»Une révolution sexuelle ? Réflexions sur l’après Weinstein » de Laure Murat &  »Liberté, égalité, survie » de Isabelle Rome

Titre VF : Une révolution sexuelle ? Réflexions sur l’après-Weinstein

Autrice : Laure Murat

Éditions Stock, collection Puissance des femmes, 2018.

Genre : Féminisme, Essai, Société

 » Comment être résolument contre la censure, comme c’est mon cas, et être révoltée par les incitations à la haine d’Orelsan ? Comment soutenir résolument la réinsertion des prisonniers, comme c’est mon cas, et trouver obscènes les exhibitions de Cantat en public ? A ces questions, je n’ai aucune réponse toute faite à offrir. Je dois me contenter, selon la formule de Geneviève Fraisse, d »’habiter la contradiction », ce qui est sans doute la seule posture viable de la critique.  »

Résumé :

 » Écrire sur l’après-Weinstein, du point de vue américain et français. Analyser deux cultures, cousines et à bien des égards incompatibles. Préférer l’histoire longue, des origines lointaines aux perspectives d’avenir, à l’histoire courte et pagailleuse livrée par les médias. Essayer de comprendre ce qui constitue un événement historique et ses enjeux. Revenir sur les polémiques autour de la liberté d’expression, de la morale et de l’art, en particulier dans le cinéma. C’est la grande ambition de ce petit livre.

Je mesure les risques d’écrire un livre d’intervention en pleine actualité. Je les assume parce que je crois que contribuer à la conversation démocratique vaut mieux que de rester dans son coin. »

Chronique :

La collection Puissance des femmes offre des textes engagés attestant de la complexité et de la violence de la vie des femmes dans nos sociétés contemporaines. Il est important d’en parler, d’ouvrir la voie à cette nouvelle façon de vivre et d’interroger les problèmes et les mutations de nos existences, afin de tendre vers plus d’égalité et de reconnaissance. Cette nouvelle ligne éditoriale chez Stock n’est pas uniquement à destination des femmes, elle donne un aperçu de la société dans laquelle évolue également les hommes, c’est ensemble que l’on fait avancer la communauté.

Laure Murat, dont le travail d’essayiste et de professeure, se partage entre la France et les Etats-Unis, va, dans cet ouvrage, mettre en relation les différences et points communs entre les deux nations qui ont vu presque simultanément la vague #MeToo déferler, en 2017. Cette dernière a été le point de départ d’une prise de position et d’une libération de la parole féminine, mais elle a entraînée avec elle bien des remous dont on peine, aujourd’hui, encore, à comprendre les conséquences.

L’autrice nous propose des pistes de réflexions, des sujets de débats sur lesquels elle ne porte pas de jugement, même si elle pose son point de vue en tant que femme. Elle n’apporte pas de réponse, au contraire, elle interroge le doute et les contradictions. C’est en cela que ce texte est extrêmement censé, absolument pas à charge contre les hommes, mais bien plutôt dans la formulation des incohérences et des nouveaux comportements, que nous voyons poindre.

Elle expose un peu plus en profondeur la fameuse  »zone grise », cette posture d’entre deux que l’on tend à prendre, ces sujets dans lesquels il est impossible d’avoir une seule position, un seul avis, tranché et implacable. La liberté d’expression est sacrée mais assez complexe à définir, comme elle le démontre avec succès en interpellant sur les textes d’Orelsan et ses incitations à la haine des femmes. Là réside tout le paradoxe : entre censure et art, entre avis et décence. Notre société va avoir de plus en plus de mal à se trouver, cela va passer par des notions à re-définir comme la drague et la séduction, mettre des mots et des lois sur ce qui est acceptable ou non, faire attention à l’humain et non plus aux statistiques.

Ce texte est édifiant et nous nous interrogeons nous aussi, en lisant ces lignes sur notre propre vécu, sur nos opinions et nos envies pour l’avenir de notre société. Que vous soyez une femme ou un homme, je dirais même plus, surtout si vous êtes un homme, ce texte est fait pour vous. Laure Murat revient sur votre place masculine prise à partie, qu’il va falloir comprendre et re-définir elle aussi. Nous vivons ensemble et rien ne sera égalitaire si nous n’en parlons pas.

Titre VF : Liberté, égalité, survie

Autrice : Isabelle Rome

Éditions Stock, collection Puissance des femmes, 2020.

Genre : Féminisme, Essai, Société

Résumé :

 » Isabelle Rome est une femme comme on en croise rarement dans sa vie.

Magistrate depuis trente ans, elle a un courage à toute épreuve. Très engagée dans la lutte contre les féminicides, elle tient dans ces pages personnelles à ouvrir le dialogue sur les secours concrets que l’on peut apporter.

Ce livre nous fait prendre conscience de la violence des situations dont elle est témoin. Il s’adresse à celles qui vivent sous le même toit qu’un homme violent, mais aussi à celles et ceux qui peuvent compter autour d’eux une de ces victimes. Quels sont les signaux d’alerte ? Comment s’en sortir ? Et comment les pouvoirs publics et la société peuvent-ils aujourd’hui juguler ce fléau, sans ouvrir une guerre des sexes ?  »

Chronique :

A travers son métier de magistrate, Isabelle Rome à vu nombre de femmes tentant de s’extirper des griffes d’une situation conjugale violente, et avec ce texte expose les ambiguïtés physiques tout autant que psychologiques, que de telles cellules de crises peuvent engendrer.

En citant les exemples de ces femmes, en décrivant leur situation, tout en conservant leur anonymat, l’autrice donne plus de poids à ces explications théoriques sur la dynamique violente qui peut s’instaurer dans un couple. Peut importe d’ailleurs leurs noms, les situations sont les mêmes et s’interchangent.

Un texte qui malheureusement ne défini pas clairement sa cible, les femmes subissant des violences ne vont pas aller spontanément vers ce texte, de prime abord trop froid et éloigné de ce qu’elles vivent, tout comme celles qui l’ayant vécue vont certainement préférer des témoignages. Je pense que ce texte est à destination des proches qu’une situation de violence va alerter afin de chercher les comportements à adopter.

Un récit qui montre que la violence se cache dans tous les milieux et qu’elle couve parfois à côté de nos portes. Un très beau témoignage d’un métier dans lequel on se doit d’être sincère et juste…

3 réflexions sur “ »Une révolution sexuelle ? Réflexions sur l’après Weinstein » de Laure Murat &  »Liberté, égalité, survie » de Isabelle Rome

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s