»Marquis de Sade – L’ange de l’ombre » de Gonzague Saint-Bris

Titre VF : Marquis de Sade – L’ange de l’ombre

Auteur : Gonzague Saint-Bris

Editions Télémaque, 2013.

Genre : Biographie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » La véritable liberté consiste à ne craindre ni les hommes ni les dieux.  »

Marquis de Sade

Résumé :

 » Pervers sexuel enragé et engagé, explorateur d’une sensualité sans limite, libertin et libertaire, aristocrate et révolutionnaire, théoricien politique visionnaire, il est aussi le défricheur de l’inconscient et l’homme de théâtre d’avant-garde qui fait monter sur scène pour les apaiser les fous de Charenton. Le divin Marquis est une divine surprise sous la plume de Gonzague Saint Bris qui en trace, à l’aube du bicentenaire de sa mort, un portrait aussi saisissant qu’émouvant.

Sans jamais rien éluder des aspects les plus choquants et dérangeants de son oeuvre ou de ses obsessions les plus viscérales, Gonzague Saint Bris va plus loin, explorant les relations du Marquis avec les femmes de sa vie, ses enfants, le monde de la monarchie, de la Révolution et de l’Empire.

Apparaît un homme singulier, d’un courage intellectuel hors norme et d’une liberté confondante. Emprisonné pendant les deux tiers de son existence, l’auteur des 120 journées de Sodome ou dejustine ne rend jamais les armes. Eternel insoumis, athée combattant, rebelle sans tabou, Donatien Alphonse François de Sade est l’Ange de l’ombre de la littérature française.

Après quarante-cinq ans de libération des moeurs, notre époque est totalement sous le signe de Sade marquée de son empreinte brûlante et indélébile.

Ami de longue date de la famille de Sade, Gonzague Saint Bris a e accès à des archives encore inédites. Il a voulu, outre son admiration pour l’écrivain, retracer un parcours humain douloureux et méconnu, révélant une fin de vie surprenante. Cette biographie, rythmée par des anecdotes insolites et des éclairages inattendus, permet de ressusciter les rapports contrastés de Sade et de ses contemporains, de Mirabeau à Choderlos de Laclos en passant par Napoléon Bonaparte

Prix Interallié 2002 pour son roman Les Vieillards de Brighton, auteur de quarante-cinq ouvrages, Gonzague Saint Bris ajoute le destin formidable de Sade à celui de ses vingt précédentes biographies.  »

Mon avis :

Ayant rencontré Gonzague Saint-Bris au salon du livre de poche à Saint-Maure, en 2015, j’ai eu envie de lire sa biographie sur le plus célèbre des Marquis du 18eme : j’ai nommé le Marquis de Sade. La famille de Gonzague Saint-Bris est proche de celle des Sade depuis trois générations, il est donc l’un des mieux placé pour nous parler de l’œuvre et de la personnalité du Divin Marquis.

L’auteur donne beaucoup d’éléments sur la vie quotidienne du Marquis de Sade, éclairant ainsi le lecteur sur une des personnalités les plus fantasmée du 18eme. Comme l’explique Gonzague Saint-Bris, Sade passe un certain nombre d’années en prison, son seul luxe : son imagination. C’est enfermé qu’il écrira la plus grande partie de son œuvre. La liberté de sa création n’a alors plus de limite.

Sade était également, outre un libertin, un homme particulièrement en avance sur son temps, tant sur le plan politique que psychologique. Son athéisme révolte, mais jamais il ne changera d’opinion, il applique l’adage de ne croire que ce qu’il voit à la lettre, en expliquant que jamais la religion ne lui fit signe, c’est donc pour lui, pure invention servant à comprimer la population. Il explore les bases de la psychiatrie, lors de ses dernières années, incarcéré à l’hospice de Charenton, il monte des pièces de théâtre avec les personnes aliénées, pour les canaliser. Ce que Freud théorisera plus tard !

