»La Belle et la Bête » de Madame de Villeneuve et Madame Leprince De Beaumont

Titre VF : La Belle et la Bête
Auteurs : Madame de Villeneuve et Madame Leprince de Beaumont
Editions Chêne, 2013.
Genre : Classique, conte

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Mais on se lasse de tout, le plus grand bonheur devient fade quand il est continuel, qu’il roule toujours sur la même chose, et qu’on se trouve exempt de crainte et d’espérance.  »


Résumé :
 » Illustré de gravures anciennes, ce livre réunit les deux versions du célèbre conte de La Belle et la Bête. Celle de Madame de Villeneuve ( 1685-1755 ), parue en 1740 ; raconte notamment l’enfance et l’histoire de la Bête. La version de Madame Leprince de Beaumont ( 1711-1780), publiée en 1756, a été adaptée à plusieurs reprises sur grand écran, notamment par Jean Cocteau et par Walt Disney et est la plus connue aujourd’hui.  »

 
Mon avis :
N’ayant jamais lu les contes originels, je souhaitais réparer cette erreur et découvrir les premières versions de cette célèbre histoire.
Je souhaite également souligner le travail d’édition qui contextualise les deux contes, en expliquant leur visée afin que le lecteur ait toutes les cartes en mains afin de savoir comment les interpréter.

Ce premier conte est assez long, car l’auteur y détaille les périples de Belle dans les méandres du château et ses nombreuses activités, puisque qu’à l’origine l’histoire est enchâssée dans un livre contant les mésaventures d’une jeune-femme sur un bateau à laquelle sa gouvernante, pour ne pas qu’elle s’ennuie, lui invente des histoires à des fins éducatives. Nous retrouvons d’ailleurs cet aspect didactique au sein de l’intrigue, en effet Belle est une jeune-fille d’une grande bonté, qui choisira toujours le bien et la raison, plutôt que le profit et son bien-être personnel. La sexualité est également un thème abordé, la Bête dit mot pour mot  »voulez-vous coucher avec moi ? », à la Belle lorsqu’elle vient lui rendre visite chaque soir au dîner. Nous sommes donc dans un conte qui à valeur d’éduquer et prévenir les jeunes-filles des dangers du monde.
Par contre, j’ai parfois trouvé que les détails étaient beaucoup trop nombreux, tirant ainsi le récit dans la longueur, notamment lors de l’histoire de la Bête ou de celle de la fée.
Le style est dans la plus pure tradition des contes, des phrases longues et particulièrement travaillées, faisant ressortir la beauté des mots afin d’éduquer les jeune-femmes en fleurs, tout en les divertissant.

Le conte de Madame Leprince de Beaumont est quant à lui, beaucoup plus court, c’est d’ailleurs cette version que nous connaissons le mieux, puisque c’est elle qui est transposée dans le Disney. Version plus courte donc, parce que le conte, paru en 1756, était une d’illustration dont les maîtres et gouvernantes se servaient afin d’éduquer une fois encore les jeunes-filles. La lecture était alors suivie d’une discussion à visée morale et pédagogique. L’auteur parle ici aux jeunes-filles, des qualités de cœur que doit avoir une femme, mais laisse de côté l’amour entre un homme et une femme, que sa consœur abordait. Ainsi, ce deuxième conte est plus tourné vers les petites-filles et celui de Madame de Villeneuve, pour les jeunes-femmes.
La différence de lectorat est également présente dans le style d’écriture, plus simple et direct, visant à montrer le comportement de la Belle, honorable et dépourvue d’égoïsme, que l’on se doit de suivre.
Ce dernier conte à été pour moi, plus agréable à lire, oubliant les détails et répétitions de celui de Madame de Villeneuve qui perd parfois son but premier.

En conclusion, deux versions d’une même histoire, dans le but d’éduquer, qui donneront le départ des romans didactiques du 19eme siècle.

Publicités

32 réflexions sur “ »La Belle et la Bête » de Madame de Villeneuve et Madame Leprince De Beaumont

  1. Pingback: Bilan du mois de Décembre 2015 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

  3. J’ai très envie de découvrir le conte de La belle et la Bête. J’ai la version de Madame de Villeneuve dans ma PAL. A voir si comme toi, je trouve qu’il s’étend en longueur. Je trouve que ton édition est vraiment sublime! A bientôt Topobibliotheca.

  4. C’est un conte que tout le monde connaît mais je ne l’ai jamais lu. C’est une bonne idée de se lancer dans une telle lecture, je devrai le faire également (et pas seulement pour ce conte en particulier). Merci pour la chronique !

  5. J’aime beaucoup le Disney La Belle et la Bête, je pense donc qu’il serait très intéressant que je découvre les histoires qui l’ont inspiré ! Merci pour la découverte ! En plus, j’aime encore plus comprendre la signification des contes, et je trouve que cet ouvrage, vu ce que tu en dis, doit être top pour comprendre le rôle de ce conte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s