnue qui servie de modèle.

Cette sculpture à toujours fascinée Camille Laurens, qui à force de la regarder à voulu partir à la recherche de l’identité mais surtout du quotidien du modèle. Elle nous entraîne avec elle dans cette quête fascinante et atypique. Elle revient également sur la fascination de Degas pour le monde de la danse, pour cette figure de danseuse ambivalente, à la fois gracieuse mais aussi terriblement scandaleuse. Quelle est la place de cette sculpture dans son œuvre, pourquoi tout à coup passer de la peinture à la modélisation en volume ? Que signifie vraiment cette œuvre ?

 » Il s’agit bien pour Degas, avec cette sculpture, de susciter un étonnement, un choc salutaire qui ouvrent la conscience du spectateur en lui présentant non pas une œuvre élégante destinée à flatter son goût esthétique mais le drame d’une société, auquel il contribue.  »

Serai-ce cela ? Degas a-t-il voulu, avec cette sculpture, donner à voir le vrai quotidien, la vraie torture d’une vie de danseuse ? Nul ne le saura jamais mais la démonstration de l’auteur avec force recherche qu’elle nous expose nous donne une partie des réponses. Petit bémol, il aurait été fort agréable de pouvoir se référencer à des images, car si certaines œuvres exposées dans cet essai sont connues de tous, les avoir face à nous lorsque l’auteur avance ses explications aurait été un plus.

Une démonstration captivante qui amorce un nouveau regard sur le travail et la personnalité de Degas. Entre récit et essai, un livre qui brouille les pistes et nous emmène dans les confins du travail de l’artiste et de la réception du public.

Un coup de cœur de la Rentrée Littéraire 2017 !

Publicités

13 réflexions sur “ »La petite danseuse de quatorze ans » de Camille Laurens – Rentrée Littéraire 2017

  1. Pingback: Bilan du mois de Septembre 2017 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

    • Oui elle est ambivalente, à la fois la grâce et à cette époque l’extrême pauvreté. Une figure qui à évoluée et qui est en perpétuelle mutation, une évolution qui est retracée ici en revenant à ses origines.

  3. effectivement, le résumé est trompeur! Je me serais attendue à quelque chose dans la veine de Tracy Chevalier. Mais une étude de Degas et de la vie de ses contemporains est aussi très intéressante! Je me souviens avoir été un peu choquée lorsque j’ai lu La Duchesse (dont un film avec keira Knightley a été tiré). Je m’attendais à une biographie romancée, alors qu’il s’agissait d’un mémoire sur ladite duchesse. Une fois que j’ai été habituée à la forme, très académique, j’ai passé un très bon moment.

    • C’est à ce genre auquel je m’attendais au départ et c’est pourquoi je le précise ici, afin d’avertir le lecteur. Mais c’est une lecture très enrichissante, à la fois récit historique fantasmée, mais basée sur des faits réels mais aussi une sorte d’essai sur cette figure de danseuse dans l’oeuvre de Degas. Un mélange savoureux !

  4. Pingback: Meilleures lectures de 2017 | Topobiblioteca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s