Trouver le temps de lire :

Comment fais-tu pour lire autant ? Cette question revient souvent dans mon entourage, mes proches ou mes collègues. J’ai eu envie, en cette période un peu spéciale, où nous sommes tous confinés, obligés de rester chez nous pour se protéger et protéger les autres, de vous dévoiler un peu de mon quotidien de lecture.

J’ai toujours été une lectrice passionnée. Vous le savez, je vous en ai déjà parlé sur le blog, j’ai eu envie de lire pour faire comme ma maman. Petit à petit, je me suis découvert une vraie passion, un vrai loisir dans la lecture qui me faisait du bien. Au collège et au lycée, j’avais sur ma table de chevet et dans mon sac, mon livre de cours de français ou de littérature et ma lecture personnelle. J’ai toujours eu cette habitude, au collège je devais attendre ma maman une demie-heure après les cours, je lisais donc à ce moment là. Au lycée, je lisais dans le bus le matin et/ou le soir, puis dans mon lit avant de m’endormir. J’ai eu accès à un ordinateur très tard par rapport à d’autres enfants, nous n’en n’avions pas à la maison, si bien que j’ai dû apprendre à faire autre chose. Je n’ai pas eu de console non plus, si bien que les jeux vidéos n’ont jamais fait partie de ma vie et encore aujourd’hui même si j’en possède une chez moi, elle me sert à regarder Netflix. J’ai été une adolescente plutôt calme qui aimait s’évader dans les livres. Je lisais beaucoup plus que les autres mais beaucoup moins que maintenant.

Cette habitude n’a jamais disparue et c’est véritablement après le lycée, lorsque j’ai fait une année d’étude par correspondance, puis lorsque j’ai repris la FAC que j’ai vraiment développé cette passion toute particulière pour la lecture. Je me découvrais plus de temps libre, je lisais énormément le matin lorsque j’avais cours tard dans la matinée ou entre deux cours si je ne pouvais pas rentrer chez moi. La découverte des blogs littéraires, la création de mon propre espace et les conseils des blogueurs ont créé cette avidité de lecture qui ne m’a depuis plus quitté, si bien que j’en ai fait mon métier.

Lorsque j’ai débuté ma vie professionnelle, en librairie pour mon plus grand bonheur, j’ai du adapter mon rythme de lecture. En effet, je ne pouvais plus lire autant qu’avant car je n’avais plus du tout le même planning simple qu’à la FAC où en dehors des heures de cours et de recherches perso, je pouvais m’organiser comme je le voulais et lire pendant de longues plages horaires dans la journée, le matin et/ou le soir. Je lisais donc pendant ma pause déjeuner, parfois le matin lorsque je commençais ma journée plus tard et surtout le soir. Je profite de chaque petit moment libre, des salles d’attente, de mes jours de repos. J’aime me ménager des plages horaires où je ne vais pas regarder l’heure et pouvoir me consacrer pleinement à ma lecture. Je n’ai pas encore d’enfants donc j’ai plus de temps que d’autres, mais j’ai tout de même ma maison à entretenir et ma vie de couple.

Finalement, je ne fais rien de particulier pour augmenter mon rythme de lecture, je profite juste des petites occasions de la vie. Comme toute passion chaque personne trouvera sa façon d’avoir le plus de temps possible pour s’y consacrer. Depuis peu, j’ai débuté un travail dans une nouvelle librairie, qui change complètement de ce à quoi j’avais l’habitude. En effet, j’ai travaillé 3 ans dans une librairie discount, où je vendais des livres neufs sortis des catalogues d’éditeurs. Des livres déstockés en somme. Je n’avais donc pas toute cette pression autour des événements littéraires comme la fameuse rentrée de septembre. Désormais, il va falloir que je change de façon de faire. En effet, c’est une librairie traditionnelle, dans laquelle il faut savoir conseiller les nouveautés à un public parfois exigeant. Je vous ferai donc un article sur ma nouvelle façon de lire dans peu de temps !

