»The Book of Ivy » et  »The Revolution of Ivy » de Amy Engel

Titre VO : The Book of Ivy t.1 – The Revolution of Ivy t.2
Titre VF : The Book of Ivy book 1 – The Revolution of Ivy book 2
Auteur : Amy Engel
Traduit de l’anglais ( Etats-Unis ) par Anaïs Goacolou.
Edition Lumen, 2015.
Genre : Young-adult, Dystopie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Nous sommes les seuls à déterminer la personne que nous devenons.  »

Résumé :
 » Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.  »

 
Mon avis :
The book of Ivy est une dystopie young-adult décrivant l’évolution d’une ville que son président tente de maintenir dans l’indifférence de la violence et du véritable amour afin de garantir paix et harmonie. Mais tout bascule le jour où Bishop, le fils du président Lattimer, doit épouser Ivy, la fille de son concurrent…
Malheureusement l’univers Young-adult est trop présent dans cette dystopie, même si l’on sent l’ébullition de la violence à la surface. La romance prend peut-être trop de place, même si c’est une des caractéristiques de l’univers. Le lecteur se sent en sursis au milieu de cette mythologie, mais cette impression n’est pas assez développée au sein de l’univers, car les actions véritablement violentes ne sont qu’effleurées. Malgré tout, la mythologie inscrite au sein de l’histoire est accrocheuse et permet beaucoup de choses, notamment de nous positionner, nous, lecteur, face à notre propre société, à ce qu’on nous révèle ou ce qu’on nous cache…

Les personnages sont malheureusement assez caricaturaux, l’auteur les fait évoluer dans une seule ligne de conduite. Ivy, le personnage principal, est décrite avec quelques petites nuances plus perceptibles, mais cela reste tout de même très léger et c’est fort dommage. En allant plus loin dans les réactions de ses personnages, l’auteur aurait gagné en réalisme et en complexité. J’ai eu à plusieurs reprises l’impression que l’on restait trop en surface des actions, des réactions des personnages et de la vraie violence qui aurait été plus intéressante à démontrer. Les rares fois où l’auteur s’aventure à faire réagir durement les personnages, sont, pour moi, des passages vraiment intéressant mais où la fin se précipite trop rapidement, ce qui desserre l’intrigue.

En conclusion, une duologie sympathique mais qui manque de développement et qui se termine malheureusement trop rapidement.

Publicités

40 réflexions sur “ »The Book of Ivy » et  »The Revolution of Ivy » de Amy Engel

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

  2. Pingback: Bilan du moi de Janvier 2016 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

  3. Pingback: Bilan du mois de Novembre 2015 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  4. Tu es une des 1ères chroniques négatives ou du moins mitigées que je lis sur cette duologie. Du coup tu refroidis un peu mon envie de la découvrir 🙂 … enfin si j’ai l’occasion de l’avoir dans les mains je le ferais surement mais peut-être avec un peu plus d’appréhension 😀

  5. Je crois qu’il est assez difficile de passer à côté de ces livres tant ils ont fait du bruit. Je dois admettre avoir été tenté mais finalement, cette dystopie me laissait perplexe aux vues des chroniques. D’ailleurs la tienne me le confirme. Je crois que je vais passer mon tour, sauf s’il se trouve sur mon chemin par le plus grand des hasards. Sait-on jamais !

    • J’ai eu les deux tomes d’occasions sans cela je ne suis pas sure que je l’aurais lu. Je ne pense pas qu’elle te plaira vraiment, j’y ai vu du bon mais pas assez de développement et un univers trop YA.

  6. J’ai lu ou entendu pas mal de bien sur cette série.
    J’avoue que le genre young adult me tente moyennement bien que je pense qu’il doit y en avoir des bons.
    Si toi tu as trouvé ça bien et sans plus, je me fie à ton jugement.
    Bisous à toi!

  7. Je suis d’accord avec toi ! J’ai bien aimé lire cette duologie, mais je la trouve trop survolée et trop simple ce qui est dommage car l’idée de base n’était pas mauvaise… Ivy m’a plus irrité qu’autre chose et j’ai trouvé Bishop beaucoup trop effacé :/ Le premier tome néanmoins était plaisant à lire mais j’ai eu plus de mal avec le deuxième!

    • Bizarrement j’ai préféré le deuxième tome car Ivy change et évolue, elle s’affranchit de son passé et tente de vivre par elle même, mais il est vrai que la duologie est trop rapide.

  8. Ah, j’ai trouvé au contraire que les personnages gagnaient un peu en originalité par rapport à d’autres personnages de romans YA. J’ai beaucoup aimé l’évolution d’Ivy en particulier, quand elle est déchirée entre une famille qui la manipule mais qu’elle aime malgré tout et sa propre façon de penser. C’est vrai que la violence de l’univers aurait pu être plus approfondie mais ça ne m’a pas vraiment dérangée.

    • Ce que j’ai vraiment aimé chez Ivy c’est cela, ce déchirement entre ce qu’elle à toujours crus et ce qu’elle découvre, c’est pour cela que j’ai trouvé le deuxième tome plus intéressant.

  9. Je suis toujours curieuse de lire les avis sur ces livres. J’ai eu un ressenti très proche du tien. Si les couvertures sont magnifiques, si l’envie de lire cette histoire était indéniable, je ne suis pas charmée par le résultat. Pour le deuxième tome, j’ai fixé mes attentes autrement et j’ai mieux apprécié ma lecture (3 cœurs sur 5 ce qui signifie « J’aime mais sans plus… »)
    Je pense qu’il est important d’exposer son avis et les arguments qui le justifient.

  10. Pour l’instant, je n’ai pas encore tenté celui-ci… Et puis, au fond, il ne me fait pas particulièrement envie. J’ai l’impression que je vais avoir droit à un copier/coller d’autres dystopies…

    • Je pense que beaucoup trop de sagas sont sorties dans ce genre et cela s’essouffle, j’en ai lu que très peu mais celle-ci avait un très bon points de départ mais elle manque de développements et tout est très rapide.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s