Saint-Maur en poche 2016

Merci Gérard, Jean et à toutes les personnes qui ont permis que ce salon soit une réussite. Merci de garder cette liberté et de donner une voix à toutes les formes de littérature ! Ce salon est pour moi un petit cocon, un endroit formidable et accueillant où l’on se sent chez soi, au milieu des auteurs et des livres, réunis par une même passion : les mots et les histoires.

Peut importe si l’endroit à changé cette année, je vous suis partout ; de plus je trouve que ce nouvel emplacement est particulièrement agréable, au milieu de la ville de St Maur, plus grand, avec un espace dédié aux interviews d’auteur un peu à l’écart de la foule afin de vraiment participer au débat.

J’ai rencontré beaucoup d’auteurs que j’admire et avec lesquels j’ai pu discuter de leurs livres mais également de leur vie, de la mienne et de littérature. C’est magique car ils sont un peu comme nos amis à qui l’on dit tout et rien, dans un jolie fatras d’émotions. Ceci est rendu possible grâce à l’ambiance que La griffe Noire réussi à insuffler à ce salon : l’amour du partage.

smPoche-2016-popup-01-v2-copie

J’ai pu parler à certains d’on j’ai lu les livres, comme Sire Cédric, Karine Giebel, Fabio M. Mitchelli pour La compassion du diable qui m’a dit être fasciné par Jeffrey Dahmer et avoir mi 20 ans à trouver la bonne façon d’écrire sur sa personnalité et que toutes les scènes de meurtres dans le livre, ont existé.. Mais aussi avec Michel Moatti, dont j’ai adoré Retour à Whitechapel ! David Foenkinos, content de dédicacer Charlotte à une autre Charlotte… Ils m’ont tous dit aimer les retours de lecteurs, connaître nos ressentis et aimer discuter de la création de leurs romans et c’est ce qui me remplis de joie !

Mais j’ai également fait la connaissance de Maud Tabachnik, une personne adorable et très chaleureuse que l’on ne verrait pas écrire des romans noirs qu’elle sait très bien vendre ! Sam Millar, un homme qui a fait l’IRA puis à sa sorti de prison, tente sa chance aux Etats-Unis et braque un dépôt, son récit On the Brinks, raconte son parcours… Mais aussi Marc Lavoine, un homme très abordable et doux, qui écoute chaque personne avec attention et bien d’autres encore, tant à chaque stand vous rencontrez de nouvelles personnalités avec qui vous discutez…

Je reviens de ce week end les étoiles pleins les yeux et un grand sourire aux lèvres qui ne me quitte plus, c’est dans des moments comme celui-ci que je sais pourquoi j’aime tant la littérature !

Publicités

11 réflexions sur “Saint-Maur en poche 2016

  1. Oh je ne savais pas que tu avais été à Saint Maur en poche. Je m’y suis rendu dimanche. Dommage de t’avoir loupé. Un salon basé principalement sur la littérature générale et le thriller mais qui est très conviviale et qui à taille humaine. J’ai beaucoup aimé aussi.

    • Le dimanche, je n’y suis resté que la matinée, mais j’espère que l’on s’y verra l’an prochain ! Cela fait trois ans que je le fais et j’adore toujours autant parce que justement comme tu le dis, c’est petit et conviviale =)

  2. Pingback: Bilan du mois de Juin 2016 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s