»Le banquier anarchiste » de Fernando Pessoa

Titre VO : Banqueiro anarquista

Titre VF : Le banquier anarchiste

Auteur : Fernando Pessoa

Traduit du portugais par Françoise Laye.

Edition Christian Bourgois, 2000.

Genre : Essai, Philosophie

 » – Au fait : on me disait l’autre jour qu’autrefois vous aviez été anarchiste…

– Que j’ai été, non : je l’ai été et je le suis toujours. Je n’ai pas changé sur ce point. Je suis anarchiste.  »

Résumé :

 » Voilà sans doute l’un des plus brillants exercices de déduction qu’ait écrits Pessoa !

À la manière des dialogues antiques, cette conversation d’après-dîner entre deux amis prend vite l’allure d’une rigoureuse démonstration scientifique. En virtuose de la logique la plus effrénée, le banquier explique comment il est devenu anarchiste ou, plutôt, l’anarchiste démontre pourquoi son emploi de banquier était le seul processus d’action anarchiste vraiment réalisable.

À travers une argumentation non dénuée d’humour et de passion, il évince toutes les objections qui pourraient contrer la théorie anarchiste et ses moyens d’exécution. Courageusement, il épluche ses doutes, considère les écueils, échafaude pour chacun des solutions, sans générer une once d’ennui de la part de son auditoire (ni de son lecteur !).

Bien que ce texte, paru dans la revue Contemporanea en 1922, ait reçu d’abord peu de considération de la part des critiques, il est indéniable que Fernando Pessoa lui a au contraire toujours attribué une grande importance, au point de le traduire en anglais dès sa publication. Il demeure un indispensable pour une connaissance complète du poète.  »

Chronique :

Fernando Pessoa, figure majeure de la littérature portugaise, fut traducteur de son vivant. L’écriture, qu’il pratiquait de façon solitaire et compulsive, fit de lui un être à part. Il cachait ses productions dans une malle, retrouvée après sa mort et dans laquelle on pioche encore aujourd’hui parmi les 27 000 œuvres signées de différents pseudonymes. Par ce jeu d’identité, on en dénombre pas moins de 72, Pessoa souhaitait incarner à lui seul toutes les subtilités de la littérature. Il est d’ailleurs passé par divers genres de l’érotisme et de la poésie, de l’ésotérisme à de la littérature critique et philosophique.

Fernando Pessoa

Le banquier anarchiste est un texte philosophique interrogeant la politique et la société, à la manière des textes antiques, usant d’un jeu de dialogue didactique entre deux personnages de partis différents. Un texte qui demande une certaine attention, afin de pouvoir dialoguer et confronter nos idées avec les personnages. L’auteur a publié ce discours en 1922 avec un regard visionnaire. Il est d’ailleurs fort intéressant de le lire aujourd’hui à la lumière des événements post-écriture.

Plus qu’un simple discours philosophique, Le banquier anarchiste cache, au détours d’un mot ou d’une phrase, un bouillonnement intérieur que l’on peine à nommer et qui s’adresse finalement plus à l’inconscient.

Publicités

3 réflexions sur “ »Le banquier anarchiste » de Fernando Pessoa

    • Oui tout à fait, je l’ai choisi par hasard suite à un coup de coeur de libraire dans la boutique dans laquelle je me trouvais. Une découverte ardue mais un auteur que je relirais sans aucun doute !

  1. Pingback: Bilan du mois de Janvier 2018 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s