Série Niort – t.1 On ne réveille pas le dragon de Niort de Sébastien Acker

Titre VF : Série Niort – t.1 On ne réveille pas le dragon de Niort
Auteur : Sébastien Acker
Editions Geste, 2014.
Genre : Policier, roman de terroir

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Célestine Rajaut, tendre grand-mère de sept petits enfants tous plus mignons les uns que les autres, reine du pain d’épices et de la crème au chocolat, avait achevé sa vie en abats d’équarrisseur maladroit de manière totalement injuste pour pour une végétarienne de sa trempe.  »

Résumé :
 » Niort, décembre 1692. Glacial. Le soldat Jacobus Alloneau, condamné à mort, veut saisir sa chance de voir sa sentence levée : alors il s’en va défier le dragon qui terrorise la cité depuis quatre mois.
Niort, été 2014. Pourri. Les macabres découvertes se succèdent en ville, et l’odeur rance de ces crimes en série défie jusqu’aux plus autorités de l’État.
Quel lien entre ces deux dates ? Voilà tout le mystère d’une enquête qui va hanter le quotidien du privé libertaire Milo Scharf et de Théodore Chanteloup, patron du commissariat de Niort.

A travers une saga familiale, c’est le fameux mythe de la  »serpe ailée » de Niort qui se rappelle à nous et éclaire le présent d’un autre regard. La fresque de l’histoire protestante éclate au grand jour : de la peste du Moyen-Age à cet été 2014 ; combien seront-ils à apprendre à leurs dépens qu’on ne réveille pas impunément le dragon de Niort ? Réponse dans ce premier opus de la  »Série Niort ».  »

 
Mon avis :
Si vous connaissez Niort, vous n’êtes pas sans vous souvenirs de la rue du Dragon, comptant, il y a quelques années, un dragon sur toute la longueur de la rue, les enfants passant à côté, hésitant entre peur et fascination, moi y compris !
L’auteur à l’idée de reprendre une vieille légende dût à ce dragon et d’en faire le point centrale de son enquête. Une idée très originale, montrant que le folklore, dans nos régions rurales, est encore bien présent aujourd’hui. Malheureusement, même si j’ai aimé apprendre l’historique de cette légende, je trouve que l’auteur l’a détail beaucoup trop, en s’attardant sur les aspects politiques et historiques de la ville, qui finalement, n’apportent pas une aide primordiale à l’enquête, et ralentissent le déroulement de l’intrigue. Je pense que l’auteur à voulu faire passer beaucoup de sujets et d’informations sur cette période de l’histoire, le travail de documentation est d’ailleurs indéniable, mais pour un format court, cela rend l’intrigue parfois lourde.

Les personnages sont sympathiques mais le lecteur ne s’attache pas véritablement à eux, car la narration est rapide avec peu de dialogues. Même si certains détails de leur personnalité et de leur passé nous sont révélés, la façon dont l’auteur les met en scène est très active, souhaitant donner le plus d’informations possible en peu de temps, ce qui fait que l’on a l’impression d’avoir un catalogue de leur vie plus que de voir leur personnalité ressurgir dans l’intrigue au contact de ce qu’ils vivent.

Le style de l’auteur est fait de phrases longues, longues comme la queue du dragon que l’on pourchasse pour donner beaucoup de détails, de façon rythmique, loin d’être désagréable, l’auteur à vraiment pensé à la musicalité des mots. Par contre, Sébastien Acker place beaucoup de dates et de statistiques historiques et les notes d’humour sont étalées sur plusieurs pages, par exemple lors des échanges entre le policier et l’enquêteur privé, pour un livre court cela alourdi le texte, malheureusement. Malgré tout, ces passages humoristiques s’intègrent parfaitement au sein de l’histoire, donnant ainsi un second degré et un côté décalé particulièrement agréable.

En conclusion, un bon policier régional, mais qui comporte trop de dates, de répétitions et de détails historiques et politiques coupant ainsi l’enquête dans son élan. Malgré tout, l’intrigue se tient et les personnages décalés sont agréables à suivre.

Publicités

19 réflexions sur “Série Niort – t.1 On ne réveille pas le dragon de Niort de Sébastien Acker

  1. Pingback: Bilan du mois d’Août 2015 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

    • Tu sais, ce n’est pas une ville où il y a beaucoup de tourisme ni de choses à faire, c’est une ville de campagne qui est proche de chez moi et surtout la plus grande où l’on trouve quelques boutiques ! Mais je pense que souvent en littérature régionale, pour vraiment apprécier il faut connaître la région décrite. C’était en tout cas une petite lecture plaisante =)

  3. Je ne connaissais pas du tout !
    Bon c’est vrai que Niort n’est pas une ville qui m’attire plus que cela mais j’avais une copine d’enfance qui vivait à Aiffres et du coup j’ai toujours une pensée pour elle quand je vois Niort et ses alentours.
    C’est sympa ces auteurs qui font vraiment des livres au cœur du terroir. L’an dernier j’en ai offert deux à mon beau père, des policiers au cœur de Brest, il adore cette ville, pleine de souvenirs pour lui même s’il n’y a passé que 2 ans.

    • Je pense en effet, que lorsque l’on aime une ville ou que l’on souhaite découvrir la vie dans telle ou telle région, les livres de terroirs sont un bon moyen d’entrer vraiment au coeur des coutumes =) Merci à toi de ton commentaire !

  4. « Le style de l’auteur est fait de phrases longues, longues comme la queue du dragon que l’on pourchasse » J’adore !
    AgrRr c’est dommage pour cette successions de détails qui alourdissent l’intrigue :/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s