»Folie d’une femme séduite » de Susan Fromberg Schaeffer

Titre VO : The madness of a seduced woman ( 1983 )

Titre VF : Folie d’une femme séduite ( 1985 )

Auteur : Susan Fromberg Schaeffer

Traduit de l’américain par Eléonore Bakhtadzé.

Editions France Loisirs, 2012. ( éditions Belfond, 2011 )

Genre : Historique, Romance historique

 » J’aurais dû apprendre que l’éphémère est au cœur de toute chose et qu’en conséquence la perfection n’est pas de ce monde.  »

Résumé :

 » Inspiré d’un authentique fait divers qui défraya la chronique au tournant du XIXe siècle, un extraordinaire roman sur la passion amoureuse. Un classique de la littérature américaine.

Ayant quitté sa ferme natale, Agnès Dempster découvre du haut de ses seize ans la vie citadine. Quand Frank Holt, tailleur de pierres de son état, fait irruption dans sa vie, elle s’en éprend sur-le-champ. Abandonnant travail, amis et même l’enfant qu’elle porte, elle se donne corps et âme à cet homme fruste qu’elle pare de toutes les couleurs du héros romantique et de l’artiste d’exception, jusqu’à perdre sa propre identité. Quand Frank, effrayé par cet amour suffocant, s’échappe dans les bras d’une autre, Agnès perd pied. Contrainte à un geste fatal, elle devra répondre de ses actes face à l’opinion publique.  »

Avis :

Folie d’une femme séduite est un titre présenté comme un classique de la littérature américaine par des générations de lectrice. Nous sommes au 19eme siècle ; nous suivons le personnage d’Agnès Dempster, qui, à 16 ans, décide de quitter la ferme familiale pour la ville de Montpellier et se créer un destin loin des femmes de sa famille qui subissent un sort funeste. Elle fait la connaissance de Polly, mais surtout des inséparables Charlie et Frank. Elle s’éprend passionnément de ce dernier jusqu’à commettre l’irréparable.

Le roman est découpé en plusieurs parties. Dans la première, c’est Agnès qui prend en charge le récit, elle nous raconte, vieille dame, ses jeunes années, mais surtout, le destin de sa mère et de sa grand-mère. Femmes excentriques et condamnées à vivre des secousses émotionnelles qui les briseras tôt ou tard. Cette partie est semée de longues descriptions de paysages, mais aussi des émotions de la jeune Agnès, qui ne comprend pas sa mère, qui l’a rejette mais qui se sent aimé par cette grand-mère un brin hors du monde.

Il faut quelques pages pour véritablement entrer dans le récit, nous ne savons pas vraiment où cela va nous mener et parfois nous avons le sentiment de nous égarer dans les générations de femmes au destin tragique. Si cette partie aurait pu être plus courte, elle n’en n’est pas moins essentielle afin de comprendre le personnage d’Agnès et comment ce passé familial va la construire.

Dans la suivante, c’est avec un récit à la troisième personne que nous découvrons le départ d’Agnès, qui souhaite laisser derrière elle son passé et son lourd héritage familiale. Elle part pour Montpellier où elle pense vivre plus fort loin de sa famille. Elle découvre le travail mais aussi les émotions nouvelles d’une jeune adolescente. C’est dans les bras de Frank qu’elle va découvrir toute la puissance d’une passion amoureuse peu ordinaire. Les deux personnages ont des caractères peu compatibles avec leur temps, et ne savent pas comment jongler avec leurs sentiments et avec ce que la morale attend d’eux.

C’est un récit poignant d’une déflagration dans le cœur et dans la vie de ses deux protagonistes. Le récit à la troisième personne donne plus de force, paradoxalement, car il nous laisse le loisir de constater ce que leurs sentiments les force à ressentir. Même si l’inconstance d’Agnès peut lasser le lecteur, il est le reflet des passions adolescentes décrite de la façon la plus extrême.

Enfin, la dernière phase de l’intrigue se recentre sur les événements suivants le procès qui voit s’opposer Agnès contre l’opinion publique. Le procès est particulièrement intéressant à suivre pour comprendre la psychologie du personnage d’Agnès ainsi que la façon dont on considérait les femmes à l’époque.

En bref, Folie d’une femme séduite, adapté d’un fait divers réel, est un très beau récit sur la passion amoureuse, c’est également le témoin d’une génération relatant les us et coutumes de ce 19eme siècle finissant où la morale attendait des choses bien définies pour les hommes et les femmes.

Publicités

7 réflexions sur “ »Folie d’une femme séduite » de Susan Fromberg Schaeffer

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

    • J’ai mis une centaine de pages à vraiment entrer dans l’histoire, mais ensuite je me suis attachée aux personnages et à la façon dont l’auteur dépeint de façon extrême leur passion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s