»Simone Veil – L’aube à Birkenau » de David Teboul &  »Simone Veil – La force d’une femme » de Annick Cojean, Xavier Bétaucourt et Etienne Oburie

Titre VF : Simone Veil – L’aube à Birkenau

Auteur : Récit recueilli par David Teboul

Editions : Les arènes, 2019.

Genre : Témoignage

 »La première fois que je rencontre Simone Veil, c’est pour lui proposer un documentaire sur sa vie. Elle me regarde, je me tais.

– Qu’est-ce qui vous intéresse chez moi ?

– Votre chignon, madame.  »

David Teboul

Résumé :

 » Un document pour l’Histoire qui donne à lire la voix de Simone Veil.

À la fin des années 1990, David Teboul, consacre un documentaire à Simone Veil. C’est le point de départ d’une amitié qui va durer jusqu’à sa mort. Au fil des années, il enregistre plus de quarante heures d’entretiens. L’intimité entre Simone Veil et David Teboul est telle que c’est à lui que les enfants de Simone Veil confient la cérémonie du Panthéon. Ces enregistrements, donnent aujourd’hui naissance à ce livre bouleversant.

Le livre est composé en deux parties : 200 pages de récit de Simone Veil sur son enfance, sa déportation, son retour des camps, la mémoire et l’antisémitisme, ainsi que l’impact de cet événement a eu dans ses engagements ultérieurs, notamment la cause des femmes. 100 pages de dialogues en trois séquences : entre Simone Veil et sa sœur aînée Denise, entre Simone Veil et Marceline Loridan- Ivens et enfin entre Simone Veil et Paul Schaeffer, deux anciens camarades de déportation.  »

Chronique :

Ce document est un reportage de l’auteur, une transcription écrite d’enregistrements que David Teboul eu le privilège de mener avec Simone Veil. Ces heures d’interview ont donnés naissance à une amitié, une intimité que peu de journaliste ont eu avec cette femme, politicienne, féministe, à la fois douce et dure, touchante et tranchante.

Dans la première partie du livre, Simone Veil nous conte son histoire, de sa déportation avec sa maman et sa soeur, de son incompréhension face à la terreur des camps, son retour, la rencontre avec son futur mari, sa vie de mère et d’épouse et enfin ses combats politiques. Un document inédit qui offre la pleine voix à Simone Veil, David Teboul laisse le magnéto tourner, l’écoute et la regarde. On sent toute cette émotion dans les mots de Madame Veil. Une autobiographie d’une rare intensité, dite avec le recul d’une vie qui donne une puissance inédite…

Face à cette prise de parole, David Teboul a également organisé des rencontres avec Marceline Loridan-Ivens et Paul Schaeffer, deux personnes rencontrées au camp de Birkenau, devenus des amis. Ces interviews placent en face à face des personnalités qui ne se seraient sinon jamais rencontrées et qui devant une expérience innommable réagissent différemment, ont le besoin de se retrouver, d’en parler, car eux seuls savent et ont les mêmes mots, les mêmes émotions. La relation de Simone et Marceline est touchante et drôle, une amitié franche qui donnent des scènes cocasses tant leurs vies et leurs caractères sont opposés.

Simone Veil – L’aube à Birkenau est un document important pour ne pas oublier et comprendre que chaque personne revenu des camps a réagit différemment…

Titre VF : Simone Veil – La force d’une femme

Auteurs/Dessinateur : Annick Cojean, Xavier Bétaucourt et Etienne Oburie

Editions Steinkis/Plon, 2020.

Genre : Bande-dessinée, Témoignage

Résumé :

 » Annick Cojean est grand reporter au Monde. Au fil de sa carrière, elle a croisé Simone Veil à plusieurs reprises. D’une rencontre à l’autre, une relation singulière s’est installée entre Simone Veil et la journaliste.

Une relation de femmes au-delà des fonctions. Un portrait subjectif, délicat et parfois surprenant de la femme au-delà de l’héroïne.  »

Chronique :

Annick Cojean dans cette BD-reportage nous offre une histoire croisée avec Simone Veil. Annick est journaliste au Monde et à plusieurs reprises eu la chance d’interviewer la célèbre féministe et politicienne. Au fil du temps, elles ont noué une certaine amitié faite de respect mutuel et de sujets communs.

Cette BD retrace leur histoire et à travers elle, celle de beaucoup de femmes. Simone Veil fut un modèle pour nombre d’entre elles, ses combats et son incroyable force font d’elle une des françaises les plus respectée. Elle donna l’impulsion d’émancipation à beaucoup de femmes de toutes générations.

Les dessins sont réalistes, les traits fins, pas de couleurs mais une teinte attribuée à chaque temporalité si bien que jamais le lecteur ne se perd. Un bel hommage et une façon simple et rapide d’entrer dans la vie aux multiples facettes de cette femmes si fascinante…

Merci à Babelio et aux éditions Steinkis pour l’envoi de ce livre.

9 réflexions sur “ »Simone Veil – L’aube à Birkenau » de David Teboul &  »Simone Veil – La force d’une femme » de Annick Cojean, Xavier Bétaucourt et Etienne Oburie

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

  3. J’ai beaucoup apprécié cette BD qui permet d’en apprendre plus sur cette grande dame.
    Quant à Simone Veil – L’aube à Birkenau, je le note ne connaissant pas cet ouvrage qui semble à lire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s