»L’orage » de Régine Deforges

Titre VF : L’orage
Auteure : Régine Deforges
Editions France Loisirs, 1997 (éditions Blanche, 1996)
Genre : romance érotique

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 »Si vous cherchiez un livre qui vous empêche de dormir, vous l’avez trouvé, c’est celui-ci. Du vrai, du pur et vas-y donc, aucun détail ne nous est épargné, et c’est tant mieux, pas besoin d’aller au sex-shop… L’effet est réussi et quel effet ! Ce qu’il y a de merveilleux avec Régine Deforges, c’est qu’elle a du cran, elle va au bout du bout des choses, elle n’a peur de rien ni de personne.  »
Caroline Bongrand, Elle

Résumé :
 » Au début des années soixante, un homme revient, après une longue absence, prendre possession de l’héritage de sa jeune tante décédée cinq ans auparavant. Dans le tiroir à double fond d’un secrétaire, il trouve un cahier noir. Sur la première page, d’une écriture enfantine, est calligraphié L’Orage. Il le lit. Quand il le referme, incrédule, troublé, il se demande : que vais-je en faire ? Le détruire, le garder, le publier ?…
Un texte d’une grande force où l’on retrouve l’univers érotique de  »Contes pervers » et de  »Lola et quelques autres ».  »

 
Mon avis :
L’orage est un livre de Régine Deforges, célèbre pour sa série La bicyclette bleue, publiée en 1981, et la création du Salon du livre de Montmorillon (86), en 1990, l’auteure a également une réputation sulfureuse comme l’atteste cette romance érotique. Publié en 1996, L’orage n’est pas le premier roman érotique de l’auteure, très contestée à cette époque pour ses différents écrits, elle sera beaucoup décrié par la société encore très conservatrice. Pourtant, pour Régine Deforges, l’érotisme a un sens bien plus large que ce que la plupart des gens pensent :  »Libre, dénué de tout sens du péché, joyeux, païen et non pas didactique ».
L’orage est une nouvelle érotique, loin de rester simplement dans la suggestion, Régine Deforges va bien au-delà, il s’agit ici véritablement d’un roman évoquant certains fantasmes et leurs réalisations de façon cru et dont les détails ne nous sont nullement cachés. Ce livre est vécu par le personnage, finalement, presque comme un rêve, situation peut-être plus acceptable pour l’opinion publique et pour un lecteur qui peut s’imaginer que ce récit n’est en fait qu’une fiction, écrite justement par le personnage principal, dont le neveu découvrira le carnet. Stratagème afin de moins choquer, ou au contraire, pour faire planer un doute encore plus mystérieux ? Le lecteur peut ainsi s’imaginer ce qu’il souhaite, la version qu’il préfère ou celle qu’il fantasme…

Le récit est ici fait par un seul personnage, nous contant les jours suivants la mort de son mari, ainsi tout le fantasme autour de la mort, de la vie après, de l’âme et du corps en lui-même sont exposés, afin de donner au lecteur un récit inédit et bien peu conventionnel. Finalement, les questions abordées par le personnage sont légitimes, et la réalisation des fantasmes sont certes, peu classiques, mais  »libre » afin de donner tout son sens à la définition de la sexualité par l’auteure elle-même.

Le style de l’auteure est cru, sans mâcher ses mots, elle donne au lecteur ce qu’il souhaite, un texte sensuel, qui décrit avec une force naturelle la détresse d’une femme qui donne à son corps la nourriture dont il a besoin. Une nourriture sexuelle, afin de faire son deuil à sa manière. Une écriture fantasmatique, entre conscience et inconscience, l’auteure nous donne à découvrir un univers atypique.

En conclusion, un livre érotique, pour un public avertit, mais qui par sa forme, presque évanescente, est une lecture peu conventionnelle dans le paysage de l’érotisme.

3425938599

Publicités

4 réflexions sur “ »L’orage » de Régine Deforges

  1. Pingback: Bilan du mois de Septembre 2014 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

  2. Pingback: Bilan du mois de Janvier 2015 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

  3. Pingback:  Pour l’amour de Marie Salat  de Régine Deforges | «Topobiblioteca

  4. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s