Bilan du mois d’Août 2017 et Dans la hotte de Charlotte

bilan (2)

J’ai lu ce mois-ci 7 livres soit un total de 1539 pages lues :

  • Un fils parfait de Mathieu Menegaux ( chronique en ligne )

  • A. Rodin – Fugit amor, portrait intime de Eddy Simon et Joël Alessandra ( chronique à venir )

  • Sucre noir de Miguel Bonnefoy ( chronique en ligne )

  • Une histoire des loups de Emily Fridlund ( chronique en ligne )

  • Mina Loy éperdument de Mathieu Terrence ( chronique en ligne )

  • Point cardinal de Léonor De Récondo ( chronique en ligne )

  • Je suis Jeanne Hébuterne de Olivia Elkaim ( chronique à venir )

Début de mois avec Un fils parfait un roman qui nous ébloui par une violence sourde que l’on se prend en pleine figure ! Un roman puissant…

A. Rodin – Fugit amor, portrait intime est une bande-dessinée biographique sur les femmes qui ont partagé la vie du sculpteur.

Sucre noir parle aux rêveurs mais aussi à ceux qui ont renoncé. Il fait échos à des sentiments humains que nous ressentons tous.

Une histoire des loups est une histoire du comportement humain. Finalement, ne sommes nous pas plus animal que les animaux eux-même ?

Mina Loy éperdument est un texte qui nous présente cette artiste oubliée du XXeme siècle…

Point Cardinal est un texte d’une puissance indéniable, qui fera parler de lui en cette rentrée littéraire.

Je suis Jeanne Hébuterne, revient sur la femme qui partagea la vie du peintre Modigliani. Un très beau texte, entre art et amour.

Dans la hotte de Charlotte :

dans la hotte de charlotte

Un fils parfait de Mathieu Menegaux ( éditions Grasset ) : Un auteur dont on entend beaucoup parler et que j’ai envie de découvrir.

Beaucoup de titres d’occasions ce mois-ci :

Près de toi de J. A. Redmerski ( éditions Milady ) : Même si je n’ai pas lu le tome 1, c’était une affaire et une duologie que j’avais envie de découvrir.

La vie ne danse qu’un instant de Theresa Révay ( éditions Albin Michel ) : J’ai lu Valentine ou le temps des adieux qui m’avait énormément plus et j’ai envie de découvrir un autre livre de l’auteur.

Pamela de Stephanie Des Horts ( éditions Albin Michel ) : suite à un avis de Gérard Collard

Les cygnes de la cinquième avenue de Mélanie Benjamin ( éditions Albin Michel )

Coeur de lapin de Annette Wieners et Maestra de L.S. Hilton ( éditions Robert Laffont, collection La Bête Noire ) : Car cette collection m’intrigue beaucoup.

Pétronille de Amélie Notomb ( éditions Albin Michel ) : Parce que j’ai décidée de laisser une autre chance à l’auteur.

Colette et les siennes de Dominique Bona de l’Académie Française ( éditions Grasset )

Le dernier des nôtres de Adélaïde de Clermont Tonnerre ( éditions Grasset )

Constellation de Adrien Bosc ( éditions Stock )

Tropique de la violence de Natacha Appanah ( éditions Gallimard )

C’est le métier qui rentre de Sylvie Testud ( éditions Fayard )

Le diable amoureux de Cazotte

Contes nocturnes de Hoffman

Le docteur Faust de Goethe

La lettre volée de Edgar Poe

éditions Famot, Genève 1974, 1975.

Toi et moi de Paul Géraldy ( éditions Stock, Paris, 1971 ) : un petit receuil de poème d’amour qui m’a attirée par sa petite taille et son charme désuet.

La duchesse de Montpensier de Anne Andreu

Madame Roland de Hélène Ribes

Lucrèce Borgia de Magda Martini

La duchesse de Berry de Jean-Paul Roussilhe

éditions Rencontre Lausanne 1965, 1966.

Une collection qui retrace les portraits de femmes célèbres de l’histoire.

Qui dit septembre dit Rentrée Littéraire, une période que j’aime énormément :

Point Cardinal de Léonor de Récondo ( éditions Sabine Wespieser ) : Une auteur qui commence à faire parler d’elle depuis Amours

Ils vont tuer Robert Kennedy de Marc Dugain ( éditions Gallimard ) : Un auteur que j’ai énormément envie de découvrir.

Un certain M. Piekielny de François-Henri Désérable ( éditions Gallimard )

Gabriële de Anne et Claire Berest ( éditions Stock ) : Vous connaissez ma passion pour la peinture, alors lorsque j’ai vu celui-ci je n’ai pu m’empêcher de le prendre. Rédigé par les arrières-petites-filles de Gabriële Buffet-Picabia, elles racontent la rencontre de leurs aïeux.

Je suis Jeanne Hébuterne de Olivia Elkaim ( éditions Stock ) : Celui-ci est dans la même veine, traitant de la vie du peintre Modigliani et de son modèle, Jeanne Hébuterne.

Vous connaissez peut-être de Joann Sfar ( éditions Albin Michel ) : Ayant beaucoup aimé son Comment tu parles de ton père l’an passé, j’ai eu très envie de me plonger dans celui-ci.

Bakhita de Véronique Olmi ( éditions Albin Michel ) : J’ai lu il y a quelques années deux livres de cette auteur, j’en garde de très beaux souvenirs de lecture, c’est pourquoi j’ai choisi celui-ci.

Publicités

12 réflexions sur “Bilan du mois d’Août 2017 et Dans la hotte de Charlotte

  1. Whaou, grosse sélection littéraire ! J’ai très envie de lire « tropique de la violence », j’ai tellement aimé « la noce d’anna » de la même auteure 🙂

    • Oui pas mal de titres qui m’intéresse et j’aime beaucoup la période de rentrée littéraire ! Je n’ai jamais lu Natacha Appanah, et trouver en occasion Tropique de la violence qui m’avait attiré l’an passé, sera l’occasion parfaite =)

  2. Je suis Jeanne Hébuterne a l’air vraiment génial. Ces personnages qui vivent dans l’ombre d’un génie ont beaucoup de choses à dire. Je repense alors au film sur la maîtresse de Dickens, The Invisible woman.

    • Effectivement, je suis de ton avis, on connaît les grands noms mais leur travail on généralement été influencé par leur vie, leur amour et leur époque, et c’est ce côté moins exposé que j’aime découvrir =) Je ne connais pas The invisible woman mais je note !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s