»Les gratitudes » de Delphine de Vigan

Titre VF : Les gratitudes

Autrice : Delphine de Vigan

Editions JC Lattès, 2019

Genre : Littérature contemporaine

 » Vous êtes-vous déjà demandé combien de fois dans votre vie vous aviez réellement dit merci ? Un vrai merci. L’expression de votre gratitude, de votre reconnaissance, de votre dette.  »

Résumé :

 » « Je suis orthophoniste. Je travaille avec les mots et avec le silence. Les non-dits. Je travaille avec la honte, le secret, les regrets. Je travaille avec l’absence, les souvenirs disparus, et ceux qui resurgissent, au détour d’un prénom, d’une image, d’un mot. Je travaille avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui. Les confidences. Et la peur de mourir. Cela fait partie de mon métier. Mais ce qui continue de m’étonner, ce qui me sidère même, ce qui encore aujourd’hui, après plus de dix ans de pratique, me coupe parfois littéralement le souffle, c’est la pérennité des douleurs d’enfance. Une empreinte ardente, incandescente, malgré les années. Qui ne s’efface pas.»

Michka est en train de perdre peu à peu l’usage de la parole. Autour d’elles, deux personnes se retrouvent : Marie, une jeune femme dont elle est très proche, et Jérôme, l’orthophoniste chargé de la suivre.  »

Chronique :

Il y a un an Delphine de Vigan commençait un cycle dans son œuvre autour des sentiments. Les loyautés l’an passé, traitait de l’adolescence et de ses dérives, aujourd’hui avec Les gratitudes, l’autrice nous emmène dans une maison de retraite où la force de dire les choses peut sauver des vies.

Delphine de Vigan a prouvé avec les années et les livres qu’elle a une plume sensible et très contemporaine. Attirée par les sujets controversés de notre société actuelle, elle démontre texte après texte sa capacité à aller là où on ne l’attends pas. Malheureusement, même si ce cycle entamé est touchant, il n’a pas la force des pages d’antan. Ces textes si ils sont beaux, ne nous accrochent pas, à chaque mot comme ont pu le faire Rien ne s’oppose à la nuit et D’après une histoire vraie, à part, il est à noter dans son œuvre. Mais là où Les jolis garçons était à la fois nostalgique, sensible et vivant, Les loyautés et désormais Les gratitudes, nous rapprochent d’une autrice plus banale et non de la plume talentueuse que nous lui connaissons.

Publicités

6 réflexions sur “ »Les gratitudes » de Delphine de Vigan

  1. Pingback: Bilan du mois de Mars 2019 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

  3. Hum, à voir, donc… J’ai encore quelques uns de ses précédents romans à lire, j’attendrai donc pour celui-ci…

    • Oui comparé aux deux immenses claques qu’ont été pour moi Rien ne s’oppose à la nuit et D’après une histoire vraie, ces derniers écrits me semblent plus fade…

Répondre à topobiblioteca Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s