»Vous aimer » de Caroline Bongrand

Titre VF : Vous aimer

Auteur : Caroline Bongrand

Editions Robert Laffont, 2016.

Genre : Littérature contemporaine

 » Il était entré, ainsi, dans sa vie, presque par effraction.  »

Résumé :

 » Un homme et une femme se rencontrent lors d’un déjeuner professionnel. Objet des critiques continuelles d’un mari insatisfait, la femme se voit belle dans les yeux de cet homme subjugué par elle et qu’elle adore déjà.

Pour préserver, croient-ils, leurs familles respective, ils établissent un pacte : ils ne feront jamais, jamais l’amour. Seulement, la retenue a l’effet inverse de celui escompté.  »

Avis :

Et si vous rencontriez quelqu’un, mais que par peur de détruire cette alchimie et vos deux vies, vous décidiez de ne jamais connaître les plaisirs de la chair ensemble ?

C’est le pacte que font nos deux protagonistes. Ils se rencontrent lors d’un déjeuner d’affaires, et bien vite, leur relation devient intime et personnelle. Mais pour protéger leur vie de famille, ils ne s’aventureront pas dans les arcanes de la tromperie, se promettent-ils…

Le résumé avait su me séduire par cette accroche et si je reconnais que l’idée est prometteuse et donne lieu à des scènes romantiques et d’une belle sensualité, le tout donne un roman convenu. C’est fort dommage car le sujet promettait de beaux détours par rapport aux récits du genre, c’est un vent frais qui se sera finalement transformé en ciel gris.

Le personnage principal féminin, dont on suit le point de vue pendant presque la totalité de l’histoire, n’aura pas su m’accrocher. Une femme qui n’est pas heureuse en ménage, que son mari infantilise et rabaisse, va enfin trouver l’amour dans le regard de cet homme qu’elle rencontre. Mais elle m’est restée étrangère dans la façon dont elle aborde ses sentiments naissants. Elle devient brusque, ne s’occupe plus de ses enfants ni de son travail, elle raisonne comme une adolescente et j’ai trouvé cela trop caricatural. Ce qui conduit d’ailleurs à des répétitions au sein de l’écriture, la description de l’affolement amoureux, de la passion naissante qu’elle ne sait contrôler, des sens en éveil, qui devient trop lassante car nous n’avons pas de répit, nous la suivons continuellement. J’aurais aimé avoir les points de vue de l’homme et de son mari, afin d’avoir un aperçu d’ensemble et ainsi de complexifier l’intrigue.

De plus, les personnalités des protagonistes sont axées dans un seul sens : la belle femme soumise qui découvre l’amour ailleurs que dans les bras de son mari, lequel est brutal et peu intéressant, mais l’amant qui n’en n’ai pas vraiment un, est charmant, viril mais doux, intelligent et drôle. C’est déjà vu et j’attendais donc un peu d’inventivité dans les rencontres clandestines. Si nous en avons certes, de charmantes et romantiques, rien ne sort vraiment des sentiers battus.

La fin amène un retournement intéressant et redonne du souffle à l’intrigue afin de la conclure d’une manière plus fine et originale que le reste du roman. Cela ne m’aura néanmoins pas permis de changer d’opinion sur la globalité du récit, car il reste, selon moi, inégal et j’aurais souhaité que l’auteur aille plus loin dans ce qu’elle avait entamé.

En bref, un sujet atypique pour une romance, mais qui malheureusement n’échappe pas à quelques passages obligés sur la relation adultérine.

Publicités

9 réflexions sur “ »Vous aimer » de Caroline Bongrand

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

    • Oui c’est dommage c’est d’ailleurs le titre qui m’a attirée en premier. Mais dans les avis que j’ai lus, je me rend compte que je suis la seule à lui reprocher des choses, en règle général les lecteurs ont beaucoup aimé cette histoire.

  2. Pingback: Bilan Avril 2017 et Dans la Hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  3. J’aime aussi quand l’auteur change de point de vue, ça rend le récit plus dynamique et c’est aussi intéressant de voir comment l’autre personnage voit les choses 🙂 Et s’il n’y a qu’un seul point de vue c’est moins captivant enfin tout dépend de l’histoire.

    • En effet le partis pris de l’auteur est original et c’est ce qui m’a plus au départ, mais j’ai trouvé ensuite une certaine dynamique déjà vu dans ce genre de littérature.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s