Bilan du mois de Juin 2016 et Dans la hotte de Charlotte :

Voilà nous sommes déjà le 30 du mois, que le temps passe vite ! Il est donc l’heure de faire les comptes :

bilan (2)

J’ai lu ce mois-ci 4 livres soit un total de 1308 pages lues :

  • Violante ou le bal des scélérats de Edouard Bernadac ( abandon )

  • Pierre contre ciseaux de Inés Garland ( abandon )

  • Tout ce que je sais de l’amour de Michela Marzano ( chronique en ligne )

  • Marquis de Sade – L’ange de l’ombre de Gonzague Saont Bris ( chronique en ligne )

  • Longtemps, j’ai rêvé d’elle de Thierry Cohen ( chronique en ligne )

  • On the Brinks de Sam Millar ( chronique en ligne )

100086383_opierre-contre-ciseaux-de-inc3a8s-garland

9782234077232-XCouv-Sade-definitivebm_9102_15928651671758-gf

Début de mois avec non pas un mais deux abandons. Violante ou le bal des scélérats, je n’ai pas su accrocher à l’écriture de l’auteur qui m’a laissé de marbre. Le récit n’est fait quasiment que de dialogues qui ne m’ont pas aidés à m’attacher aux personnages, même si le parcours de cette femme fatale, basée sur une histoire vraie, m’attirait au départ, je n’ai vraiment pas réussi à achever ma lecture.

De même pour Pierre contre ciseaux, là aussi, c’est l’écriture qui m’a vite lassée. Un style trop simpliste, même si l’histoire traite du passage de l’enfance à l’adolescence dans l’argentine de la fin des années 70.

Dite moi, d’ailleurs si vous préférez lire le livre jusqu’à la fin, même si il ne vous plaît pas, ou si cela ne vous dérange pas d’abandonner une lecture. En ce qui me concerne, si je sens que cela va s’avérer vraiment difficile et que je ne prends aucun plaisir à la lecture, je préfère abandonner.

Tout ce que je sais de l’amour fut une déception, une lecture pessimiste sur la vision de l’amour comme jamais pleinement satisfaisant.

Coup de cœur pour Marquis de Sade – L’ange de l’ombre, une biographie intéressante et particulièrement bien écrite, qui brosse un portrait sincère et vrai du Divin Marquis.

Longtemps, j’ai rêvé d’elle fut une autre déception, l’histoire est divertissante, mais j’ai ressentis un manque d’intérêt pour les personnages et le style.

On the Brinks, le récit autobiographique de l’auteur, sur son passage dans la rébellion de l’IRA et son casse dans un dépôt de la Brinks. Un livre prenant qui vous laissera le souffle coupé !

smPoche-2016-popup-01-v2-copie

Retrouvez également mon week-end au Salon du livre de Poche à St-Maur.

Lors de mon passage à Paris, j’ai pu assister à deux expositions :

exponormandie

L’atelier en plein air – Les impressionnistes en Normandie, au musée Jacquemart-André : Un lieu tout simplement sublime ! Vous avez d’abord droit à une visite de l’hôtel particulier de la famille Jacquemart-André, couple de collectionneur d’art. J’ai pris le supplément audio-guide, car je trouve frustrant de ne pas avoir de visite guidée pour nous donner plus de détails sur ce que l’on voit, néanmoins les commentaires audio sont très bien réalisés, ni trop longs ni trop simples, ils vous donnent un aperçu de la vie de ce couple au 19eme. Puis vous vous dirigez ensuite vers les expositions temporaires :

Cette exposition propose d’aborder le mouvement des impressionnistes de façon atypique ; la Normandie. Le paysage, changeant et particulièrement intéressant à peindre en plein air, mais aussi pour l’essor des stations balnéaires, c’est une région qui a exercée une forte attirance chez les impressionnistes. Cette façon d’aborder le courant impressionniste est original et dépaysant, nous découvrons son essor, ses précurseurs et chefs de files, mais également des artistes moins connus qui raviront tout autant vos yeux de couleurs pastels et d’air marin. Un voyage inédit, accompagné d’anecdotes drôles et informations historiques sur le mouvement grâce à l’audio-guide qui vous embraque dans une promenade douce et reposante…

expo-paris-mode-fashion-forward-3-siecles-de-mode-musee-arts-decoratifssub_fashion_forward_7512.jpeg_north_499x_white

Fashion Forward – 3 siècles de mode ( 1715 – 2016 ), au musée des Arts décoratifs : Une magnifique exposition retraçant l’histoire du vêtement à travers les époques, du 18eme à nos jours. Vous trouverez 300 pièces de mode féminine, masculine et enfantine. Rien n’est oublié, si ce n’est la possibilité d’audio-guide. Car malgré les petits encarts d’informations, j’ai malheureusement été parfois perdue dans les époques, étoffes et coutumes, ainsi quelques anecdotes en plus n’auraient pas été de trop. Mais c’est bien le seul ( gros ) bémol de cette sublime exposition. Car ce n’est pas uniquement une présentation de costumes et de pièces de grands couturiers, dont aucun n’est laissé en marge, mais aussi et surtout une rétrospective de la vie française à travers les étoffes. En effet, si tous les accessoires d’une tenue sont présentés, certaines pièces de boiseries ou de papiers peints sont exposés donnant l’impression de remonter le temps. Ne vous étonnez pas de vous imaginer dans des robes à crinolines, arpenter les rues pavées ou en costume de chasse, battant la campagne sur vos cheveux…

Dans la hotte de Charlotte :

dans la hotte de charlotte

De mort naturelle – Une enquête de l’inspecteur McLean de James Oswald ( éditions Milady, collection Thriller ) : depuis que j’ai lu La compassion du diable j’ai très envie de lire d’autres livres de cette collection.

