Topobiblioteca fait son cinéma – Novembre – Décembre 2015

cinema-Ecran-Total

Sur le même principe que le vidéoludique des LespetitsmotsdeSaefiel, découvrez tous mes visionnages du mois

( films, séries TV, théâtres… )

Films :

178466

La promesse d’une vie de Russell Crowe ( 2015 ) :
Joshua Connor, paysan australien, part en Turquie à la recherche de ses fils disparus durant la bataille des Dardanelles. Il se heurte aux instances militaires mais sa détermination n’en n’est que plus grande et c’est accompagné du Commandant Hasan, un officier turc ayant combattu contre ses fils qu’il part sur leurs traces, dans un pays dévasté.
J’ai été transporté par cette histoire d’une beauté à couper le souffle ! Le jeu de Russell Crowe donne au film un charme particulier, entre retenu et émotion. Il incarne le portrait d’un père qui après avoir fait la promesse à sa femme de retrouver leurs fils, va passer par toutes sortes d’étapes, celle du deuil, de l’acceptation, de l’espoir, nous donnant à éprouver toutes les difficultés de ne pas savoir ce qu’on vécus ceux qu’on aime.
La guerre est représentée dans toute sa globalité, le charme de se battre pour l’honneur de son pays, la peur de mourir seul ou celle de rester en vie, ainsi que la reconstruction après la bataille, des hommes et du pays.
Les personnages nous sont présentés sous plusieurs jours et dans leurs actes de bravoure comme dans leurs faiblesses et c’est ce qui rend ce récit si humain et si touchant.

 

476794

En équilibre de Denis Dercourt ( 2015 ) :
La vie de Marc, cascadeur équestre, bascule le jour où il fait une chute sur un tournage. Florence, envoyée par la compagnie d’assurance, prend en charge le dossier mais leur rencontre ne se passe pas comme prévue…
Film à la fois doux et violent sur les changements brutaux d’une vie. Le scénario parfois simple sur la façon de se surpasser fonctionne particulièrement bien en nous en donnant un très bel exemple. La réalisation est naturelle et colle à l’intrigue, en entrant vraiment au cœur de la vie des personnages et dans leurs moments d’intimité, de doutes et de courage.

334715

 

La tête haute de Emmanuelle Bercot ( 2015 ) :
Le spectateur découvre Malony, un enfant que ses éducateurs tentent de sauver par tous les moyens. Un film d’une rare intensité porté par Rod Paradot qui donne une ambiance au film, une tension permanente que le spectateur ressent également dans tout son corps. Un film qui se vie et qui donne tant d’émotions qu’il est difficile d’en ressortir. Nous nous prenons d’affection pour tous les personnages, aidés des points de vue multiples, qui donnent un aperçu d’ensemble des acteurs de la vie éducative. La réalisation est épatante, les mouvements de caméra suivent les corps au plus près, nous donnant presque un rôle à jouer.
Une claque monumentale !

 

523960

Libre et assoupi de Benjamin Guedj ( 2014 ) :
Sébastien a une seule ambition dans la vie : ne rien faire. Le travail n’est pas pour lui, il veut vivre ses journées sans contraintes et faire ce que bon lui semble. Mais le jour où il emménage avec Anna et Bruno, deux colocataires ancrés dans le monde du travail, sa vision de la vie va peut-être changer…
Un film dans l’air du temps, fun et drôle mais qui sous des dehors simples questionnent des sujets profonds : la vie se résume-t-elle à trouver un boulot qui ne nous plaît pas et qui va nous définir pour le reste de notre existence ? Mais est-ce que pour autant il est bon de ne pas travailler ?
C’est ce que va découvrir Sébastien qui avec sa conviction que ne rien faire est le bonheur le plus absolu va entraîner son entourage à se questionner sur ce qu’ils font également.
Une jolie réalisation, des moments drôles et émouvants, des personnages simples et touchants. Un film qui fait réfléchir et qui met de bonne humeur en nous montrant que le bonheur n’est peut-être pas si loin…

 

ob_ec8677_1e6ffccd-bfa9-48dd-abb2-992036f8fcf0

Le monde de Nathan de Morgan Matthews ( 2015 ) :
Nathan, adolescent aux troubles autistiques est un génie en mathématiques mais refuse toute manifestation d’affection. Le jour où son professeur le pousse aux Olympiades Internationales de Mathématiques, c’est le moment pour Nathan de prendre un nouveau départ…
Certes le film est assez fleur bleu mais cela n’est absolument pas dérangeant tant nous nous prenons d’affection pour les personnages oubliant les ficelles simples du scénario. Le personnage de Nathan ne parlera pas uniquement aux autistes ou à leur entourage mais il est surtout le reflet de tout adolescent se cherchant, ne trouvant pas ses reperds dans la jungle de la vie et c’est ce qui fait la force du film.
Le monde de Nathan donne un sourire aux lèvres et cette envie de croire en nous, d’accepter nos faiblesses qui se révéleront un jour ou l’autre être nos plus grandes forces…

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Film. Bookmarquez ce permalien.

20 réflexions sur “Topobiblioteca fait son cinéma – Novembre – Décembre 2015

  1. J’avais tant aimé le Monde de Nathan, mais tellement, je n’avais pas su retenir ces larmes !
    Libre et assoupi, j’en garde un bon souvenir, il fait du bien.
    Quant à « En équilibre », il faudrait que je le regarde !

  2. Pingback: Bilan du mois de Février 2016 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s