Topobiblioteca fait son cinéma – Printemps – Été 2016

cinema-Ecran-Total

Sur le même principe que le vidéoludique des LespetitsmotsdeSaefiel, découvrez tous mes visionnages du mois

( films, séries TV, théâtres… )

Films :

438540

Seul contre tous de Peter Landesman ( 2016 ) :

Le film reprend l’histoire vraie du docteur Bennett Omalu, qui mis à jour l’encéphalopathie traumatique chronique, une affection cérébrale dut à la pratique intensive chez les sportifs, du rugby et du football américain. Les chocs lors des collisions causent des traumatismes irréversibles au cerveau et peuvent être le cas de mort subite. Évidemment le combat fut rude entre le docteur Omalu et les instances sportives…

Un rôle parfait pour Will Smith qui nous démontre une fois encore son talent pour jouer les héros portant secours à la veuve et l’orphelin. Une pointe d’ironie ? Oui car j’aimerai le voir incarner autre chose.

Film intéressant.

409557

MacBeth de Justin Kurzel ( 2015 ) :

L’histoire de MacBeth devient tragique, lorsque revenant victorieux de la guerre, il rencontre trois sorcières qui lui prédisent qu’il sera roi. MacBeth et sa femme deviennent alors cupides jusqu’à la folie…

Dans des tons sombres, allant du noir au bleu, en passant par le gris et le vert foncé des pâturages, nous baignons dans une ambiance de fin du monde. Filmé presque comme une pièce de théâtre, les acteurs sont le plus souvent face caméra, les vers repris de la pièce, participent également à cette ambiance. Mais cela ne donne pas une approche lourde ou classique du texte, car il est dit avec simplicité par les acteurs, vous ne trouverez pas de diction emphatique ou de mimiques anti-naturelles, au contraire nous sommes bien au cinéma. La caméra aidant à entrer dans l’intimité des personnages à l’aide des rêves et apparitions des sorcières. Nous sommes plus que jamais témoins de la folie, du besoin impérieux, de devenir roi et d’obtenir le pouvoir. Cette folie et cette violence sont également parfaitement exploitées par un jeu d’une rare sensibilité pour le personnage de MacBeth et d’une froideur sans limite de la part de lady MacBeth, inversant ainsi les codes hommes / femmes de l’époque.

Une reprise résolument moderne mais qui à su conserver tout le charme de la pièce originelle.

283117

Marguerite et Julien de Valérie Donzelli ( 2015 ) :

Marguerite et Julien reprend l’histoire de Marguerite et Julien de Ravalet, nés au 16eme siècle. Ce frère et cette sœur qui s’aimeront à la folie, accusés d’inceste et d’adultère, seront décapités le 8 septembre 1603. Enterré à l’Eglise Saint-Jean-En-Grève, nous pouvons lire cette épitaphe :  »Ci-gisent le frère et la sœur. Passant ne t’informe pas de la cause de leur mort, mais passe et prie Dieu pour leur âme.  »

Aimant beaucoup le jeu d’Anaïs Demoustier, j’ai été très intrigué par ce film et je souhaitais voir la façon dont l’histoire serai contée, ayant peur d’un film cru et dérangeant. Mes craintes furent balayées dès les premières minutes, tant cette histoire nous ait montrée de façon simple. Marguerite et Julien ne comprennent pas eux-mêmes ce qu’ils ressentent et tentent de refréner leur désir. Ce qui, au départ, n’est qu’un jeu d’enfant va devenir une tragédie pour la famille De Ravalet. Comment laisser ces deux enfants, frère et sœur, s’aimer ? La réalisatrice nous dépeint cette histoire comme un conte tragique. En effet, les marqueurs de temps sont effacés ou parfois même anachroniques, si bien que le spectateur ne sait pas dans quelle époque il est. Mais loin de donner une impression brouillonne, mais bien plutôt d’intemporalité.

C’est avec beaucoup de sensibilité et de finesse que l’intrigue est traitée, donnant un film d’une poésie et d’une passion rare pour un tel sujet !

Zootopia

Zootopie de Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush ( 2016 ) :

Enfin un Disney ne développant pas une histoire d’amour mais bien plutôt une belle amitié et les valeurs que cela transmet.

Qui a dit qu’une lapine ne pouvait pas être agent de police ? Ou qu’un renard était forcément voleur et menteur ?

