»Toutes blessent la dernière tue » de Karine Giebel

Titre VF : Toutes blessent la dernière tue

Auteur : Karine Giebel

Editions Belfond, 2018.

Genre : Thriller

 » Les cauchemars, c’est toujours plus facile à deux.  »

Résumé :

 » Maman disait de moi que j’étais un ange.

Un ange tombé du ciel.

Ce que maman a oublié de dire, c’est que les anges qui tombent ne se relèvent jamais.

Je connais l’enfer dans ses moindres recoins.

Je pourrais le dessiner les yeux fermés. Je pourrais en parler pendant des heures. Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler…

Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude.

Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer.

Une rencontre va peut-être changer son destin…

Frapper, toujours plus fort.

Les détruire, les uns après les autres.

Les tuer tous, jusqu’au dernier.


Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.

Un homme dangereux.

Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.

Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

Rappelle-toi qui tu es.

Rappelle-toi, vite !

Parce que bientôt, tu seras morte.  »

Chronique :

Karine Giebel : « Quand j’ai commencé à écrire des romans,

je me suis aperçue que tout ce que j’écrivais était très noir,

on ne choisit pas forcément la couleur de l’encre de sa plume »

Karine Giebel traite avec Toutes blessent, la dernière tue de l’esclavage moderne. Thème difficile mais pourtant bien réel, à l’heure même où l’esclavage est aboli. En effet, le sujet est tabou et trop peu abordé. Il existe encore de nos jours des familles qui emploient illégalement des jeunes filles pour la plupart, issues bien souvent de familles pauvres africaines, promettant à leurs proches un avenir meilleur. Mais la réalité est toute autre : mal nourries, torturées, séquestrées, Karine Giebel redonne une voix à ces victimes.

Toutes blessent, la dernière tue est un excellent thriller populaire et romanesque, avec du suspense, de l’action et de la violence. Mais ce dernier né n’a pas la force et la perversité à laquelle l’auteur nous a habitué. En effet, même si l’ambiance est volontiers glauque à souhait, quelque chose dans le déroulé de l’intrigue, les péripéties s’enchaînant trop vite peut-être, donnent un petit effet de sur-enchère qui n’est pas la patte de l’auteur dans ses précédents livres. Un thriller que je recommanderai plutôt aux lecteurs avides de témoignages…

Publicités

15 réflexions sur “ »Toutes blessent la dernière tue » de Karine Giebel

  1. Pingback: Bilan du mois d’Avril 2018 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

  3. j’avais beaucoup aimé Les Morsures de l’ombre et beaucoup moins Juste une ombre, et donc, j’ai laissé tomber cet auteur… pour l’instant!

  4. Je rencontre toujours quelques difficultés pour me lancer dans la lecture d’un thriller. Mais celui-ci a l’air intéressant, et comme il a l’air d’être moins glauque que d’autres, peut-être que ça le fera pour moi 🙂

  5. Pingback:  Et tout sera silence  de Michel Moatti | «Topobiblioteca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s