»Le soir, Lilith » de Philippe Pratx

Titre VF : Le soir, Lilith
Auteur : Philippe Pratx
Editions L’Harmattan, 2014.
Genre : Fantastique

ob_c6c878_le-soir-lilith

 » Il serait d’ailleurs grand temps que je sache enfin qui  »je » suis. Châtré de mon propre être depuis toi ! Auprès de toi étais- »je » plus qu’une ombre ?  »

Résumé :
 » 23 novembre 1924, Lilith Hevesi, star du cinéma muet, est retrouvée morte dans le château où elle s’est retirée dans la campagne hongroise. Quarante ans plus tard, le narrateur tente de dépoussiérer son passé, ses recherches sont perturbées par une femme qui éveille rapidement ses soupçons… Lilith est un fantôme qui arpente les différentes strates du temps dans des mondes aux frontières incertaines dont on ne cesse de gratter la pellicule inflammable.  »

Mon avis :
Le soir, Lilith, est une histoire véritablement évanescente, où les pistes entres réalité et rêve sont sans cesse brouillées et remises en questions. Le point de départ est l’écriture d’une biographie de Lilith Hevesi, ancienne actrice du cinéma muet, qui connu un grand succès. Le narrateur, dont on ne connaîtra jamais le nom, est un proche ami de la star, et par le biais de carnets d’écriture retrouvés, de ses propres souvenirs et de ce qu’il sait de la vie de son amie, il retrace sa personnalité. Le lecteur parcours avec lui, les espoirs, les rêves et les films de Lilith.
Malheureusement, le découpage trop haché du roman, comme des petites saynètes de la vie de Lilith, m’ont perdue et donne un aspect trop brouillon au livre. Mais brossent un portrait de Lilith comme une femme insaisissable, qui se dérobe à chaque approche, et semble se défier de tout ceux qui souhaite la connaître. Elle est tout ces personnages à la fois, multiple et d’autant plus chérie par le narrateur qui passera sa vie à tenter de démêler les fils de leur histoire.

Le style de l’auteur, malgré sa recherche et son travail soigné, m’a finalement perdue par trop de descriptions et de stylisations. Les cheminements dans les films ou les carnets de Lilith sont parfois trop décousus, se perdant dans des chemins qui ne sont pas nécessaires, comme des descriptions de nature féeriques qui éloignent véritablement du but poursuivi ; à savoir la vie de Lilith. Par contre, j’ai appréciée que l’auteur fasse plus parler le narrateur sur ses sentiments envers son amie, plutôt que de donner de froids événements de sa vie ; c’est comme si le personnage de Lilith vivait en lui, et c’est un procédé original et intéressant.

En conclusion, un roman qui m’a laissée de côté par une structure trop découpée et des passages qui m’ont perdue dans des élucubrations. Dommage car le style de l’auteur est très soigné.

Publicités

12 réflexions sur “ »Le soir, Lilith » de Philippe Pratx

  1. Pingback: Bilan du mois d’Octobre 2014 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

    • Dommage en effet, mais l’auteur est très gentil et m’a envoyé son recueil de nouvelles couplée d’un recueil de poésie donc je vais essayer pour voir si un autre thème me plaît =)

  2. Tu sais si cet auteur a écrit d’autres livres? Le sujet de celui-ci et ce que tu en dis ne m’intrigue pas trop mais s’il a une plume soignée ça m’intéresse malgré tout ;).

  3. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s