»Vadim – Le plaisir sans remords » de Clément Ghys

Titre VF : Vadim – Le plaisir sans remords

Auteur : Clément Ghys

Editions Stock, 2017.

Genre : Biographie

 » Vadim a été une sensation. Pas pour ma génération, mais pour celles qui m’ont précédé, pour celle de mon père, pour les hommes nés à un moment des années cinquante. Pendant à peine deux décennies, son nom à été une promesse de corps, de désirs, de femmes.  »

Résumé :

 » Le nom de Roger Vadim est associé à des films, Et Dieu créa… la femme, Les liaisons dangereuses 1960 ou Barbarella, et surtout à des actrices, Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Jane Fonda… Ces femmes, il les a aimées et propulsées vers la célébrité. Avec elles, le réalisateur a choqué la morale de l’Europe de l’après-guerre, ouvert la voie à la Nouvelle Vague, incarné une dolce vita à la française et imaginé un érotisme populaire aujourd’hui suranné.

De l’effervescence de Saint-Germain-des-Prés aux plages de Saint-Tropez, des plateaux de tournage romains à Malibu, Vadim s’est inventé un destin avec désinvolture, croisant Brando, Sagan, Mitterand, Godard, Warhol… Clément Ghys raconte ce personnage romanesque né en 1928, mort en 2000. Avec un regard contemporain, il interroge notre nostalgie pour une époque où le plaisir se vivait sans remords. Un portrait intime.  »

Avis :

Merci Babelio pour l’envoi de ce livre.

Roger Vadim, le réalisateur de Et Dieu… créa la femme.

Ce séducteur qui tenu dans ses bras les plus belles actrices de son époque.

Mais que reste-t-il de ses années cinquante si libres et légères ? Que reste-t-il de Vadim aujourd’hui ? La jeune génération sait-elle qui il est en dehors des étudiants de cinéma ? C’est ce que ce propose de retracer l’auteur : la vie d’un garçon de Saint-Germain-des-Prés dans les années 50 et son parcours de réalisateur.

Les chapitres débutent presque tous par  »La jeune-fille danse dans la boîte de nuit. » car tout commençait dans les boîtes autour d’une danse et d’un regard. Comme si elles-étaient interchangeables ? Vadim s’est toujours défendu de façonner les femmes qu’il aimait en actrice de cinéma, blonde de surcroît. Un peu réducteur en effet et l’auteur nous montre que c’est plus complexe que cela et que tout tenait de l’époque et de l’aura de Vadim, un jeune-homme auquel on peut difficilement résister. D’abord Bardot, qu’il épousa dès sa majorité et qu’il propulsa en même temps que lui dans le brûlant Et Dieu… créa la femme. Puis celle qu’on oublie bien souvent, Annette Stroyberg sans cesse comparé à Bardot, puis Deneuve et Jane Fonda. Des femmes belles aux caractères de feu qu’il lança, pour la plupart, sur les plateaux de cinéma. Mais Vadim est un homme aux multiples facettes qui rêve sa vie comme un film. La réalité est parfois toute autre. Et dans ce livre nous voyons que le vrai personnage principal de sa vie est la Femme. Qu’il regarde, façonne, met en image, certes, mais parfois c’est elle qui est plus en avance que lui et créer le décalage.

En parallèle, c’est également l’époque que décortique Clément Ghys et surtout le quartier de Saint-Germain-des-Prés et le cinéma en pleine mutation. C’est la vie dans les bars et les boîtes, les discussions, les castings et la vie facile. C’est le cinéma français qui s’écrit et c’est Godard qui dit de lui :  » Ainsi, inutile de féliciter Vadim d’être en avance, car il se trouve seulement que si tous les autres sont en retard, lui, en revanche, est à l’heure juste.  »

Le livre est beau et nostalgique, montrant la fascination d’un homme pour un autre qu’il n’a pas connu et pour un âge d’or qu’il fantasme.

Publicités

2 réflexions sur “ »Vadim – Le plaisir sans remords » de Clément Ghys

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

  2. Pingback: Bilan du mois de Juin 2017 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s