»Eva » de Simon Liberti

Titre VF : Eva

Auteur : Simon Liberati

Editions Stock, 2015.

Genre : Littérature contemporaine

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Comme je l’ai souvent observé, et je ne crois pas être le seul, les plus fracassantes surprises que donne la vie sont précédées d’un mauvais avant-goût, d’une tension préalable.  »

Résumé :

 » Un soir de l’hiver 1979, quelque part dans Paris, j’ai croisé une femme de treize ans dont la réputation était alors « terrible ».

Vingt-cinq ans plus tard, elle m’inspira mon premier roman sans que je ne sache plus rien d’elle qu’une photo de paparazzi. Bien plus tard encore, c’est elle qui me retrouva à un détour de ma vie où je m’étais égaré.

C’est elle la petite fée surgie de l’arrière monde qui m’a sauvé du labyrinthe et redonné une dernière fois l’élan d’aimer.

Par extraordinaire elle s’appelle Eva, ce livre est son éloge.  »

Mon avis :

Ce livre m’intriguait depuis longtemps déjà : Eva Ionesco, sur la couverture ; énigmatique, envoûtante… Ce livre écrit de la main de Simon Liberati, auteur, mais surtout, son compagnon. C’est l’histoire d’une rencontre avortée, puis de retrouvailles bien des années après, pour ne plus se quitter. Simon Liberati va conter leur histoire, leur personnalité, leur vie de couple mais bien plus leur comportement séparément. C’est en racontant Eva, qu’il se livre, lui, et les années 1970. Ses années d’insouciance, qu’il passera différemment d’Eva, toujours plus en retrait alors qu’elle était la fée de la nuit. Deux vies en parallèles qui allaient s’entremêler.

Ce livre est également le récit de la genèse du récit lui-même. L’envie d’écrire Eva, personnage si ensorcelant, l’envie de dire son enfance si atypique qui aura façonnée cette femme-enfant pour la vie. Petit à petit, au fur et à mesure du bon vouloir d’Eva, Simon Liberati enquête et déchiffre, dates, lieux et témoins afin de recréer ce qui à été. Le lecteur sent également beaucoup de pudeur de la part de l’auteur face à Eva et tait les secrets qu’elle lui à livrée ne nous donnant que l’essentiel afin de toucher du doigt la complexité de ce personnage. Il ne cache pourtant pas ses défauts et leurs difficultés de couple, nous faisant témoins de leur intimité et de leurs discussions.

Cette fusion de deux personnalités atypiques se ressent également dans le style d’écriture : riche, recherché, à l’image de l’amour de l’auteur pour les mots et surtout le bon mot bien placé. Mais parfois, au détour d’un mot plus familier que l’autre, nous sentons la présence d’Eva. Simon Liberati à su faire la part entre elle et lui, mais à contrario, beaucoup de monologues intérieurs sur la littérature et le langage qui viennent alourdir le texte, l’égarant parfois de son but premier : dire Eva et sa personnalité. Ce texte m’aura laissée en retrait, m’intéressant plus lorsque l’enfance d’Eva, femme que je ne connaissais pas, était évoqué.

En conclusion, en ressortant de ce livre j’ai l’impression d’avoir lu un très beau roman d’amour mais d’en avoir appris peu sur Eva Ionesco. Mais était-ce bien là le but ?

Publicités

20 réflexions sur “ »Eva » de Simon Liberti

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

  2. Pingback: Bilan du mois d’Août 2016 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

  3. Ce livre m’intrigue aussi depuis sa sortie mais je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression que ça ne le fera pas entre lui et moi…
    Dans quelques temps peut-être 😉

  4. C’est drôle ta conclusion… Et après avoir entendu l’auteur, je ne suis pas étonnée. As-tu vu « m’y little princess » réalisé par Éva Ionesco. Après ce film, plus eu envie de lire le livre. Tout est dit. Bon dimanche Topo…

    • Je pense que cela pourrai t’intéresser lorsque l’auteur évoque la façon d’écrire ce livre mais également dans la figure fascinante de Eva mais je ne sais pas si l’ensemble saura te convaincre…

  5. Tiens, j’envisage d’entamer un Simon Liberati ce soir (California Girls) donc c’est plutôt chouette de tomber sur cette chronique ^^. Ça me donne encore plus envie de découvrir l’auteur, même avec un autre titre.

  6. J’hésite assez, le récit de la vie d’un couple pourquoi pas, par contre ta conclusion me laisse sceptique, si l’objectif d’un livre n’est pas atteint, ça peut décevoir…

    • Après je pense que je m’attendais à une bio, que je n’ai pas eu, et je pense avec du recul que ce n’est pas forcément ce que l’auteur à voulu transmettre, d’où ma déception. Mais si on entre dans le livre sans rien en attendre le charme opère plus facilement : une de mes collègue l’à lu juste après moi et à beaucoup aimé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s