»Deux remords de Claude Monet » de Michel Bernard – Rentrée littéraire 2016

Titre VF : Deux remords de Claude Monet

Auteur : Michel Bernard

Editions De La Table Ronde, 2016.

Genre : Littérature contemporaine

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Son seul maître, c’était l’amour, l’amour de ce qu’il avait sous les yeux et qui était beau. Et comme il a beaucoup d’amour, il est un grand peintre, un très grand peintre.  »

Résumé :

 » Lorsque Claude Monet, quelques mois avant sa disparition, confirma à l’État le don des Nymphéas, pour qu’ils soient installés à l’Orangerie selon ses indications, il fit ajouter une ultime condition au contrat : l’État devait lui acheter un tableau peint soixante ans auparavant, Femmes au jardin, et l’exposer au Louvre. À cette exigence et au choix de ce tableau, il ne donna aucune explication. Deux remords de Claude Monet raconte l’histoire d’amour et de mort qui, du flanc méditerranéen des Cévennes au bord de la Manche, de Londres aux Pays-Bas, de l’Île-de-France à la Normandie, entre le siège de Paris en 1870 et la tragédie de la Grande Guerre, hanta le peintre jusqu’au bout.  »

Mon avis :

Un roman atypique sur le célèbre peintre.

Nous entrons tout d’abord dans la vie de Frédéric Bazille, ami de Monet, jeune peintre impressionniste, qui meurt en 1870 durant la guerre. Le point de départ du récit est cette guerre prussienne que Monet fuit en s’exilant à Londres. Les déconvenues ne finissent de s’enchaîner jusqu’à sa rencontre avec Camille, sa futur femme et le modèle de La femme à la robe verte ou Camille, qui fera fureur au Salon de 1866. Mais tout n’est pas gagné pour Monet : le monde n’est pas encore prêt pour l’art impressionniste.

La femme à la robe verte ou Camille

La femme à la robe verte ou Camille

L’auteur relate son parcours : la recherche incessante de la bonne lumière, du bon endroit qu’il fera ressortir sur sa toile. Sa vie avec Camille et ses amis, Renoir, Manet, Sisley… Et enfin ses dernières années à Giverny où durant la Première Guerre Mondiale lui vient le projet de sa vie : Les Nymphéas.

Un seul bémol : le résumé, qui oriente le lecteur vers ces fameux Nymphéas et surtout vers le dilemme que lance Monet à L’Orangerie. Les Nymphéas iront au musée à la seule condition que Femmes au jardin soit acheté par le Louvre. Or, cette scène, n’intervient qu’à la toute fin du roman. Ne basez donc pas votre lecture sur ce point car vous passerez à côté de tant d’autres aspects du livre.

Femmes au jardin

Femmes au jardin

Car si le roman porte le nom de Monet dans son titre et que le lecteur suit une part importante de sa vie, c’est également et surtout le monde de la peinture impressionniste qui y est décrit. A travers les yeux du maître, le lecteur suit au plus près le travail innovant pour l’époque, cette façon de peindre en plein air, cette lumière baignant les tableaux. C’est une plongée en plein cœur des charmes des paysages de la Normandie que vous allez découvrir sous un autre œil. L’auteur nous restitue au plus près cette frénésie de poser les couleurs, cette solitude de l’artiste. Nous sentons au cœur des mots, cette finesse de la recherche tant Michel Bernard s’aventure loin dans la description des visions du paysage et des variations de lumière. Le lecteur est le peintre devant ces paysages, est la toile recevant ses couleurs. De plus, pour certains tableaux, les images sont insérées dans le texte permettant de s’y référer avec facilité. Malgré tout, il y en avait trop peu à mon goût et quelques autres auxquelles Michel Bernard fait références auraient été appréciables.

Peu de livres décrivent la peinture avec des mots si justes. D’ailleurs, avis aux lecteurs, il n’y a aucun dialogue, seulement quelques bribes de phrases dites à haute voix par les personnages. Le texte est fait de descriptions et de narration, lui donnant une sorte de légèreté, le lecteur se laisse ainsi partir au rythme de la vie et des changements du paysage. C’est une ode à la peinture…

En conclusion, Deux remords de Claude Monet est plus qu’un simple roman sur la peinture, c’est un retour dans le passé…

COUP DE COEUR

Publicités

16 réflexions sur “ »Deux remords de Claude Monet » de Michel Bernard – Rentrée littéraire 2016

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

    • Ce qui est bien avec celui-ci c’est que l’auteur nous embarque dans la vie de Monet de façon simple et l’on n’a pas besoin d’avoir une bonne connaissance de sa vie pour comprendre le roman, au contraire je dirais même qu’un lecteur ne connaissant pas la vie de Monet est un plus, car il le découvrira sous un autre oeil =)

  2. Pingback: Bilan du mois de Septembre 2016 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s