Mais le plus important reste de lire quand vous en avez envie, sans vous prendre la tête sur la quantité ou le rythme. Vous pouvez lire pendant 10 minutes par jours ou 3 heures d’affilées, ce qui reste est le plaisir de lecture. Il faut lire car vous aimez cela et ne pas vous forcez car c’est le meilleur moyen de tomber dans ce qu’on appelle communément une  »panne de lecture ». Cela ne m’est jamais arrivé à proprement parlé, car lorsque je ne ressens pas l’envie de lire, je ne le fais pas. Il faut que je sois concentrée et dans une bonne phase pour profiter pleinement de mon livre. Je n’hésite pas non plus à abandonner un livre qui ne me plaît pas, car j’ai suffisamment de romans auxquels j’ai envie de donner une chance pour me forcer à lire. Il faut s’écouter et écouter ses envies…

Et vous, quel est votre planning de lecture ? Comment lisez-vous ? Au plaisir de vous lire et d’échanger…

26 réflexions sur “Trouver le temps de lire :

  1. Beau témoignage, merci pour le partage 🙂 Comme toi mais pas dans les transports en commun et pas le matin. Et puis il y a des gens qui, a force de lire, lisent plus vite que les autres (mais je pense que ça décline avec l’âge…). Bonnes lectures et bon weekend 🙂

    • Oui exactement c’est une question d’entraînement, c’est comme tout =) J’ai moi aussi acquis quelques automatismes et à force de lire, on lis plus vite, je ne lis pas pour autant en diagonale même si cela peut m’arriver sur une lecture qui me plaît moins mais que j’ai tout de même envie de finir.

  2. Merci pour ce partage…
    Tout comme toi, j’ai toujours beaucoup lu. Aujourd’hui encore, quand je suis seule, ce qui n’arrive quasiment plus, ouvrir mon livre est mon premier reflex. Avec 2 enfants, je lis moins, beaucoup moins. Mais mon plaisir reste le même. C’est donc surtout le soir que je me dégage du temps, sur le canapé aux côtés de mon conjoint… et mon petit plaisir du matin, quand à 6h30 tout le monde dort encore et que j’ai 15 à 20 minutes pour moi toute seule avec mon café 😉

    • J’imagine que ce n’est pas toujours facile avec une vie de famille mais le plus important reste le plaisir, il faut toujours se dégager du temps pour faire ce qu’on aime… J’aime beaucoup connaître toutes ses petites habitudes, ceux qui lisent le matin, ceux qui lisent uniquement le week end, je trouve cela super enrichissant !

      • Je te rejoins totalement ! Je trouve toujours très intéressant d’échanger sur nos petites habitudes… Surtout qu’elles ne sont souvent compréhensibles qu’entre lecteurs !! 😂😂

      • Ahaha tellement, mon copain se moque gentiment parfois de mes petites manies… Et après il aime que je lui parle de mes lectures et m’aide à trouver des idées de photos pour le blog !

  3. Je lis un peu le matin, entre le départ des enfants pour le bus et l’heure de partir bosser, soit entre 30 minutes et une heure. Et je lis le dimanche (quelle surprise 😂). Du coup c’est un à deux livres par semaine grand maximum, mais je lis pour m’évader et j’ai arrêté de me mettre la pression en comparant mes petits bilans avec ceux, hallucinants, d’autres blogueurs. Je lis aussi en vacances. Tu as raison, il ne faut jamais se forcer !

    • J’adore lire tous ces petits commentaires sur vos habitudes de lectures, je vous découvre tous un peu plus grâce à ça ! =) J’imagine sans mal qu’avec les enfants c’est parfois difficile de ce caler avec un livre mais le plus important c’est que tu fasse cela avec plaisir et que tu trouve du temps pour faire ce que tu aimes, car c’est important les loisirs et un loisir seule aussi. Il faut s’écouter surtout. Moi aussi je me suis longtemps comparé avec les autres, mais j’ai arrêté, je lis à mon rythme, un livre par semaine ou plus si j’ai le temps, je peux lire le même livre pendant 3 semaines et tant pis.
      Merci de ce commentaire =)

      • Ça fait également plaisir de voir que tous les « grands » lecteurs ne sont pas forcément des machines à lire ! On se sent plus normal !
        Une chose est sûre, j’envie ton job 😏 C’est un challenge mais ça doit être tellement agréable ! Bonne semaine !

