»Libérées ! – Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale » de Titiou Lecoq

Titre VF : Libérées ! – Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale

Autrice : Titiou Lecoq

Editions Fayar, 2017.

Genre : Essai, Féminisme

 » Il faut faire un véritable effort, il faut presque penser contre soi-même pour réussir à voir la situation telle qu’elle est vraiment : être une femme en France au XXIe siècle, ce n’est pas être l’égal d’un homme.  »

Résumé :

 » Un jour, je me suis demandée : pourquoi est-ce moi qui ramasse les affaires qui traînent. Je n’ai trouvé qu’une seule réponse. Parce que je suis une femme qui vit avec un homme et deux enfants et que, conséquemment, les corvées, c’est pour ma gueule.

Être une femme, ce n’est pas seulement l’idéal de minceur et de cheveux qui brillent, c’est le souci permanent des autres et du foyer, c’est être sans cesse ramenée à la saleté, aux taches, à la morve. L’égalité serait déjà là, mais les femmes conservent la conviction intérieure qu’elles doivent s’occuper de tout et tout le monde, et d’elles en dernier, s’il reste cinq minutes à la fin de leur triple journée.

Cette féminisation de la sphère privée implique une autre conséquence : l’espace public est toujours masculin. Peut-on se dire égaux quand la moitié de la population adapte ses vêtements en fonction des transports et fait attention à ne pas être seule la nuit dans la rue ? Et si le combat féministe devait encore et toujours se jouer dans la vie quotidienne de chacune et chacun, chez soi, dans sa propre maison, devant le panier de linge sale ?

Romancière féministe révélée par le succès de Les Morues (Au Diable Vauvert, 2011 ), Titiou Lecoq signe un essai percutant et personnel sur l’identité féminine. Un manifeste pour une nouvelle répartition des tâches et une libération.

Journaliste et blogueuse invétérée (girlsandgeeks.com), elle est également l’auteur de Sans télé, on ressent davantage le froid : chroniques de la débrouille (Fayard, 2014) et de La théorie de la tartine (Au Diable Vauvert, 2015).  »

Chronique :

Et si tout commençait par une chaussette sale laissée au sol ?

C’est ainsi que Titiou Lecoq débute son livre et nous expose comment, cette simple petite chaussette sale, lui a fait prendre conscience de ce que l’on nomme communément, la charge mentale, terme créé en 1984 ! Celle-ci est tout simplement la somme de travail d’un individu, et, il faut bien l’avouer, le plus souvent de la femme, au sein du foyer, en plus de son travail rémunéré. Il s’agit de toutes ces petites choses que l’on fait, sans parfois en avoir pleinement conscience, mais qui nous occupe l’esprit, même et surtout, lorsque celui-ci devrait être au repos. Laver le linge, le rendez-vous du petit dernier chez le médecin et bien d’autres soucis du quotidien, que l’on pense, souvent à tord, bien réparti dans notre couple.

A la lecture de ce livre, vous aussi passerez en revue ce que vous faites et ce que l’autre fait concrètement de ces tâches. Sous forme d’humour, c’est une véritable enquête sociale, fondée sur la propre expérience de l’autrice. Vous trouverez donc son histoire, qui est la nôtre à toutes, ainsi que ses recherches menées sur le sujet. Et quel vaste sujet ! Titiou Lecoq va même plus loin en analysant l’éducation genrée des enfants et en nous décryptant le fléau des réseaux sociaux où la vie des autres semblent si parfaite.

Un livre qui décrit les dérivés de nos sociétés et l’image de la femme, sans cesse égratignée et changeante, alternant entre l’ambivalence bien connue de  »la maman et la putain ». Un essai, un témoignage et tout à la fois une recherche sur l’égalité des sexes.

Publicités

4 réflexions sur “ »Libérées ! – Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale » de Titiou Lecoq

  1. Pingback: Bilan du mois de Juin 2019 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s