»Lorsque j’étais une oeuvre d’art » Eric-Emmanuel Schmitt

Titre VF : Lorsque j’étais une œuvre d’art

Auteur : Eric-Emmanuel Schmitt

Editions Le livre de poche, 2004 ( éditions Albin Michel, 2002 )

Genre : Littérature contemporaine

 » Vous êtes l’homme qu’il me faut.  »

Résumé :

 » Qui n’a jamais rêvé de devenir un objet ? Mieux même, un objet d’admiration?
Tel est le pacte que scellent un artiste excentrique et un jeune homme désespéré. Le premier, avide de scandale, propose au second, avide d’exister, de le transformer en oeuvre d’art.
Après tout, il n’a rien à perdre, sinon la liberté.  »

Chronique :

Moins une chronique littéraire, cet article est une prise de conscience…

Un jeune homme souhaite en finir avec la vie. A quelques secondes du grand saut, du haut d’une falaise, il rencontre celui qu’il nommera, pendant un temps, son Bienfaiteur. Ce dernier lui propose de le changer en véritable œuvre d’art.

Un texte édifiant sur la puissance de la parole et des médias. Le récit développe en profondeur notre nouvelle façon de consommer l’art, devenu un produit marchand et moins un sujet de débat esthétique.

 » Puisque les imbéciles croient qu’être moderne c’est être révolutionnaire,

il prétend sans cesse rompre avec le passé et inaugurer une ère nouvelle.

[…] Sa carrière, il ne la fait pas dans son atelier, il la fait dans les médias ;

ses pigments, ses huiles, ce sont les journalistes,

et là, il est, sinon un grand artiste,

du moins un grand manipulateur.  »

La sculpture vivante de Zeus-Peter Lama, artiste particulièrement en vogue, véritable créateur modifiant mère nature, devient l’objet d’un débat stérile. Les spectateurs reluquent Adam Bis, comme une bête de foire oubliant sa conscience.

Un texte écrit il y a quelques années, qui n’a jamais été aussi actuel. Une réflexion puissante sur les bases de notre nouvelle société contemporaine uniformisée. Tout le monde parle d’Adam Bis parce que c’est à la mode, mais personne ne questionne Zeus-Peter Lama sur la raison de son œuvre. Ce dernier devient une caricature d’artiste cherchant à faire parler de lui plus qu’à créer une esthétique particulière.

Cela nous remet à notre place de spectateur à l’heure où tout le monde regarde, lit et fait la même chose. Un cercle sans fin où l’uniformité serait la norme. N’ayons pas peur d’aller vers des horizons inconnus, de tenter autre chose. La norme n’existe que pour être contournée. Les loisirs sont un milieu où expérimenter est salvateur et ouvre de nouvelles sensations. Soyons curieux et découvrons…

Un livre qui questionne en profondeur nos comportements face à la culture. A lire assurément !

Publicités

8 réflexions sur “ »Lorsque j’étais une oeuvre d’art » Eric-Emmanuel Schmitt

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

    • Je comprends totalement, il y a quelques années je ne l’aurais pas autant apprécié. C’est un livre qui demande de la maturité et après lecture il me trotte encore en tête…

    • Exactement, la lecture m’a totalement transformée, je le remarque d’ailleurs seulement quelques jours plus tard. Mais cela me saute aux yeux désormais, je veux aller vers autre chose, je veux écouter mes envies en terme de loisirs et ne pas juste aller vers ce dont tout le monde me parle ( même si c’est toujours bon également d’écouter des conseils… )

  2. Pingback: Bilan du mois de Janvier 2019 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s