»Chanson douce » de Leïla Slimani – Rentrée littéraire 2016 Goncourt 2016

Titre VF : Chanson douce

Auteur : Leïla Slimani

Editions Gallimard, 2016.

Genre : Littérature contemporaine

Prix Goncourt 2016.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » C’est un bel immeuble de la rue d’Hauteville, dans le dixième arrondissement. Un immeuble où les voisins s’adressent, sans se connaître, des bonjours chaleureux. L’appartement des Massé se trouve au cinquième étage.  »

Résumé :

 » Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.  »

Mon avis :

Titre qui commence à faire parler de lui en cette Rentrée Littéraire, lorsque j’ai été sélectionné par Priceminister et ces Match de la Rentrée Littéraire, #MRL16, afin de lire celui-ci, j’ai été ravie et je les en remercie.

Dès les premières lignes nous entrons dans le vif du sujet : Louise, une nounou, tue les deux enfants qu’elle garde depuis plusieurs mois. Geste d’autant plus incompréhensible que Louise s’est faite acceptée de ses employeurs au point tel qu’elle est devenue un membre indispensable mais parfois bien encombrant…

Un livre mettant en scène la société contemporaine de façon crue mais parfaitement réaliste. Et c’est justement par cette façon de décortiquer au plus juste nos comportements que l’auteur à réussi à instaurer une ambiance qui vous saisi dès les premiers mots pour vous poursuivre tout le reste du livre. C’est insidieux, c’est peu de chose, c’est impalpable, mais nous sentons ce compte à rebours s’enclencher et nous attendons avidement l’explosion pour comprendre. Mais de réponses, nous n’en n’avons pas ou si peu, celles que l’on se fait dans nos têtes et c’est le plus rageant. Une note de frustration m’a parcouru à la fin de ma lecture. J’aurai voulu savoir exactement, jusqu’au plus petit détail. Étrange sensation et fascination surprenante. L’ambiance est d’autant plus saisissante que les phrases sont d’une banalité : ce paradoxe renforce considérablement la lecture.

Tout est normal ou presque. Rien n’est amené à déraper, ou si peu…

En conclusion, Chanson douce est un roman sournois et banal, glaçant et tendre…

COUP DE COEUR

731484

Publicités

18 réflexions sur “ »Chanson douce » de Leïla Slimani – Rentrée littéraire 2016 Goncourt 2016

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

  2. Pingback: Bilan du mois d’Octobre 2016 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

    • C’est un livre à la fois terrifiant et d’actualité qui offre un portrait de notre société moderne sans concessions mais qui donne à réfléchir sur nos comportements. La structure du roman est originale, en commençant par la fin, on rembobine le fils des événements pour en revenir au point de départ du livre et c’est à nous de nous faire notre interprétation sur certaines questions restées sans réponses.

  3. Je n’avais pas particulièrement envie de le lire. Des fois, ça me fait cet effet-là quand un livre obtient un grand prix. Mais je dois reconnaître que ta chronique me fait changer d’avis et que ça m’intrigue maintenant 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s