»Les murmures de l’ombre » de Karine Giebel

Titre VF : Les morsures de l’ombre
Auteure : Karine Giebel
Editions Pocket, 2009 (Editions Fleuve Noir, 2007)
Genre : Thriller
Prix SNCF du polar français, Prix Intramuros et Prix du festival international du Roman Noir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » On agit mieux lorsque l’on comprend. On lutte plus facilement contre un adversaire dont on cerne la psychologie.  »

Résumé :
 » Elle est belle, attirante, disponible. Il n’a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n’est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince…  »

 
Mon avis :
L’histoire est de celle qui vous reste longtemps après sa lecture, qui vous marque, qui vous travail au corps, Les morsures de l’ombre est un récit que l’on vit.

Les personnages sont finalement des personnages types, loin d’être négative, cette notion est pour moi quelque chose qui revient à l’essentiel : la notion de tortionnaire et la notion de victime. Tout deux ont une place bien défini, dont chacun à une définition propre, mais qui rejoint celle de l’autre. Les morsures de l’ombre va brouiller les pistes de vos définitions, va vous faire passer d’une barrière à une autre, en détruisant la frontière de ces notions, poussant les limites toujours plus loin.
Nous allons les voir évoluer, chacun dans un rôle dont il n’est pas coutumier, chacun va essayer, tenter de s’approprier ce nouveau mode de vie. Le lecteur prend alors conscience que la vie est finalement une grand pièce de théâtre, un grand film, dont les différents rôles que l’on endossent sont parfois fait à notre taille, mais parfois à l’inverse, trop grand mais l’on doit à chaque fois les emprunter et tenter de faire la lumière sur ce que l’on est réellement. Ici, les personnages sont maladroits dans leurs rôles, mais donnent une force dont chacun peut puiser. C’est un thriller atypique : faire de ces personnages ce qu’ils ne sont pas.

Le style de Karine Giebel est une écriture qui me donne des frissons à chaque fois, un style avec lequel je me sens bien, qui me permet d’entrer directement dans l’ouvrage. Un style haché, avec des phrases courtes, qui nous plongent dans le quotidien de Ben, dans sa prison, pour être totalement happé par ce qu’il vit, au point de vivre presque nous même sa décrépitude, sa faim, sa soif, sa perte d’humanité et surtout son incompréhension.

En conclusion, un court roman, intense en émotions et suspense, magistralement ficelé et dont le dénouement nous laisse pantelant.

COUP DE COEUR

Publicités

14 réflexions sur “ »Les murmures de l’ombre » de Karine Giebel

  1. Oh ! De cette auteur, je n’ai lu que « juste une ombre » que j’ai adoré, je m’étais promis d’aller fouiller sa bibliographie et finalement, je n’ai pas eu l’occasion de le faire. Maintenant que tu parles de ce titre comme d’un coup de coeur tu me donnes envie de le découvrir. Encore plus quand tu dis « Les morsures de l’ombre va brouiller les pistes de vos définitions, va vous faire passer d’une barrière à une autre, en détruisant la frontière de ces notions, poussant les limites toujours plus loin. » Te dirais si je passe à l’achat 😉

    • Ah c’est mon troisième livre de l’auteure et je dois t’avouer que c’est mon préféré ! Juste une ombre est très bon, mais je dirai que Les morsures de l’ombre, est encore plus intense car plus court. Cours l’acheter ma belle =)

  2. Pingback: Bilan du mois de Septembre 2014 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

  3. Pingback: Meilleures lectures de l’année 2014 | Topobiblioteca

  4. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s