»Le bal des folles » de Victoria Mass – Prix Renaudot des lycéens 2019

Titre VF : Le bal des folles

Autrice : Victoria Mass

Editions Albin Michel, 2019.

Genre : Roman historique

Prix Renaudot des lycéens 2019.

 » Loin d’hystériques qui dansent nu-pieds dans les couloirs froids, seule prédomine ici une lutte muette et quotidienne pour la normalité.  »

Lire la suite

 »Katerina » de James Frey – Rentrée Littéraire 2019

Titre VO : Katerina (2018)

Titre VF : Katerina

Auteur : James Frey

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Diniz Galhos.

Editions Flammarion, 2019.

Genre : Littérature contemporaine, Littérature américaine, Littérature étrangère

 » Paris, 1992

J’habite rue Saint-Placide. Il y a des bouteilles de vin vides et des cendriers pleins partout par terre, mon matelas est posé à même le sol. La peinture des murs a fini de s’écailler et les fenêtres ferment mal. Nous sommes à la fin de XXe siècle et nous vivons dans ce qui est cencé être une société moderne.  »

Lire la suite

 »Passions » de Nicolas Sarkozy

Titre VF : Passions

Auteur : Nicolas Sarkozy

Editions de L’Observatoire, 2019.

Genre : Essai, Politique, Autobiographie

 » Or, on ne s’improvise pas président de la République. Même lorsqu’on l’a intériorisé, lorsqu’on s’y attend, lorsqu’on a exercé de lourdes responsabilités ministérielles avant, rien n’y fait, le choc de l’élection est tellement intense. On ne peut s’imaginer le poids des responsabilités, la multitude des décisions à prendre, la solitude de celui qui doit avoir le dernier mot.  »

Lire la suite

 »Un autre Eden » de Bernard Chambaz – Rentrée Littéraire 2019

Titre VF : Un autre Eden

Auteur : Bernard Chambaz

Editions Seuil, 2019.

Genre : Littérature contemporaine, Historique, Biographie, Art

 » On garde au fond du cœur des épisodes cuisants auxquels nous donnons, quelquefois, trop de relief.  »

Lire la suite

 »La Maison » de Emma Becker – Rentrée Littéraire 2019

Titre VF : La Maison

Autrice : Emma Becker

Editions Flammarion, 2019.

Genre : Littérature contemporaine

 » Car en un soir j’avais saisi tout ce qui avait inspiré des ouvrages si tristes sur la prostitution. Et par fierté, parce qu’il était hors de question que je ponde un bouquin naïf ou misérabiliste ou pis, un bouquin qui n’aurait effleuré qu’une facette de ce travail, je me suis persuadée qu’il y aurait quelque chose de beau ou de drôle à écrire, même s’il fallait racler le fond du fond. J’espérais que ma voix rendrait humaine la réalité de la prostitution –, même si moi seule me battait pour ce mensonge-là.  »

Lire la suite