Bilan du mois de Juin 2018 et Dans la hotte de Charlotte

bilan (2)

J’ai lu ce mois-ci 8 livres soit un total de 1655 pages lues :

 

Début de mois avec Ameline joueuse de flûte, un album navigant sur deux rives, pour faire trembler vos petits sous la couette, tout en douceur…

Est-ce ainsi que les hommes jugent, est un récit court et intense, qu’on lit en apnée…

Le journal d’une vie où tout bascule en une fraction de seconde. Le Lambeau est un texte profondément intime duquel on ne ressort pas indemne, mais peut-être plus grand en prenant exemple sur la force d’un homme.

Madame Butterfly est un magnifique album, mais finalement presque plus à destination des adultes.

Noire n’est pas mon métier, un recueil édifiant sur les inégalités qui règnent encore dans nos sociétés et surtout dans le milieu artistique. Ce dernier doit changer pour refléter notre société…

Pour mémoire est la retranscription d’une interview de Simone Veil pour le soixantième anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz.

Vincent qu’on assassine revient sur les dernières années de la vie de Van Gogh et sa mystérieuse mort…

 »A peine entré dans la librairie… » est un recueil de nouvelles en faveur de la librairie La Griffe Noire et du Salon St Maur en poche.

Dans la hotte de Charlotte :

Ameline – joueuse de flûte de Clémentine Beauvais et Antoine Déprez ( éditions Alice Jeunesse, 2018 ) : Gagné lors de la dernière opération Masse Critique

Noire n’est pas mon métier – Collectif ( éditions Seuil, 2018 )

Pour mémoire de Alain Genestar ( éditions Grasset, 2018 )

Achats au Salon du livre de poche de Saint-Maur :

Saint-Maur… Un salon qui m’avait tant manqué l’an passé ! Cette ambiance si chaleureuse, les auteurs si décontractés, l’impression de retrouver de vieux amis…

Longtemps, je me suis couché tard de Henri Garcin ( éditions Morrigane ) :

L’autre qu’on adorait et La haine de la famille de Catherine Cusset ( éditions Folio ) : Une auteur adorable dont j’ai envie de découvrir d’autres livres !

Innocent de Gérard Depardieu ( éditions Le livre de poche )

Du sang sur la Baltique de Viveca Sten ( éditions Le livre de poche )

Hiver de Mons Kallentoft ( éditions Points )

Peggy dans les phares de Marie-Eve Lacasse ( éditions J’ai Lu )

Les hommes cruels ne courent pas les rues de Katherine Pancol ( éditons Points ) : J’ai envie de renouer avec l’auteur.

Le festival n’aura pas lieu de Gilles Jacob ( éditions Grasset )

La parole et l’action de Henri Leclerc ( éditions Fayard )

Publicités

4 réflexions sur “Bilan du mois de Juin 2018 et Dans la hotte de Charlotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s