»Bad Feminist » de Roxane Gay

Titre VO : Bad Feminist ( 2014 )

Titre VF : Bad Feminist

Auteur : Roxane Gay

Traduit de l’anglais ( Etats-Unis ) par Santiago Artozqui

Editions Denoël, 2018.

Genre : Essai

 » Je ne suis qu’une femme qui tente de trouver un sens au monde dans lequel nous vivons. Je prends la parole pour montrer toutes les pistes qui nous permettraient de vouloir plus, de faire mieux.  »

Résumé :

 » Bad Feminist. Derrière ce titre ironique, Roxane Gay développe une réflexion révolutionnaire et bienvenue sur l’état actuel du féminisme. Lassée des prises de position parfois trop clivantes de certaines organisations féministes, et fatiguée d’entendre des femmes dire qu’elles ne sont pas féministes, elle rappelle que la défense de l’égalité des sexes ne dispense pas d’assumer ses contradictions : on peut aimer la télé-réalité, se peindre les ongles en rose et revendiquer le fait d’être féministe.

Bad Feminist regroupe ses chroniques initialement publiées dans The Guardian et sur le site The Rumpus. Roxane Gay y parle de culture, de race, de sexe et de genres, de stéréotypes sur l’amitié féminine, en se fondant sur sa propre histoire de femme noire dans l’Amérique contemporaine. Le portrait qui émerge en filigrane est celui d’une femme au regard d’une incroyable justesse, aussi bien sur elle-même que sur notre société. Une société dans laquelle les produits culturels que nous consommons entretiennent bon nombre de stéréotypes qui finissent par nous définir.

Après avoir lu Bad Feminist, vous ne verrez plus les femmes, ni le monde, de la même façon. »

Chronique :

Bad Feminist, sorti en 2014 aux Etats-Unis et seulement cette année pour une traduction française chez Denoël, est un recueil de textes de l’écrivain essayiste américaine, Roxane Gay.

Comme son titre l’indique, l’auteur se revendique comme étant une mauvaise féministe.

 »J’ai l’impression que je ne m’implique pas autant que je le devrais, que je ne suis pas digne des idéaux féministes, à cause de qui j’ai choisi d’être et de mon mode de vie.  » 

Elle recommande un féminisme du quotidien, basé sur une volonté d’égalité homme-femme et non sur une société matriarcale. Elle voudrait plus que tout que la notion de féminisme ne soit plus perçue comme mauvaise, s’acharnant contre les hommes, mais un concept allant de soi, dans le respect de chacun.

Mais et surtout elle va plus loin que le simple féminisme, étant noire et en surpoids, ayant été violée dans son adolescence, elle pointe du doigt la société dans laquelle nous évoluons, afin de faire réagir face à toutes ces intolérances et inégalités de race et de genre. En se basant sur les produits culturels, comme les films ( Twilight ), les séries Girls et Orange is the new black, la romance érotique et le phénomène Cinquante nuances de Grey, c’est tout un pan de notre culture qu’elle décortique à travers le prisme de ses inégalités.

Par l’exemple de procès retentissants aux Etats-Unis ou de personnes influentes, elle nous exhorte à ne pas vivre avec des œillères et à oser affirmer qui on est, ce sera le premier pas vers plus de tolérance.

Bad Feminist ou le livre qui décomplexe les femmes !

 » Je préfère être une mauvaise féministe que ne pas être féministe du tout.  »

10 réflexions sur “ »Bad Feminist » de Roxane Gay

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

  2. Pingback: Bilan du mois d’Août 2018 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s