»Le neuvième cercle – Oléron-Niort route de l’enfer » de Bruno Bouchière

Titre VF : Le neuvième cercle – Oléron-Niort route de l’enfer
Auteur : Bruno Bouchière
Editions Geste, collection Noir, 2014.
Genre : Policier, Roman de terroir

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » «  Le cabri et l’oie ! », La Fontaine n’aurait jamais pensé à ça. En son temps ! Mais La Fontaine ne connaissait pas «  Le Casse Noisettes » ni les sauvages nuit Niortaises !  »


Résumé :
 » Un cadavre flottant, ramené sur le rivage par la tempête Xynthia et qui porte d’étranges stigmates , est découvert aux pieds du pont de l’île d’Oléron.
Yankee et sa brigade spécialisée dans les meurtres à caractère rituel et ésotérique sont appelés sur les lieux.
En parallèle, Gautier est sollicité par une ancienne collègue de la MASF qui s’inquiète de la disparition de son père, notaire à Niort.
Le couple improbable d’enquêteurs de Pretium doloris va de nouveau se retrouver au cœur d’une étrange série de meurtres qui suit une logique implacable et mystérieuse.
Cette enquête va mettre en lumière un secret monstrueux.  »

 
Mon avis :
Geste Editions, étant une maison de ma région, je souhaitais découvrir leur catalogue et c’est lors d’une séance de dédicace que j’ai rencontré quelques uns de leurs auteurs. C’est avec Le neuvième cercle – Oléron-Niort route de l’enfer, que je me suis plongé dans l’univers de la collection Noir.
L’intrigue est véritablement le plus de ce livre, Bruno Bouchière nous plonge dans un policier ésotérique orchestré de manière plus que convaincante. Les ficelles de l’histoire se tissent petit à petit, nous dévoilant le programme d’un meurtrier atypique dont les motivations sont peut-être plus complexes qu’il n’y paraît.

Les personnages principaux sont récurrents chez l’auteur, mais le lecteur ne se sent pas perdu au sein de leur passé commun puisque des annotations sont intercalées dans l’intrigue afin d’expliquer les enquêtes précédentes. L’auteur insert un humour léger et bon enfant de par ses personnages, mais parfois trop fréquent ainsi un sentiment de lourdeur s’installe.

Le style de l’auteur est simple mais fluide, quelques répétitions viennent ponctuer le récit ainsi qu’un redoublement d’actions, ce qui donne parfois un peu de longueur au texte. Malgré tout, l’auteur s’en sort particulièrement bien et concocte un récit cohérent, dont le style reste dans le ton de la région au sein de laquelle il place son intrigue.

En conclusion, un policier régional dont l’intrigue est particulièrement originale et dont l’humour, peut être un peu trop présent, donne un ton léger au récit.

Publicités

2 réflexions sur “ »Le neuvième cercle – Oléron-Niort route de l’enfer » de Bruno Bouchière

  1. Pingback: Bilan Mars 2015 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s