Ce dessin-animé fait la guerre aux clichés et la part belle aux rêves ; personne ne peut vous dire que ne pouvez pas faire une chose sous prétexte que ce n’est pas ce que l’on attendait de vous. Nous suivons Judy, la lapine, dans l’apprentissage de son nouveau métier mais surtout dans l’apprentissage de la vie, dans ses erreurs et ses choix.

Les dessins sont remplis de couleurs sans pour autant tomber dans la facilité visuelle. Les détails sont soignés et les créateurs rendent véritablement les animaux humains tout en leur laissant leurs caractéristiques propres. Le résultat est charmant et permet l’identification.

De plus, ce qui fait vraiment la différence, sont les différents niveaux de lectures : en effet nous retrouvons au cœur du film, des références aux monuments cinématographiques, qui garantissent de jolis moments.

Un dessin-animé pour petits et grands… véritablement !

137355

Valentin Valentin de Pascal Thomas ( 2014 ) :

Un film qui me tentait par son aspect atypique : Valentin meurt, son voisin nous conte son histoire et celle de tous les habitants de l’immeuble. Qui l’a tué ? Pas si simple, lorsque plusieurs personnes s’avèrent avoir des griefs contre lui.

Finalement, le film s’enlise rapidement dans la description de la vie du quartier, entre histoires d’amour et quiproquos, non-dits et drames quotidiens. L’histoire s’éparpille, nous lasse, pour nous intéresser au sort de Valentin dans les dernières 30 minutes.

De bonnes choses, de bons acteurs, mais cela n’aura pas suffi à vraiment me captiver.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Film. Bookmarquez ce permalien.

28 réflexions sur “Topobiblioteca fait son cinéma – Printemps – Été 2016

  1. J’ai aussi adoré « Zootopie ». Je suis plus mitigée sur « Marguerite et Julien », j’ai été un peu dérangée par le brouillage temporel, par contre j’aime beaucoup le parti-pris de la réalisatrice sur cette histoire. Comme toi j’ai trouvé que « Valentin valentin » est un peu décevant, pourtant j’aime beaucoup certains films de Pascal Thomas.

    • Je pense en effet que pour le brouillage temporel, soit on accroche soit on a du mal, je te comprend tout à fait, parce que d’ordinaire je n’accroche pas vraiment mais là je ne sais pas j’ai été emportée =) Je crois que c’était le premier film de Pascal Thomas que je regardais et malheureusement je n’ai vraiment pas adhéré à l’esprit.

      • Il ne faut surtout pas s’arrêter à ce film concernant Pascal Thomas ! Je pense que c’est son moins bon, enfin de ceux que j’ai vus. Pour ma part j’aime beaucoup « La Dilettante » (avec Catherine Frot) et surtout « Ensemble, nous allons vivre une très très grande histoire d’amour » qui est un de mes films préférés. D’ailleurs la temporalité y est aussi un peu étrange, avec un côté champêtre et vintage, mais pas de réelle indication de date, ce qui crée un univers assez onirique et décalé.

      • Tiens ba justement  »Ensemble, nous allons vivre une très très grande histoire d’amour » m’a toujours attiré, j’aime les titre à rallonge ^^

  2. Je me verrai bien Mc Beth. Valentin, Valentin était sympa mais sans plus, tu as raison.
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

  3. Seul contre tous, je veux voir ce film, car j’aime beaucoup Will Smith comme acteur, malgré que tu as raison, il joue tout le temps le rôle du sauveur de la veuve et l’orphelin. Zootopie à l’air pas mal 🙂

  4. Je regarderais bien Macbeth et Zootopie!! Pour Will Smith, tu peux regarder Suicide squad si tu veux le voir dans un autre registre, mais je ne l’ai pas trouvé particulièrement crédible en méchant! Bon visionnage pour le mois d’août 🙂

  5. J’ai beaucoup aimé « Seul contre tous » et « Zootopie » 🙂 Et je pense que je vais également finir par me lancer et regarder « Marguerite et Julien », vu ton opinion, cela devrait me plaire. Le sujet, sensible, a de quoi m’intéresser !

    • Seul contre tous est un bon film mais qui ne change pas de ce que fait Will Smith malheureusement, et c’est ce qui fait que j’ai été un peu déçue. Zootopie est un dessin animé qui va vers autre chose que ce que l’on nous propose habituellement et c’est ce que j’ai vraiment apprécié =) Pour Marguerite et Julien, je serai curieuse d’avoir ton avis car c’est un film au sujet très sensible qui je pense résonnera différemment suivant les personnes.

  6. Pingback: Bilan du mois d’Août 2016 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s