Cette biographie est également particulièrement intéressante car l’auteur démontre avec style ce qu’a pu être la vie du Marquis, de son enfance à sa mort dans une quasi indifférence, en passant par ses années d’enfermement, son œuvre littéraire et sa courte carrière politique. Il nous livre un homme qui ne fut pas compris par son temps, loin du portrait de scélérat libertin sans morale que l’on nous dépeint le plus souvent. Il ne nous épargne pourtant rien des actions sexuelles du Marquis, mais les présentent sans jugement, exposant que le goût de l’interdit lui plaisait bien plus que la jouissance elle même et qu’une fois encore la postérité lui a prêté bien plus qu’il n’a sûrement fait ! N’oublions pas que souvent la littérature est une plus grand folie que la vie elle même…

Gonzague Saint-Bris remet les choses dans leur contexte en tentant de démêler la réalité du fantasme. Son style est d’une richesse inouïe et nous emmène dans les couloirs froids et insalubres de la Bastille, au plus près du Marquis dans sa solitude et ses extravagances. Mais également au sein de la littérature que Sade influencera, comme l’on dit beaucoup, il y a un avant et un après Sade. C’est en effet toute la littérature qui en sera changée. Ce que réalise Sade dans son œuvre littéraire est spectaculaire : dans le contexte de l’époque, il dut braver tous les interdits, mais au delà de l’aspect sexuel de ses romans, ces scènes sont bien plus la conséquence de l’esprit vicieux de ses personnages, sous couverts de bonne éducation et de religion, ainsi que de la société. Sade nous donne à découvrir les plus sombres parties de l’humain, en émaillant ses textes de parties psychologiques et philosophiques.

En conclusion, une biographie intéressante et particulièrement bien écrite, qui brosse un portrait sincère et vrai du Marquis de Sade.

COUP DE COEUR

Publicités

24 réflexions sur “ »Marquis de Sade – L’ange de l’ombre » de Gonzague Saint-Bris

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

  2. Une biographie qui a l’air super intéressante, surtout qu’au final, je ne connais pas grand chose de la vie de Sade en dehors des grosses lignes et affaires sulfureuses dont on parle généralement.

    • Ma maman est en train de la lire en ce moment et apprécie beaucoup, notamment le style de l’auteur =) Je te la recommande vivement même si je dois dire qu’avant de commencer une biographie, il y a un petit temps d’adaptation. Néanmoins celle-ci ce lis comme un roman !

  3. Pingback: Bilan du mois de Juin 2016 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

  4. Je ne suis pas une grande adepte des biographies, mais ta chronique m’a convaincue. Celle-ci semble intéressante et apporte sans doute un regard plus juste et moins critique sur le marquis de Sade.

    • C’est exactement cela, une biographie qui replace le marquis dans le contexte social, politique et historique, dépeint sa personnalité et son parcours atypique de façon juste, sans jugement pour donner ainsi au lecteur toutes les cartes en main.

  5. Effectivement cette biographie a l’air intéressante pour comprendre un peu mieux le marquis de Sade. Je pense que c’est le personnage de l’Histoire pour lequel je n’aimerais pas en apprendre beaucoup au premier abord mais au vu de ta chronique qui dévoile certaines facettes méconnues du Marquis de Sade, pourquoi pas!

    • C’est vraiment le but de cette bio, nous montrer ce personnage sous un autre jour et finalement la postérité lui à sûrement prêté bien plus que ce qu’il n’a réellement fait.

      • Comme bien souvent, dès que tu sors de la norme de toute façon, c’est facile de grossir le trait sur tout ce qui ne rentre pas dans les bonnes cases…

      • Exactement ! Je pense que Sade contient un imaginaire et des fantasmes qui surpassent de beaucoup ce qu’il a fait et qui avec le temps prennent de plus en plus d’ampleur.

  6. J’achète ! Surtout que j’étudie actuellement Sade. Enfin, c’est un peu tard pour découvrir ton article, le mien étant presque terminé >< Mais il n'empêche que je vais l'acheter et y jeter un coup d'oeil car il est vrai que je me suis plus penchée sur l'oeuvre que sur l'homme.

      • Ah oui ! C’est sûr ! Je suis passée à côté ! Je me suis contenté de l’édition de la pléïade et de « Un athée en amour » de Delon (l’article arrive bientôt) pour la biographie. Mais l’angle d’un proche doit être super interessant !

      • C’est ce qui m’a tout de suite attirée, cette façon d’être proche de la famille Sade mais en même temps assez éloigné pour en parler =) Je viens d’aller me renseigner un peu sur Un athée en amour et ça me semble très intéressant, j’ai hâte de lire ton article =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s