Les éditeuriales – Poitiers, Avril 2015

Ce mois d’avril voit le lancement des éditeuriales à Poitiers (86), un salon du livre innovant présentant une maison d’édition et ses auteurs. Pendant deux semaines, différentes conférences suivies de séances de dédicaces, présentent le fonctionnement de la maison d’édition Julliard, ainsi que leurs auteurs, leurs livres et leurs modes d’écriture.

img_i22362_Les_Editeuriales_30-03-15-11-00-47

Lire la suite

Salon du livre de poche de St Maur 2014 par La Griffe Noire

Coucou les petits chats, le week end du 21 et 22 juin dernier avait lieu le Salon du livre de poche de St Maur, 6eme édition en 2014 ! Je vous emmène avec moi dans les allées…

106078-saint-maur-en-poche-2014-le-salon-du-livre-de-poche

Arrivée sur le Salon, je me dirige vers le stand de Gilles Legardinier, un homme charmant accompagné de son épouse, qui me remercie d’avoir patienté, pour moi ce fût un plaisir d’attendre pour lui ! On a discutés de ses romans, et de son envie de revenir vers le polar, avec Nous étions les hommes que j’ai acheté dans la foulée.

Katherine Pancol, mon auteure chouchou, était présente elle aussi et j’ai pu parler 15 minutes avec elle, et la rendre toute émue, vous imaginez bien que les larmes n’étaient pas loin pour moi également ! Elle me laissera un merveilleux souvenirs, et figurez vous qu’elle a rencontré et partagé les derniers mois de la vie de Louise Brooks dont elle s’inspirera pour Embrassez-moi

Karine Giebel, dont j’ai dévalisé le stand et qui m’a offert ses précieux conseils de lectures (pour une monter en puissance d’adrénaline et de tension, lisez d’abord Meurtres pour rédemption avant Purgatoire des innocents, conseil de l’auteure!). Une rencontre forte en émotion !

Attention Karine Giebel, Ingrid Desjours, Maude Tabachnik et Claire Favan, les  »drôles de dames du polar français » vont se réunir afin de décerner le meilleur polar de 2015, grande nouvelle du Salon.

Theresa Révay, une auteure dont je voulais lire les livres depuis bien longtemps nous a offert à ma maman et moi, une formidable entrée dans son univers en nous présentant chacun de ses livres. Très à l’écoute de son lectorat, elle fait le tour des blogs afin de répondre aux questions, de laisser un petit mot et elle m’a vraiment fait forte impression, quelqu’un qui aime passionnément son métier et c’est beau à voir !

S’en sont suivis Mallock, dont j’ai pu admirer les photos, un artiste très polyvalent, qui touche à tout pour notre plus grand plaisir, Franck Thilliez, plus timide et réservé, le couple d’auteurs charmants Nathalie Hug et Jérôme Camut qui m’ont accueillis chaleureusement à leurs stands. Chacun avec un petit mot, une petite attention envers son lecteur, ils m’ont tous ravis…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En bref, un Salon vraiment chaleureux, pour tous les goûts, de la littérature adulte à l’enfance, en passant par la jeunesse, young-adult, les auteurs sont là pour notre plus grand plaisir ! J’ai pu faire des rencontres et découvrir des auteurs et des livres dont j’avais seulement entendu parler par d’autres, mais venant de la bouche des auteurs même, c’est de loin encore une autre ouverture et c’est le charme de ce Salon ! Un grand merci aux auteurs, à la librairie La Griffe Noire et à tous les bénévoles sans qui rien n’aurai lieu…

Le lendemain, je suis allée au 2 rue de la Varenne à Saint Maur des fossés, domaine de La Griffe Noire, où j’ai pu rencontrer Gérard Collard et Jean Casel, pour une petite photo et leurs dires que leur Salon à vraiment une raison d’exister… Mais je suis bien évidemment ressortie avec quelques trouvailles, grâces au magnifique pancartes parsemant leur librairie : 22 Britannia Road de Amanda Hodgkinson, un coup de cœur de Gérard, Saga Parisienne de Gilles Schlesser et enfin une découverte d’une petite maison d’édition tout juste ouverte, avec Le syndrome de Croyde de Marc Welinski, un immense coup de maître selon les libraires !

Le lien vers le site La Griffe Noire : http://www.lagriffenoire.com/

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Prix Inter 2014 :  »Faillir être flingué » de Céline Minard

9782743625832

Faillir être flingué de Céline Minard ( chronique sur le blog ), lauréat pour le Prix du roman des étudiants, à reçu le hier le 40eme Prix Inter du livre. Ce Prix est une récompense donnée par des lecteurs lambdas, un jury de 24 personnes, 12 hommes et 12 femmes, aimant la lecture par dessus tout. Un prix littéraire moins élitiste que d’autres, Daniel Pennac lui-même élude la question prouvant que parfois toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire…
Une délibération de 5h, mais selon le président du jury, Alain Mabanckou,  »le temps n’existait pas ! »
Céline Minard peut-être fière de son roman, un western écrit par une femme, que l’on compare volontiers à du John Ford ou du John Wayne, quoi de plus beau ?  »Le western, habituellement, c’est viril. Il n’y a que des hommes qui font du western au cinéma », explique-t-elle. Un livre d’une rare beauté, écrit avec passion, la passion des grands espaces où tout est à construire. Un  »western trafiqué », selon ses propres mots,  »loin d’une société sclérosée, car il parle d’une société qui commence à se faire, où les groupes ne sont pas formés. »

http://www.franceinter.fr/evenement-celine-minard-40eme-prix-du-livre-inter