»On the Brinks » de Sam Millar

Titre VF : On the Brinks

Titre VO : On the Brinks, the extended edition ( 2009 )

Auteur : Sam Millar

Traduit de l’anglais ( Irlande ) par Patrick Raynal.

Editions Points, 2014. ( Editions Seuil, 2013 ).

Genre : Autobiographie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » J’étais loin de me douter qu’aucun d’entre nous ne rentrerait vraiment chez lui. Nous ne serions plus jamais les mêmes.  »

Résumé :

 » De fait, le spectaculaire récit autobiographique de Sam Millar a tout d’un thriller. À ceci près que si on lisait pareilles choses dans un roman, on les trouverait bien peu crédibles.

Catholique, Millar combat avec l’IRA et se retrouve à Long Kesh, la prison d’Irlande du Nord où les Anglais brutalisent leurs prisonniers. Indomptable, il survit sans trahir les siens: voilà pour la partie la plus noire, écrite avec fureur et un humour constant.

Réfugié aux états-Unis après sa libération, il conçoit ce qui deviendra le 5e casse le plus important de l’histoire américaine. La manière dont il dévalise le dépôt de la Brinks à Rochester, avec un copain irlandais, des flingues en plastique et une fourgonnette pourrie, est à ne pas croire. Même Dortmunder, dans un roman de Westlake, s’y prendrait mieux. Il n’empêche, le butin dépasse les 7 millions de dollars!

Un procès et une condamnation plus tard, il retrouve la liberté, mais entretemps, la plus grande partie de l’argent a disparu. Millar semble avoir été roulé par ses complices… Saura-t-on jamais la vérité?

En tout cas, le FBI cherche toujours!

Né à Belfast en 1958, Sam Millar a fait de la prison en Irlande du Nord comme activiste politique, et aux États-Unis comme droit commun. De retour à Belfast où il vit toujours, il est devenu écrivain. Après deux romans, Poussière tu seras et Redemption Factory, et le best-seller international On the Brinks, il a commencé la série policière Karl Kane, à paraître au Seuil.  »

Mon avis :

Rencontré au Salon du livre de St Maur, en juin dernier, lors d’une conférence, le profil de l’auteur est pour le moins atypique : ancien membre de l’IRA et l’un des braqueurs d’un des cinq plus gros casses des Etats-Unis, dans un dépôt de la Brinks. L’un des libraires de La Griffe Noire, Jean Casel, qui menait l’interview, s’est  »pris une claque », à la lecture de ce livre. Il ne m’en fallait pas plus pour vouloir moi aussi le découvrir.

 »Claque » est en effet un excellent mot pour décrire ce récit, tant il vous prend dans ses filets. J’ai à plusieurs fois, fait des pauses dans la lecture, afin de souffler, tant je retenais ma respiration.

L’auteur commence par aborder son enfance aux côté d’un père dur ne montrant pas son affection, sa vision du Bloody Sunday puis son accession à l’IRA pour laquelle il ira en prison. Séjour qu’il nous raconte sans concession, comme il l’a vécu. Et c’est là que nous, lecteur, commençons à entrer dans la vie d’un homme comme peu ont su l’écrire… Nous découvrons le quotidien de la prison de Long Kesh, en Irlande du Nord, les fameuses prisons sous Tatcher. Puis, l’auteur fait des bonds dans le temps, pour nous parler de sa reconversion aux Etat-Unis, dans des casinos illégaux, et quelques années plus tard, du casse de la Brinks et son procès. Aujourd’hui encore, personne ne sait ce qui est arrivé au reste du butin… pas même Sam !

Le style est puissant, entre simplicité et constat sur l’humain. Un homme qui nous démontre que l’on peut se sortir de tout. Toute errance conduit quelque part et même si la lumière n’est pas au bout du tunnel, vous aurez appris sur vous…

En conclusion, un livre prenant qui vous laissera le souffle coupé ! Je garde volontairement une part de mystère dans cet avis, car je pense qu’il est important de se laisser porter par le destin de l’auteur afin que l’effet  »coup de poing » du livre soit réussi.

COUP DE COEUR

Publicités

17 réflexions sur “ »On the Brinks » de Sam Millar

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

  2. Pingback: ”On the Brinks” de Sam Millar — Topobiblioteca – musnadjia423wordpress

  3. Je ne connais pas alors une bien belle découverte sur une période très intéressante de l’Irlande…et pour en apprendre davantage sur les faits l’entourant…

    • En effet, je ne suis pas familière de l’histoire de l’Irlande mais j’ai très envie de m’y intéresser. Ce livre qui n’est pas une fiction mais qui ce lit comme tel est vraiment très poignant !

  4. Pingback: Bilan du mois de Juin 2016 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s