Vidéoludique – Mai et Juin 2015

Séance vidéoludique

Découvrez tous mes visionnage du mois ( films, séries TV, théâtres, musiques… )

Retrouvez ce rendez-vous et les autres participants chez LespetitsmotsdeSaefiel !

Films :

240422.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Un homme idéal de Yann Gozlan (2015) :
Mathieu rêve de devenir écrivain, mais est refusé dans toutes les maisons d’éditions, jusqu’au jour où il tombe sur le journal intime de guerre d’un homme décédé. Il s’en empare, signant ainsi le best-seller tant attendu dans sa vie. Tout bascule lorsque son secret est sur le point d’être découvert…
Le scénario est un engrenage de petits mensonges, comme on en fait tous, des petits rien, qui pensons nous, n’ont pas de conséquences. Ici, ces petits écarts de vérités sont poussés à leurs paroxysmes, donnant ainsi une ambiance pesante et angoissante tout au long du film.
Si Pierre Niney m’avait déjà bluffée dans ses autres films, surtout dans Yves Saint-Laurent ( avis ), ici il m’a fait passée par un panel d’émotions toutes plus violentes et aux antipodes les unes des autres. Un thriller qu’il porte magistralement secondé par Ana Girardot, dans un personnage plus lisse, qui contraste superbement.

 

Mr turner

Mr Turner de Mike Leigh (2014) :
Le film retrace les dernières années du peintre J.M.W Turner, entre son atelier et une petite pension de famille en bord de mer, tenue par une certaine Madame Booth. L’intrigue retrace les techniques et innovations du peintre, qui ne rencontreront pas toujours les faveurs de ses confrères.
Les images dégagent une magie dût aux couleurs utilisées rappelant celles du peintre pour ses toiles, qui ensorcellent le spectateur et le plonge dans une ambiance contemplative. Ce film se regarde comme on contemplerait un tableau, tout est fait pour pousser notre regard à explorer l’image et les finitions de celle-ci.
La performance de Timothy Spall est bluffante, il incarne un Mr Turner terriblement renfrogné, seul, corps et âme dans sa peinture. Son physique buriné et marqué est ce qu’il fallait pour personnifier ce personnage complexe.

 

Hunger Games

Hunger Games – La révolte partie 1 de Francis Lawrence (2014) :
Tout d’abord je tiens à préciser qu’en tant que spectatrice, je trouve lassante cette manie de réaliser deux parties pour le final des trilogies ou sagas à succès. Je ne dis pas que pour certaines ce n’est pas nécessaire, pour Harry Potter, je dois dire que j’ai apprécié avoir une fin développée, mais il ne faut pas en faire une habitude juste pour avoir plus de recette en salle.
Ceci étant dit, même si j’ai apprécié cette première partie, il faut avouer que je me suis ennuyée. On sent que les choses se préparent pour le grand final, et même si cela instaure une ambiance angoissante, les choses traînent parfois en longueur, on s’attarde sur certains aspects qui auraient mérités d’être plus allégés.
Malgré cela, c’est un film agréable à regarder, dont les codes du genre sont parfaitement repris.

 

La famille Blier_affiche

La famille Bélier de Eric Lartigau (2015) :
Loin de l’engouement du public, ce film m’a plutôt laissée de marbre. Malgré le fait que ce soit une jolie histoire je n’ai pas trouvé crédible et cohérent que l’on montre la famille Bélier comme des bêtes de foire (sans mauvais jeux de mots), des gens sans frontières entre intimités et relations publiques. Ils sont certes sourds, mais pas bêtes et l’image que l’on donne est, pour moi, loin de la réalité. Trop d’exubérance et un jeu parfois trop marqué ont fait que je n’ai pas réussi à m’imprégner de l’ambiance général. Par contre les chansons revisités dans le film sont particulièrement touchantes et vont parfaitement avec ce que les personnages vivent.

 

573252

Imitation Game de Morten Tyldum (2015) :
Le scientifique, Alan Turing, est chargé de décrypter la machine allemande Enigma, mais à quel prix ?
Un fait historique dont on parle peu, retranscrit ici dans un film alternant scènes à suspenses et séquences émotions. Un bon film, mais qui quelques semaines plus tard, ne me laisse pas un souvenir très vivace. Les acteurs sont très bons dans leurs rôles, mais le film souffre parfois de petits clichés et retournements de situations trop souvent utilisés.

 

On voulait tout casser

On voulait tout casser de Philippe Guillard (2015) :
Un film terriblement vivant et profondément humain…
Une histoire peut être un peu bateau mais qui fonctionne à merveille, portée par des acteurs nous offrant une performance sincère et touchante, dans laquelle tous le monde se retrouve. Des instants tendres, drôles et tristes cohabitent parfaitement dans un jolie kaléidoscope de ce qu’est la vie. Pour moi, Kad Merad s’en tire très bien, et il devrait continuer dans ce genre qui lui réussi. Il incarne avec les autres acteurs, une bande d’amis plus vraie que nature, à laquelle nous avons envie de faire parti.

Séries :

url

Dallas – saison 1 :
Après avoir vu, les trois saisons du spin off de cette série, Dallas 2012, j’ai eu envie de découvrir la série originale. Si vous vous demandez si le spin off est à la hauteur de la mythique série télévisée, je vous répondrais par l’affirmative, car j’ai retrouvée dans cette première saison les mêmes ingrédients qui m’ont tant plus dans Dallas 2012 : des histoires de familles, des secrets et des complots. Les personnages nous sont présentés petit à petit, ainsi que les principales lignes de l’intrigue : l’entreprise familiale de pétrole, les bonheurs et soucis des différents protagonistes.

 

dvd-coeur-ocean-saison-1208_84035

Coeur Océan – saisons 1 et 2 :
Plus jeune, j’étais très fan de cette série d’été pour ados. Évoquant des valeurs comme la famille, l’amitié ou l’amour elle n’est pour autant pas ringarde et conserve les attraits d’une série d’été tout en traitant de vrais sujets de société à travers lesquels les adolescents se retrouvent. Une série aux accents légers développant tout de même de vrais problèmes.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Film. Bookmarquez ce permalien.

15 réflexions sur “Vidéoludique – Mai et Juin 2015

  1. Il me tarde vraiment de voir ce  » Un Homme idéal ». J’ai le même avis que toi pour la famille Bélier et je regarderai probablement « on voulait tout casser ».
    J’aime bien cet article!

    • J’ai très envie également de découvrir la deuxième partie ! =)
      Pour Imitation Game, je suis mitigée, j’ai beaucoup aimé sur le coup et désormais il m’en reste peu de chose.

  2. Je n’ai vu aucun film, même pas la famille bélier !
    Je retiens surtout Un homme idéal qui m’intrigue pas mal, te dirais mon avis si j’ai l’occasion de le voir 😉

  3. Pingback: Topobiblioteca fait son cinéma – Septembre 2015 | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s