Séance Vidéoludique – Janvier 2015

Séance vidéoludique

Découvrez tous mes visionnage du mois ( films, séries TV, théâtres, musiques… )

Retrouvez ce rendez-vous et les autres participants chez LespetitsmotsdeSaefiel !

Films :

18660716

Le parrain de Francis Ford Copla ( 1972 ) :
Un film mythique sur la mafia italienne !
Une brochette d’acteur tous plus charismatiques les uns que les autres, nous ouvrent les portes de la famille Corleone, une des plus renommée de la mafia italienne. Mais les lois familiales et celles du business ne sont pas toujours en accord et la mort vole au dessus des têtes à couper.
Une intrigue complète où les personnages sont développés, ne montrant pas uniquement le patriarche dans toute sa splendeur, mais bien également les personnages secondaires et leurs ambitions, dans une ambiance lente et propice aux pires agissements. Une esthétique minutieuse et finement soignée pour nous plonger dans les méandres de la psychologie italienne, et des paysages baignés de soleil, mais bien souvent inondés de sang et de peur.

 

110035

La belle et la bête de Christophe Gans ( 2014 ) :
Un film qui revisite le conte de manière plutôt conforme au récit initiale, tout en développant le passé de la Bête, rendant l’intrigue plus complexe. La façon de filmer est également classique, mais l’esthétique, le rendu des images est travaillé, les décors sont riches, promettant des aventures dignes des plus beaux contes. Malheureusement, j’ai été plus détachée de certains personnages secondaires, dont le jeu était pour moi, peu en accord avec l’esprit du film. Petite déception également pour le rendu de la bête, qui est parfois trop humaine, trop lisse à l’image.

587352

Des lendemains qui chantent de Nicolas Castro ( 2014 ) :
Une petite comédie qui m’a agréablement surprise car sortant des codes du genre tout en les réinvestissant. Même si ce n’est clairement pas le film de l’année, c’est une comédie sans prétention qui ne tourne pas autour des relations amoureuses et ses problèmes, mais qui placent les personnages dans un contexte, celui des années 80/90, en développant un thème nullement abordé en comédie : la politique. Tout en jouant sur les codes de la comédie, à savoir l’humour et les histoires parfois décalées, le scénario tend vraiment à ouvrir le genre vers quelque chose de plus sérieux, tout en le détournant avec un brin d’humour.

 

Nymphomaniac-Affiche-France

Nymphomaniac Vol I et II, de Lars Von Trier ( 2014 ) :
Un film polémique dont j’ai du mal à me sortir.
Le réalisateur nous expose, par le récit d’une jeune-femme se disant nymphomane, tous les fantasmes, toutes les expériences d’une sexualité libre et sans contrainte, qui paradoxalement n’existe pas, car c’est bien le lieu où subsiste encore des jugements. Les événements contés, sont relatés sous forme de chapitres, dans la maison d’un homme vivant comme un moine, faisant office de bunker, propice à un retour sur soi avant la fin. Cet interlocuteur, à un rôle de neutralité, et c’est ce qui permet au spectateur de prendre la pleine mesure de ce que Joe, le personnage joué par Charlotte Gainsbourg, nous conte.
En ce qui concerne les scènes sexuelles, certains les trouveront choquantes, d’autres non, je ne peux que spécifier que psychologiquement le film joue sur la carte d’un certain extrême, nous donnant à voir la détresse d’une femme concernant son manque de compatibilité avec la société dans laquelle elle évolue. Rien ne nous est épargné, surtout pas les pires moment d’incompréhension de Joe, ceux où elle s’égare ou ceux où elle tente de se trouver. Le tout filmé avec minutie pour être au plus près du personnage, au plus près de l’humain.
Pour un public averti !

326431

Gemma Bovery de Anne Fontaine ( 2014 ) :
Une comédie qui révolutionne le genre, alliant amour de la littérature et de la culture champêtre ! Une histoire aux accents drôles mais surtout montée de façon intelligente, avec des dialogues savoureux et une attention à l’image très appréciable. Ces dernières sont d’une fraîcheur ravissante et nous avons nous aussi envie de nous balader en forêt, avec des robes légères et de rencontrer un Luchini nous parlant de littérature et de boulangerie ! Des acteurs parfaits dans leur rôles, Luchini est charmant et délicieusement mordant, tandis que le jeu de Gemma Arterton tout en simplicité, est très bien dosé. Simple petit bémol à l’épilogue, qui si il est drôle, est peut-être de trop, j’aurais aimé avoir plus de réponse quant à l’avenir de certains personnages, en dehors de cela, ce film est touchant, sensuel et terriblement charmant.
Je ne peux résister à l’envie de vous laisser entendre Fabrice Luchini, il vend le film mieux que personne !

