La muette de Chahdortt Djavann

Titre VF : La muette
Auteur : Chahdortt Djavann
Editions France Loisirs, collection courts romans et autres nouvelles, 2009.
Genre : Littérature contemporaine, autobiographie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Trop de misère fait que les gens ne sont même plus capables de rêver.  »

Résumé :
 » J’ai quinze ans, je m’appelle Fatemeh mais je n’aime pas mon prénom. Je vais être pendue bientôt…
L’amour fusionnel d’une adolescente pour sa tante muette, l’amour passionné de celle-ci pour un homme tournent au carnage dans l’Iran des mollahs. Chahdortt Djavann fait un récit court, incisif et dénué de tout artifice. Écrite dans un cahier, par une adolescente de quinze ans en prison, La muette est une histoire qu’on n’oublie pas.  »
Mon avis :
L’histoire est celle d’une journaliste qui par un concours de circonstance acquiert le journal d’une jeune-fille de quinze ans, qui en prison, revient sur les jeunes années de sa vie, entourée de sa famille dans un petit village d’Iran. Une note au début du livre expose que l’éditrice s’est vu confier le manuscrit original et sa traduction, afin que cette histoire ne soit jamais oubliée. Est-ce une histoire réelle, certains le diront, d’autres annotations expliquent que c’est une fiction. Qui croire ? Le sentiment de réalisme et de véritable témoignage persiste tout de même, bien après sa lecture.

Fatemeh nous fait le récit de sa vie, en compagnie de ses parents et de sa tante, surnommée la muette. C’est cette dernière qui est le pilier de la jeune-fille et de l’intrigue, puisqu’elle si elle est musulmane, elle n’accepte pas certains préceptes, et ne se cache pas de cette envie de liberté. Fatemeh explique que c’est avec l’image de sa tante qu’elle s’est construite et à acquit une assurance afin de commettre l’acte pour lequel elle va être pendue, comme elle nous le proclame au début de l’histoire.
La muette est un écrit contemporain sur les injustices et les paradoxes de la vie des femmes musulmanes, par les yeux d’une jeune-fille qui ne demande que la liberté et l’amour, mais qui ne se cogne qu’à des préceptes poussiéreux réécris depuis des millénaires, qui ont perdus toutes leurs valeurs.

Une note à la fin du récit explique que le traducteur a volontairement gardé le style de l’auteur, avec peut-être certaines tournures enfantines ou bancales, pour rendre le plus de réalité et de voix à l’auteur. C’est d’autant plus touchant pour le lecteur, qu’il s’imagine sans peine l’histoire de Fatemeh, son phrasé lui donnant corps.

En conclusion, La muette est le récit d’une jeune-fille de 15 ans, qui se voie condamner à mort, noircissant un carnet d’une écriture fine des secrets de son enfance en Iran. Une histoire qui donne à comprendre la condition des femmes musulmanes.

Publicités

7 réflexions sur “La muette de Chahdortt Djavann

    • Oui le sentiment de réalisme est très fort et le style très adolescent aide vraiment, pas à ce mettre dans la peau de cette jeune-fille, mais d’être sa confidente, de la soutenir…

  1. Je n’ai plus aucun souvenir de cette lecture, c’est vraiment troublant. J’ai retrouvé dans mon carnet de lecture de l’époque (septembre 2011) les notes que j’avais prise : « Un récit de vie bouleversant.
    Une image de l’Iran qu’on ne fait qu’entrevoir généralement nous est ici balancé en pleine figure. »

    Et d’ailleurs, je crois que c’est important de préciser dans la dernière phrase qui conclu ton avis de lecture *en Iran*. C’est plus juste à mon sens.

    • Je ne suis pas si étonnée que cela que tu n’es pas forcément beaucoup de souvenirs, car c’est une lecture marquante sur le moment de la lecture, mais je ne suis pas sure qu’avec les années, elle va me rester en mémoire malheureusement. Peut-être de par sa rapidité, même si le récit est très original par rapport à ce qu’on lis habituellement sur le statut des femmes musulmanes.

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s