»Une femme invisible » de Nathalie Piegay – Rentrée Littéraire 2018

Titre VF : Une femme invisible

Auteur : Nathalie Piegay

Editions Du Rocher, 2018.

Genre : Art, Historique, Littérature contemporaine, Rentrée littéraire 2018

 » Le plus simple a été de commencer par la fin. Des morts, on sait toujours quelque chose.

Alors commençons ainsi.  »

Résumé :

 » « Pourquoi ne pas avoir écrit sur une femme qui a fait oeuvre ? Qui a marqué l’histoire ? Qui a laissé derrière elle autre chose que des bribes et un fils ? Pourquoi m’acharner sur une comparse, sur une figure qui n’apparaît que dans l’ombre que projettent les grands hommes, dans les interstices de leur biographie ? Les feuilles s’entassent sur mon bureau, les livres où je cherche sa trace. Tous parlent de son fils, ou d’Andrieux, le père de l’enfant. Elle n’y apparaît qu’au détour d’une parenthèse, elle est reléguée en note de bas de page… »

Dans ce livre, nourri d’une longue recherche, Nathalie Piégay enquête sur celle qui fut la mère cachée d’Aragon. Elle raconte la vie de cette femme libre et la passion qu’elle entretint pour les deux Louis : Andrieux, le père, grand bourgeois parisien, et Aragon, le fils, à qui elle transmit sa passion des arts et de la littérature. Au fil des pages, cette existence invisible et passionnée finit par ressembler à celle d’une autre. L’auteur de ce récit peut-être.  »

Chronique :

Nathalie Piegay, spécialiste de Louis Aragon, s’éloigne de la formalité des textes de l’auteur pour se concentrer avec Une femme invisible sur le personnage énigmatique et fort méconnu de sa mère, Marguerite Toucas-Masillon.

 » Il sait que cette femme qu’il vient d’enterrer est sa mère.

Il le sait depuis toujours même s’il n’a jamais pu lui dire maman.

Aux autres, à tous les autres, il disait qu’elle était sa sœur.  »

L’auteur part à la recherche de la femme derrière la maman, de l’amante derrière celle qui se fît passer pour la sœur de son fils. En retraçant son parcours, c’est une société en pleine mutation mais encore ancrée dans des carcans bourgeois et une peur du qu’en-dira-t-on, qui est décrite.

Un personnage de femme fascinant qui nous met nous aussi face à nos contradictions et nos envies, par rapport à notre société. C’est finalement, au delà d’un contexte historique précis et d’une histoire personnelle, l’histoire d’une femme dans laquelle toutes les femmes pourront se retrouver : au milieu de ses peurs, de ses doutes et de ses joies. C’est d’ailleurs ce que découvre l’auteur, qui prend plusieurs fois la parole au court du récit pour nous décrir ses sentiments face à cette femme et à ce qu’elle découvre d’elle, la façon dont elle hante sa vie et ses pensées.

Une femme invisible est un roman-enquête, entremêlant faits historiques, recherches et fiction. Un récit hybride, touchant et réel.

Je remercie vivement la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Publicités

4 réflexions sur “ »Une femme invisible » de Nathalie Piegay – Rentrée Littéraire 2018

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

  2. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

  3. Pingback: Bilan du mois d’Août 2018 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s