»The Girls » de Emma Cline – Rentrée Littraire 2016

Titre VO : The Girls

Titre VF : The Girls

Auteur : Emma Cline

Traduit de l’anglais ( Etats-Unis ) par Jean Esch.

Editions De La Table Ronde / Quai Voltaire, 2016.

Genre : Littérature contemporaine

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Je levais les yeux à cause du rire, et je continuais à regarder à cause des filles.  »

Résumé :

 » Le Nord de la Californie, à l’époque tourmentée de la fin des années 1960. Evie Boyd a quatorze ans, elle vit seule avec sa mère, que son père vient de quitter. Fille unique et mal dans sa peau, elle n’a que Connie, son amie d’enfance. Mais les deux amies se disputent dès le début de l’été qui précède le départ en pension d’Evie. Un après-midi, elle aperçoit dans le parc où elle est venue traîner, un groupe de filles dont la liberté, les tenues débraillées et l’atmosphère d’abandon qui les entoure la fascinent. Très vite, Evie tombe sous la coupe de Suzanne, l’aînée de cette bande, et se laisse entraîner dans le cercle d’une secte et de son leader charismatique, Russell. Caché dans les collines, leur ranch est aussi étrange que délabré, mais aux yeux d’Evie, il est exotique, excitant, électrique, et elle veut à tout prix s’y faire accepter. Tandis qu’elle passe de moins en moins de temps chez sa mère, et tandis que son obsession pour Suzanne va grandissant, Evie ne s’aperçoit pas qu’elle s’approche à grands pas d’une violence impensable, et de ce moment dans la vie d’une adolescente où tout peut basculer.  »

Mon avis :

Un livre de la Rentrée Littéraire sur la secte Manson.

Nous entrons dans la vie de Evie Boyd, jeune adolescente de 14 ans éprise de liberté qui rencontre Suzanne et le mystique Russell, propageant paix et amour autour de lui. Elle bascule peu à peu dans la secte où elle se sent enfin comprise. En parallèle nous la suivons adulte, revenant sur ses années d’errance. Il est d’ailleurs intéressant de voir l’évolution du personnage et d’avoir son regard d’adulte sur l’adolescente qu’elle était et surtout sur le quotidien au ranch où était établi leur clan. Le parallélisme est d’autant plus saisissant que nous comprenons après coup, comme Evie, certains détails.

Malheureusement, je m’étais faite une fausse idée de ce que j’allais trouver au sein de l’histoire. Je voulais plus de réponses, plus de détails et de faits concrets. Nous sommes cantonnés à la place d’observateur, tout comme Evie. C’est une histoire, un récit fictif basé sur une secte réelle. Par exemple, le meurtre de Sharon Tate, le démantèlement du groupe ainsi que le procès ne sont que rarement évoqués. L’auteur reste en surface, étouffe la fin de la secte. Elle se concentre sur l’ambiance, leur quotidien fait de vole de nourriture, de dons et de fêtes dans les brumes de drogues. Evie est intéressante de ce point de vue là, car elle reste à la frontière, elle voudrait tellement faire partie intégrante du groupe, mais son éducation l’empêche de plonger totalement. Avec elle nous succombons au pouvoir de persuasion mais nous sentons aussi les failles. Son personnage est comme nous mais c’est également un bémol car nous restons nous aussi, par conséquent, à la frontière du récit.

Le style de l’auteur est très descriptif, elle se concentre sur les détails de la vie de famille d’Evie alors que le lecteur voudrait plus de passages au sein du ranch. Malgré tout, une certaine ambiance est instaurée, avec peu de choses l’auteur nous place dans deux mondes différents : celui de la famille d’Evie et celui du ranch. Le vocabulaire n’est pas le même et les personnages totalement à l’opposé ce qui créer une discordance donnant au récit sa force.

En conclusion, une lecture qui m’aura laissé un goût d’inachevé. Peut-être ne suis-je pas entrée dans l’univers de l’auteur en souhaitant y trouver un autre sens.

Publicités

16 réflexions sur “ »The Girls » de Emma Cline – Rentrée Littraire 2016

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

    • Je pense que j’en attendais autre chose… c’est dommage parce que sans cette attente je serai peut-être parvenue à entrée plus dans l’univers de l’auteur.
      Je te souhaite d’avance une très belle année !

  2. Aïe aïe aïe, ce livre me faisait bien envie, mais cela fait plusieurs fois que je lis des chroniques assez mitigées… On verra, je vais attendre qu’il sorte en format poche ^^

  3. Il s’agit d’un roman très librement inspiré de l’histoire de la secte de Manson. Personnellement c’est pour cela qu’il m’a beaucoup plu. Mais si tu cherches un livre plus axé sur la réalité du fait divers, je pense que « California Girls » te correspondrait peut-être davantage.

  4. Pingback: Bilan du mois de Novembre et Décembre 2016 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  5. Je te recommande California Girls qui parle du même sujet et bien plus sur le ranch :).
    Bonne année, bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs.

  6. Effectivement, quand on s’attend à avoir des informations précises, on doit être bien déçu. Il m’avait plu ce roman mais je n’en garde pas non plus un souvenir indélébile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s