»Une femme en contre-jour » de Gaëlle Josse

Titre VF : Une femme en contre-jour

Autrice : Gaëlle Josse

Editions Natabilia, 2019.

Genre : Biographie, Art

 » Qui était donc cette femme libre, audacieuse, insatiable du spectacle de la vie et qui en fit une œuvre à la fois humble et magistrale ?  »

Résumé :

 » Raconter Vivian Maier, c’est raconter la vie d’une invisible, d’une effacée. Une nurse, une bonne d’enfants. Une photographe de génie qui n’a pas vu la plupart de ses propres photos. Une Américaine d’origine française, arpenteuse inlassable des rues de New York et de Chicago, nostalgique de ses années d’enfance heureuse dans la verte vallée des Hautes-Alpes où elle a rêvé de s’ancrer et de trouver une famille. Son œuvre, pleine d’humanité et d’attention envers les démunis, les perdants du rêve américain, a été retrouvée par hasard – une histoire digne des meilleurs romans – dans des cartons oubliés au fond d’un garde-meubles de la banlieue de Chicago. Vivian Maier venait alors de décéder, à quatre-vingt-trois ans, dans le plus grand anonymat. Elle n’aura pas connu la célébrité, ni l’engouement planétaire qui accompagne aujourd’hui son travail d’artiste. Une vie de solitude, de pauvreté, de lourds secrets familiaux et d’épreuves ; une personnalité complexe et parfois déroutante, un destin qui s’écrit entre la France et l’Amérique. L’histoire d’une femme libre, d’une perdante magnifique, qui a choisi de vivre les yeux grands ouverts. Je vais vous dire cette vie-là, et aussi tout ce qui me relie à elle, dans une troublante correspondance ressentie avec mon travail d’écrivain.  » G.J.

Chronique :

L’œuvre de Vivian Maier à certainement l’histoire la plus rocambolesque qui soit !

2007. Imaginez des milliers de photographies et négatifs entassés dans un hangar bientôt mis en vente pour non paiement de location. John Maloof, collectionneur, achète l’intégralité aux enchères, sans savoir réellement ce qu’il vient d’acquérir. Selon plusieurs professionnels, les photographies ne valent rien. John Maloof fini par en poster certaines sur Internet, c’est très vite un immense succès et les internautes veulent savoir qui se cachent derrière cette œuvre. Il commence alors à faire des recherches sur l’identité de la propriétaire du box de stockage et découvre que Vivian Maier était une nounou et que la photo était une passion de toute une vie. Mais une passion cachée dont elle n’a jamais cherchée à tirer profit.

Découvrez avec Une femme en contre-jour, la vie de cette femme de l’ombre, qui photographiait les laissés pour compte.

Une femme que l’on découvre ambiguë, à la fois prévenante et égoïste voire franchement méchante. Une personnalité que la dure vie entre la France et l’Amérique n’a pas épargnée de la pauvreté. Peut-être se cherchait-t-elle dans ses pauvres qu’elle photographiait ? Si l’on regarde attentivement, son œuvre est jalonnée de paradoxes : des mondaines en belles robes et à contrario des familles délaissées, dans la rue, sans le sous. Deux facettes d’un même monde dans lequel Vivian Maier est entre les deux : un pied dans de belles demeures en tant que gouvernante et une vie en marge.

Un texte qui part à la recherche d’une femme mystérieuse que même les gens qui l’ont connue peine à définir. Une femme en contre-jour est entre le roman et la biographie d’une artiste et d’une époque. L’histoire d’une vie et d’une femme qui restera un mystère comme beaucoup d’artistes !

Publicités

8 réflexions sur “ »Une femme en contre-jour » de Gaëlle Josse

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

  2. Pingback: Bilan du mois de Mai 2019 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  3. J’avais regardé un documentaire sur son histoire (incroyable je suis bien d’accord avec toi) mais j’ignorais qu’une c’était emparée de sa vie pour écrire un bouquin. Je me souviens d’avoir été horrifiée par cette femme car il y avait des témoignages des enfants qu’elle avait gardé adultes décrivant les maltraitances qu’ils avaient subit. En parallèle de ses photos – certes qui sont intéressantes – c’était assez glauque les descriptions de la personnalité de cette femme. Bref, tout ça pour dire merci pour la découverte 😉

    • Je pense que le documentaire me plairait ! Oui dans le livre l’autrice décrit vraiment cette personnalité un peu à double facette, à la fois artiste et nourrice, mais égoïste et parfois méchante. Vraiment très fascinant, surtout que l’on ne saura jamais véritablement qui elle était et c’est ceci qui la rend encore plus attirante !
      Merci de ton commentaire =)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s