508784

Gone Girl de David Fincher ( 2014 ) :
Un thriller psychologique machiavélique, sur les liens du mariage.
Il faut ne rien savoir sur l’histoire pour profiter pleinement de ce film, où les codes du thriller sont revisités pour nous donner une intrigue où tout n’est que double jeu et chasse au trésor. Certains ont trouvé le jeu de Ben Affleck trop peu énergique, tout est dans ce personnage que l’on imagine compliqué, c’est un homme simple qui veut profiter de la vie. Il n’a pas l’étoffe d’un héros, il est humain, avec ces qualités et ses défauts, ses victoires et ses échecs.
Gone Girl ; un film qui manipule tout y compris le spectateur. Un film d’une grande qualité.

 

1350079912

Le pacte des loups de Christophe Gans ( 2001 ) :
Une histoire qui se tient, aidée par une esthétique travaillée dans des tons bleuté et gris lors des séquences extérieurs ou ceux des attaques de la bête, et des teintes ocre, plus chaudes, pour les images en intérieurs. Un récit parfois un peu manichéen, mais dans l’ensemble le film alterne entre plusieurs thèmes qui donnent une histoire complète. Séduction, politique bourgeoise contre une certaine dénégation du peuple ou méfiance face à l’étranger, un film historique plutôt bien réalisé.

 

239820

The Grand Budapest Hôtel de Wes Anderson ( 2014 ) :
Un récit déjanté et barré mais qui n’en n’est pas moins particulièrement bien orchestré !
Un monde où le dirigeant d’un grand hôtel, à la lumière un peu passée, prend la plus petite chambre de tout l’établissement, pourquoi donc ? C’est ce que le film s’attache à conter, dans un enchâssement de quatre temps différents. Mais n’aillez pas peur, l’intrigue est construite de telle façon que tout est clair et on ne se perd nullement dans les espaces / temps. Au contraire, cette petite difficulté du film, lui donne toute sa saveur en le pimentant de dialogues loufoques mais bien senties, de personnages hauts en couleurs, de l’humour mais surtout une très jolie histoire d’amour et d’amitié.

 

dracula-untold-affiche-avec-luke-evans

Dracula Untold de Gary Shore ( 2014 ) :
Un film atypique sur les origines de Dracula.
Dracula Untold nous livre une version plus humaine et sentimentale du célèbre vampire aux dents longues, offrant une alternance très bien dosée entre combats spectaculaires, et histoire d’amour et de devoir envers un peuple. L’intrigue sort des sentiers battus, pour nous dévoiler le début du mythe Dracula, un homme qui devient un héros pour sauver sa famille et son peuple, mais comme tout service, il y a toujours un prix à payer…
Des acteurs portant bien leur rôle, Luke Evans incarne un Dracula virile, froid, prêt à tout pour garder son royaume dans le droit chemin.
Petit bémol, l’épilogue gâche pour moi l’esthétique instauré tout le long du film : des paysages de hautes falaises, un temps presque hors d’âge, des couleurs bleutées, grises et noires, rendant le froid des pays nordiques, et dans les dernières minutes nous sommes plongés dans un temps précis, très moderne voire trop, faisant office de césure trop brutale. J’aurais davantage vu ces quelques minutes, au début d’un deuxième film.

Séries :

242752-once-upon-a-time-saison-3-diapo-1

Once Upon A Time – Saison 3 :
Une saison qui fouille encore plus les traits psychologiques des personnages, approfondis l’univers et les mythes développés précédemment. Des surprises, des rebondissements, dans la lignée des épisodes précédents, du rire et des larmes, font de cette troisième saison, une explosion.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Film. Bookmarquez ce permalien.

12 réflexions sur “Séance Vidéoludique – Janvier 2015

  1. Super ce rendez-vous !

    Je suis une grande fan de l’univers du Parrain ! J’adore, j’adore !
    J’adore tellement que je refuse de regarder le dernier volet de la série et voir l’univers se refermer :/

    Gone Girl de David Fincher me tente beaucoup ! Je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir, mais si l’occasion se présente, je ne la raterai pas !

    • Je pense que c’est le mieux pour parler de cinéma et autres =)
      Je ne l’avais jamais vu et je dois dire que j’ai adorée mon moment de cinéma ! J’ai très envie de voir la suite, mais je comprend vraiment ton point de vu, parfois on a envie de garder en nous certaines oeuvres, sans avoir la fin déchirante des adieux.
      Alors Gone Girl vraiment, je te le conseille, car c’est un pur thriller vraiment bien ficelé =)

      • Aah, je suis contente que tu me comprennes, j’ai toujours l’impression d’avoir des tocs bizarres dès qu’il est question de culture !
        Je reviens vers toi, si j’ai l’occasion de voir Gone Girl 😉

  2. Il faudrait que je me lance dans la saison 3 de Once Upon A Time! J’avais beaucoup aimé The Grand Budapest Hotel et effectivement, pour Dracula Untold, les dernières minutes m’ont surprises et ne m’ont pas paru à leur place!
    Une séance vidéoludique sympa en tout cas 🙂

    • Je dirai que pour le moment ma préféré est justement cette saison 3, fonce ! =) Je suis heureuse de ne pas être la seule pour Dracula, vraiment ces derniers plans m’ont coupé de l’histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s