      • Je suis en pleine phase d’apprentissage car depuis quelques mois je suis entrée dans une librairie traditionnelle qui change totalement de ce que j’avais l’habitude et c’est vraiment super. Je découvre des choses tous les jours et mes collègues sont des mines d’infos et d’astuces, je m’épanouie vraiment dans ce que je fais et je suis en pleine préparation de mon BP libraire en VAE grâce à mon expérience sur le terrain =) Et toi que fais tu comme boulot ?

      • Nous avons, avec mon mari, un bureau d’études en économie d’énergie et on travaille à aider nos clients industriels et gros tertiaires à améliorer leur bilan énergétique. Et parallèlement, nous avons développé un outil de compatibilité énergétique pour réaliser des vrais bilans mesurés. Je pourrais en parler pendant des heures parce que c’est passionnant, mais c’est parfois très prenant et à mille lieues de ma passion des livres 😏

      • Ah oui rien à voir avec le monde du livre en effet ! C’est un travail qui doit être complexe mais très intéressant, c’est super on sent vraiment que tu es passionné par ce que tu fais et c’est le plus important. On oublie souvent que s’épanouir au travail est une donnée non négligeable…

      • C’est clair, surtout en ces temps où les burn-out sont légions ! Mais du coup, pour concilier boulot famille et passion, il me faudrait bien des semaines de 10 jours avec 30h dans la journée 😁 c’est d’ailleurs un point positif de ce confinement, je ne regarde plus ma montre !

  4. Je me retrouve assez dans tes mots : « Je profite de chaque petit moment libre, des salles d’attente, de mes jours de repos. J’aime me ménager des plages horaires où je ne vais pas regarder l’heure et pouvoir me consacrer pleinement à ma lecture ».

    Après, je ne suis pas autant avide de lecture que toi (malheureusement) et il y a des périodes où je n’y arrive plus. Mais c’est vrai que ces conseils ci-dessus sont ceux que je m’applique à moi-même et qui fonctionnent à merveille !

    Je serai ravie de savoir comment tu as pu adapter ta passion, tes habitudes et tout ce qui t’entoure avec la différence entre deux bibliothèques.
    Par ailleurs, je ne connaissais pas ces librairies discount qui vendent les livres neufs invendus des éditeurs… Peux-tu m’en dire plus ? Je devrais pouvoir trouver ça à Paris, mais aurais-tu un nom ? J’imagine que ce n’était pas quelque chose style wondercash non ?

    • Merci de ton commentaire ! Que veut tu dire par  »Je serai ravie de savoir comment tu as pu adapter ta passion, tes habitudes et tout ce qui t’entoure avec la différence entre deux bibliothèques. » ?
      Je travaillais pour la chaine Crocbook ( autrefois Arts et distractions ou encore Maxilivre ), ce sont d’ailleurs les anciens patrons de Maxilivre qui ont créés la marque Crocbook avec le même fonctionnement. L’entreprise achète aux maisons d’éditions qui le veulent, les livres destinés au pillon. Ainsi ces livres sont sortis des catalogues éditeurs, donc ils ne sont plus soumis à la loi Lang ainsi on peu les déstocker. Ce sont des livres neufs à prix réduits, entre – 20 et – 80 % du prix éditeur. Il y a de tout du livre de jardinage, au livre d’art en passant par des livres pour enfants, des coloriages et des romans. Une grande part reste tout de même du beau livre. On présente les livres en facing car il y a moins de références qu’en librairie traditionnelle. Un conseil, ne jamais avoir une idée précise en entrant dans ce type de boutique =) J’ai beaucoup aimé faire mes premières armes dans cette entreprise, le patron m’a laissé très libre de tester avec mes collègues des petites choses, comme des lectures pour enfants ou des expositions d’artistes locaux. J’étais basé à côté de Poitiers mais nous avons malheureusement fermer la boutique… Mais la chaîne existe toujours, il y a des magasin à La Rochelle, Lille ou encore Vannes. A Paris on trouve plus de Maxilivre.

