»Picasso – Le regard du minotaure (1881-1937) & Picasso – Si jamais je mourrais (1938-1973) » de Sophie Chauveau

Titre VF : Picasso – Le regard du minotaure (1881-1937) & Picasso – Si jamais je mourrais (1938-1973)

Autrice : Sophie Chauveau

Editions Télémaque 2017, 2018.

Genre : Biographie, Art

 » Rien n’est plus difficile qu’un trait. Personne ne sait combien il faut penser un trait.  »

Picasso

Résumé :

 » Tous les artistes du XXe siècle ont été « contaminés » par le virus du génie de Picasso. Ses proches, les femmes de sa vie, ses amis n’ont pas échappé non plus à la puissance irrésistible et parfois dévastatrice de son influence. Du tremblement de terre de la nuit de Noël 1884 en Andalousie, au cour duquel le petit Pablo, 3 ans, assiste pétrifié à la naissance chaotique de sa sœur et aux souffrances de sa mère, jusqu’à ses dernières années où, tel un demi-dieu, il est adulé par la planète entière, Sophie Chauveau dresse un portrait stupéfiant.  »

Chronique :

Picasso est certainement LE nom le plus connu de l’histoire de la peinture. Un nom derrière lequel se cachait un homme avec des failles immenses, une confiance en l’art incroyable et un machisme qui le suivait à la trace. Cet homme, la biographe historico-artistique Sophie Chauveau nous le fait revivre à travers deux volumes passionnant d’une vie faite de création, de femmes et de violence. Car Picasso incarne le mieux cet adage qui veut qu’un artiste ne soit bon que quand il a mal, même si certains de ses monuments sont nés de l’amour, il joue et saccage le sujet comme personne avant lui n’a osé le faire.

 » Réveiller les gens, bouleverser leur façon d’identifier les choses, créer des images inacceptables, que les gens écument, il faut les forcer à comprendre qu’ils vivent dans un drôle de monde, un monde pas rassurant. Un monde pas comme ils croient…  »

Picasso

Avec une langue qui ne dissimule rien de la muflerie de cet espagnol au cœur tendre un jour sur deux, l’autrice nous fait revivre le Montmartre de ses débuts, les mois de vaches maigres et les rencontres avec les marchands. Ses périodes, son amour de la couleur, ses expérimentations, Sophie Chauveau nous propulse dans l’Histoire aux plus près de cet homme s’agitant de tout son corps sur la toile, ne parlant pas mais faisant beaucoup. Nous rencontrons ainsi les copains les plus fous, les ennemis les plus durs et les femmes les plus belles de son temps ! Nous sommes au plus près de la création, quel bonheur de lire ces lignes tant nous sommes coupés du monde, seuls avec le maître propulsant les traits des Demoiselles d’Avignon ou de Guernica.

Sophie Chauveau a un don de conteuse exceptionnelle, cette biographie romancée est une mine d’informations conçue pour les novices autant que pour les aficionados. Si le travail de recherche se sent, les dates, les lieux et le contexte sont restitués, la manière de l’autrice de nous en rendre compte est tout simplement fascinant. Ce type d’ouvrage réconciliera les lecteurs hostiles au genre !


Une réflexion sur “ »Picasso – Le regard du minotaure (1881-1937) & Picasso – Si jamais je mourrais (1938-1973) » de Sophie Chauveau

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s