»Belle du Seigneur » de Albert Cohen

Titre VF : Belle du Seigneur
Auteur : Albert Cohen
Editions Gallimard, 1968. ( éditions Folio, 1998 )
Genre : Classique

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Les autres mettent des semaines pour arriver à aimer, et à aimer peu, et il leur faut des entretiens et des goûts communs et des cristallisations. Moi, ce fut le temps d’un battement de paupières.  »


Résumé :
 »  »Du joli, la passion dite amour. Si pas de jalousie, ennui. Si jalousie, enfer bestial. Elle une esclave et lui une brute. Ignobles romanciers, bande de menteurs qui embellissaient la passion, en donnant l’envie aux idiotes et aux idiots. »
Albert Cohen n’embellit pas la passion mais l’analyse avec une lucidité sans pareille. Des amours entre Ariane et Solal dans la Genève du début du siècle, il n’élude aucun aspect, ni la marche triomphale de la passion, ni les affres de la jalousie, ni la brutalité d’une relation plutôt sadique mais son roman demeure une des histoires d’amour mythiques de la littérature. Brossant au passage un tableau féroce du milieu des fonctionnaires internationaux où il a lui-même fait toute sa carrière, mêlant un foisonnement de récits secondaires à l’intrigue principale et passant avec une maîtrise consommée du lyrisme le plus échevelé au constat le plus froid, Albert Cohen donne avec Belle du Seigneur non seulement son oeuvre maîtresse mais un des plus beaux romans du XXe siècle.  »

 
Mon avis :
Difficile d’écrire un avis sur l’une des plus grandes œuvres du XXeme siècle ! Belle du Seigneur est un livre foisonnant, avec des multiples personnages et intrigues secondaires, mais ce que l’on retient c’est la description de toutes les étapes d’une rencontre amoureuse. En effet, Albert Cohen dissèque les plus infimes changement dans le jeu de l’amour, les plus infimes détails dans les comportements des personnages. Belle du Seigneur n’est pas un livre d’action, il ne se passe finalement que très peu de choses, mais c’est véritablement dans l’attente que les personnages se révèlent. Ce roman est un grand pan de la bourgeoisie du début du XXeme siècle, où les jeux de pouvoirs et les apparences ont la part belle, décrits sur des centaines de pages, toutes plus riches en informations les unes que les autres.

Les personnages incarnent les portraits de classes du siècle : Arianne est le cliché de la femme prisonnière de sa maison, tandis qu’Adrien est le parfait petit fonctionnaire près à tout pour réussir sans trop travailler. Solal est le seul personnage plus ambiguë et moins compréhensible, il est tout à la fois le dandis mais aussi l’homme perdu dans ses responsabilités. A travers eux, c’est également le mal du siècle qui est décrit, en effet, l’auteur aborde de façon très secondaire, mais présente tout de même, le cas des juifs, dont Solal fait parti.

Le style de l’auteur est d’une richesse inouïe ! Albert Cohen maîtrise parfaitement la langue française et use des multiples effet de texte dans son intrigue. En effet, l’auteur adopte un style et une forme de texte différent à chaque personnage. Pour Adrien par exemple, il use d’une ponctuation excessive et pour Ariane, au contraire, il y en a aucune, montrant véritablement leur caractère et leur personnalité. Certes nous n’échappons pas à quelques longueurs, notamment lors des passages avec les cousins de Solal ou dans les bureaux d’Adrien, mais cela contribue à véritablement ancrer le personnage, son mode de fonctionnement et son caractère. C’est là, tout le génie de l’auteur…

En conclusion, un livre foisonnant, une histoire d’amour que l’auteur sublime par son intrigue et son écriture. Vous pensiez n’avoir plus rien à apprendre de l’amour ? Détrompez-vous et entrez dans Belle du Seigneur

Publicités

34 réflexions sur “ »Belle du Seigneur » de Albert Cohen

  1. Pingback: Bilan du mois de Novembre 2015 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

  3. Cela fait très longtemps que ce livre m’intrigue, mais devant la longueur et le thème (amour et bourgeoisie ne sont pas du tout ma tasse de thé), je suis un peu rebutée. J’espère pouvoir un jour dépasser mes préjugés et me lancer dans ce beau pavé !

    • Je pense que c’est un livre à lire une fois dans sa vie, tant l’amour y est décrit et détaillé de façon réaliste et même un siècle après, je le trouve toujours d’actualité ! =) Ensuite, je comprend que tu sois rebuté, c’est un beau pavé, il y a des longueurs, mais le texte est magnifique =)

  4. Pingback: Challenge entre nous # 4 – Lectures familiales

  5. Pingback: Belle du Seigneur de Albert Cohen – Lectures familiales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s