L’inconnue du quai Mary Kubica ( éditions Harlequin, collection Mosaic ) : J’ai lu Une fille parfaite qui fut un vrai coup de cœur, j’ai envie de lire autre chose de l’auteur.

Carnaval de Ray Celestin ( éditions 10 / 18 collection Grands détectives ) : Ce livre me faisait de l’oeil depuis sa parution, et surtout depuis l’avis de Myriam Missmymoreads !

Vous imaginez fort bien qui dit salon, dit achats et comme vous pouvez le voir beaucoup de thrillers ce mois-ci :

Blackout Baby de Michel Moatti ( éditions 10 / 18 collection Grands détectives ) : Ayant adoré Retour à Whitechapel, je me devais de lire un autre livre de l’auteur !

Le jeu de l’ombre de Sire Cédric ( éditions Pocket ) : il y a bien longtemps que je n’ai pas lu l’auteur et j’ai envie de renouer avec ses titres.

Les mannequins ne sont pas des filles modèles de Olivier Gay ( éditions Du masque ) : j’ai beaucoup aimé Les talons hauts rapprochent les filles du ciel, j’ai envie de connaître la suite des aventures de Fitz.

Le cinquième jour et Ne vous retournez pas de Maud Tabachnik ( éditions Le livre de poche collection Policier ) : Ayant lus beaucoup de bons avis concernant l’auteur, notamment de la part de Gérard Collard, j’ai très envie de découvrir.

On the Brinks de Sam Millar ( éditions Points ) : après avoir assisté à une conférence de l’auteur, j’ai eu très envie de lire celui-ci retraçant son parcours.

L’homme qui ment de Marc Lavoine ( éditions Le livre de poche ) : je suis très curieuse de lire celui-ci, appréciant beaucoup l’acteur.

Avec vue sur l’arno de E. M. Foster ( éditions Robert Laffont collection Pavillon poche ) : Cela fait des années que j’ai repéré ce titre !

L’archipel des Numinées – t.1 Arachnae de Charlotte Bousquet ( éditions Mnémos )

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publicités

16 réflexions sur “Bilan du mois de Juin 2016 et Dans la hotte de Charlotte :

    • Oui c’est assez compliqué et ce qui explique surement mon mois en dent de scie avec des gros coups de coeurs et des grosses décéptions ! J’espère que juillet va rattraper tout cela, c’est bien partie en tout cas =)

  1. Je préfère également abandonner une lecture.. quand je me force, ça me fait toujours tomber dans une panne de lecture !
    Je te souhaite un meilleur mois de lecture en juillet 😉

  2. J’adore le musée Jacquemart André, il faudrait d’ailleurs que j’y retourne et cette expo me dit bien en plus!! Sinon deux abandons, un mois très moyens pour toi! J’avoue que j’abandonne vraiment très rarement, je préfère généralement allée au bout des livres. Je te souhaite un mois de juillet avec des lectures qui te plairont 🙂

    • C’est un musée, un hôtel particulier, magnifique, on sent l’amour de l’art =) Et l’expo sur les impressionnistes vaut vraiment le coup !
      D’ordinaire, même pour les déceptions, je vais jusqu’au bout, mais là, je ne sais pas, je pense que je sentais venir une panne de lecture alors j’ai préféré tout stopper, surtout si dès les premières pages, je commençais déjà à lire en diagonale.
      Très beau mois de juillet à toi =)

  3. dur deux abandons en un mois ! cela me déprime quand cela arrive! sympa l’expo sur les impressionnistes ! il y en a pleins en Normandie en ce moment, je vais tenter d’aller en voir une au moins !

    • Oh oui, alors plutôt que de ne plus rien lire pendant des semaines, j’ai préféré stopper.
      J’adore ce mouvement, tout comme ma maman, alors je peux te dire qu’on en a eu pleins les yeux, c’est reposant, nous avons envie de passer des heures à regarder ses paysages ! =) J’espère que tu nous fera partager tes expos également =)

  4. 2 abandons? C’est dommage !
    En tout cas, tu as de jolies lectures en perspective !
    Quelle chance d’être allée voir ces expos ! L’impressionnisme est le mouvement que je préfère, tu le sais !

    • Oui je ne le sentais vraiment pas, ni avec l’un ni avec l’autre et si dès les premiers chapitres je lisais en diagonale ce n’était pas bon signe. Alors j’ai préféré arrêter…
      Oh oui je le sais et je suis sure qu’elle t’aurai beaucoup intéressée car le mouvement est abordé sous un œil qu’on ne voit pas beaucoup habituellement =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s