»Khalil » de Yasmina Khadra – Rentrée Littéraire 2018

Titre VF : Khalil

Auteur : Yasmina Khadra

Editions Julliard, 2018.

Genre : Historique, littérature contemporaine

 » Nous étions des kamikazes ; notre mission consistait à transformer la fête au Stade de France en un deuil planétaire.  »

Résumé :

 » Vendredi 13 novembre 2015. L’air est encore doux pour un soir d’hiver. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d’explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l’acte. Il fait partie du commando qui s’apprête à ensanglanter la capitale. Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ?

Dans ce nouveau roman, Yasmina Khadra nous livre une approche inédite du terrorisme, d’un réalisme et d’une justesse époustouflants, une plongée vertigineuse dans l’esprit d’un kamikaze qu’il suit à la trace, jusque dans ses derniers retranchements, pour nous éveiller à notre époque suspendue entre la fragile lucidité de la conscience et l’insoutenable brutalité de la folie.  »

Chronique :

Yasmina Khadra est connu pour se frotter à des sujets sensibles de la culture musulmane, un portrait de Kadhafi notamment avec son livre La dernière nuit du Raïs, sorti en 2015, nous rendant cet homme presque humain, était un tour de force littéraire.

En cette rentrée littéraire il publie Khalil, nom du personnage principal, personnage de fiction il faut tout de même le dire, qui n’est autre que l’un des organisateurs des terribles attentats du 13 novembre 2015. Il retrace donc le portrait de ce jeune homme, un musulman tout à fait lambda, qui souhaite suivre les traces de son meilleur ami, en s’engageant dans une organisation islamiste. Mais tout ne se passe pas comme prévu ce fameux soir au Stade de France…

Avec cette fiction littéraire, Yasmina Khadra se lance dans un récit difficile, qui est abordé ces dernières années par nombres d’écrivains. Le terrorisme et la peur, l’incompréhension et les amalgames qu’ils génèrent sont légions et s’emparent de notre paysage littéraire, malheureusement, mais la littérature se doit d’être le reflet de nos sociétés. Ainsi avec son dernier né, l’auteur nous dresse le portrait d’une société musulmane en crise, en proie à des mutations qu’elle ne sait pas contrôler. Nous pouvons reprocher au récit une forme de facilité, une surenchère dans les événements dramatiques, mais pas sa sensibilité. Khalil est tour à tour pour le lecteur, attachant, compréhensible et la seconde suivante impardonnable. C’est ce mélange de sentiment qui fait tout le sel du livre et qui le rend réel.

Khalil est un roman qui touche… Même si il n’arrive pas à la cheville de La dernière nuit du Raïs qui était un livre inoubliable par le caractère féroce du personnage cette fois-ci non fictionnel.

4 réflexions sur “ »Khalil » de Yasmina Khadra – Rentrée Littéraire 2018

  1. Pingback: Bilan du mois d’Octobre et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s