      • C’est super ! Merci beaucoup beaucoup pour toutes tes explications et d’avoir pris le temps de me répondre.
        À la fin du confinement j’irais chiner là bas moi qui adore les livres d’art ! Merci encore !
        C’est vraiment très sympa d’avoir bu créer des animations en librairie, je trouve que c’est important ce genre de médiation, ça permet vraiment d’impliquer le public.

        Les deux librairies je voulais dire, pardon je me rarement. Puisque ton nouveau rythme va se caler sur les salons, les sorties littéraires je suis curieuse d’avoir ton retour et ta comparaison entre les deux univers.

        Merci encore

      • J’ai adoré mettre en place ces animations ! Les lectures pour enfants ont été riches en émotions, j’ai eu le cas d’une petite fille qui était timide maladive et ne quittais pas les genoux de sa maman. A force de venir nous voir, elle à fini par nous saluer de la main puis par nous dire un timide  »bonjour » et enfin spontanément venir nous faire un bisou. J’ai trouvé cela magnifique, avoir pu la regarder évoluer, elle m’a été d’un grand réconfort lorsque nous avions peu d’enfants pour l’animation =)

        J’ai été embauché depuis la fin septembre, donc le gros de la rentrée littéraire était passé mais j’ai vécu l’annonce des prix et Noel et rien que cela change beaucoup. En effet, chez Crocbook, il fallait nous caler sur d’autres sorties, les actualités artistiques globales. Un film adapté d’un livre anciennement sorti, une exposition sur un artiste en particulier, cela se ressent aussi en librairie tradi. Mais la grosse différence, c’est la réception et le nombre de références. En discount, nous avions moins d’arrivage, un à deux par mois, contre un par jour quasiment en règle général en librairie tradi. Donc il fallait trouver d’autres façons de renouveler notre stock, en jouant sur des présentations thématiques par exemple. Je pense que la différence ce place aussi du côté de la temporalité : en discount le livre vieux à de l’avenir et reste en stock plus que les 3 mois réglementaire de la durée de vie en librairie. On fonctionne moins sur la nouveauté mais sur l’intemporalité on va dire.
        Ta question me donne envie de faire un article complet tant j’ai de choses à dire ! =)

      • J’imagine à quel point c’est enrichissant d’aider un enfant à s’épanouir, de la voir évoluer et d’y avoir participer. Puis c’est vraiment motivant ! Félicitations !

        Oui donc pour Crocbook il y avait quand même un agenda même si ce n’était pas celui de toutes les librairies. Oui c’est vraiment intéressant cette ambivalence dans le même monde, si tu fais un article je le lirai avec grand plaisir ! Comment vous pensez gérer la rentrée après le confinement ? Puisque vous avez une livraison par jour et que les livres restent peu ?

        Ca doit être hyper enrichissant aussi de réfléchir aux thématiques à présenter, de sélectionner comme cela.

      • Alors je ne sais pas du tout comment mes supérieurs vont gérer cela. Je dois avouer que j’étais en contrat de remplacement jusqu’au confinement, donc j’attends d’être rappelé et de signer un autre contrat mais je ne sais pas encore quand. J’espère en tout cas pouvoir voir cet après confinement afin d’être dans une situation inédite =)

  5. Tes mots me parlent beaucoup naturellement. Le confinement me fait relire plus que de raison et j’adore ça. C’est ma manière à moi de ne pas plonger dans l’angoisse de l’extérieur et je prends avec plaisir ce temps particulier que l’on nous octroie bon gré mal gré.

    • Je suis comme toi, le confinement me permet de me plonger encore plus dans la lecture, cela fait vraiment du bien de se sortir de tout ça ! Je retrouve le plaisir de me laisser aller dans un livre sans regarder l’heure, je laisse filer le temps et je profite…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s