»Valentine où le temps des adieux » de Theresa Révay

Titre VF : Valentine où le temps des adieux
Auteure : Theresa Révay
Editions Pocket, 2004 (éditions Belfond, 2002)
Genre : Historique, romance

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Il ne fallait pas s’arrêter, surtout ne jamais rester immobile, […], parce que c’était alors qu’on se perdait.  »

Résumé :
 » Paris, 1921. Au lendemain de son mariage avec l’héritier de la prestigieuse Maison Fonteroy, la jeune Valentine découvre le carcan d’une union dictée par la raison. Cette insatisfaction que rien ne saurait combler, est-cela, la vraie vie ? Passionnée et audacieuse, la jeune-femme par en quête d’un destin à la mesure de ses rêves. Année après année, dans une Europe déchirée par la folie des hommes, Valentine ne va cesser de poursuivre avec orgueil ce bonheur qui se dérobe…  »

 
Mon avis :

Ayant rencontré l’auteure au Salon du livre de poche de St Maur, je lui avait acheté son premier roman. Une auteure particulièrement joviale et intéressante, prenant le temps de discuter avec son lectorat, expliquant que les réseaux sociaux et les blogs littéraires étaient pour elle, un support avec lequel il fallait désormais compter dans le paysage de la littérature moderne, et que c’est justement par ce biais là, que la rencontre avec le lecteur, qu’il est aimé ou non son livre, peut se faire, un échange peut avoir lieu et c’est un moyen pour Theresa Révay d’avoir des retours sur son travail, et de pouvoir s’améliorer sans cesse. Une personne très gentille, au sourire immense et au naturel charmant, que j’ai aimé rencontrer. Après avoir lu son livre, je peux vous dire que c’est une écriture de qualité, un roman bouleversant, des personnages et un contexte très bien travaillé. Une auteure que je vais désormais suivre de près, et laquelle je remercie énormément de m’avoir accordé son temps pour me présenter chacun de ses livres, avouant des défauts et des qualités à chacun, avec un recul sur son travail très appréciable prouvant que son écriture est sans cesse en mouvement.

L’histoire s’échelonne de 1921, du mariage de Valentine Despresle à André Fonteroy, jusqu’en 1968 et les événements du mois de mai. Dans Valentine où le temps des adieux, Theresa Révay nous présente une histoire de famille courant sur plusieurs générations, liée à la Maison de fourrure Fonteroy, entrelacée à l’Histoire de l’époque. Le lecteur suit le parcours d’une société, à la fois Française et Allemande, sous le joug d’ennemis qui ne sont pas toujours ceux que l’on croit, retraçant la guerre mais aussi les codes d’un monde qui va laisser plus de place aux femmes, plus de liberté de pensée ou au contraire étouffer toute envie de rébellion.
Les femmes ont la part belle dans ce roman, Theresa Révay nous les montrent fortes, faibles, frivoles et sérieuses, élégantes et naturelles, autant de facettes que de visages et de destins. Car finalement, n’est-ce pas par amour, par désir ou par amitié pour une femme que le monde change le plus souvent ?

 » La peur est nécessaire pour affronter la vie. Elle rend plus fort.  »

Les personnages sont véritablement un plus à l’intrigue, chacun apporte quelque chose, un point de vue, une histoire, un contexte particulier qui fait que lié aux autres, cela prend tout son sens, devient plus compliqué, car tout n’est pas tout noir ou tout blanc, l’Histoire elle-même est truffée de nuances de gris. Theresa Révay exploite ses personnages de façon naturelle mais tout de même très bien travaillé afin que le lecteur se sente concerné par les destins, les expériences et les choix des personnages. En connaissant la société contemporaine d’aujourd’hui, il prend conscience des différents contextes, d’un pays à un autre, des différences de comportement que l’on peut avoir, des motivations, suivants les convictions ou non de nos proches. De plus, ils sont si bien croqués que chacun peu se retrouver en eux, même si nous n’avons pas connus cette période, nous n’avons pas envie de les quitter, chacun nous donne envie de les suivre, connaître leurs vies et leurs destins.

Le style de l’auteure est véritablement soigné, elle imbrique les personnages et le contexte d’une façon vraiment très réaliste, ni trop de descriptions, ni pas assez, juste ce qu’il faut pour vraiment se sentir en plein cœur de l’époque dans laquelle les personnages évoluent. Elle passe parfois sur des années, mais ensuite, au sein du point de vu du personnage suivi, Theresa Révay nous donne les informations manquantes, insérées dans les pensé des personnages, au détour d’un dialogue, mais toujours de façon naturel et spontané, de sorte que le lecteur n’a pas l’impression d’un détour à sa seule destination afin de combler les trous. Non, ici, chaque phrase à sa place, aucunes longueurs ne vient truffer le récit, ce qui aurai pu être le cas si justement l’auteure n’avait pas fait de sauts dans le temps.

En conclusion, un magnifique coup de cœur pour ce roman (et pour l’auteure!), une écriture soignée, des personnages bien développés, un contexte historique réel et très bien décrit. Une intrigue ficelée de manière saisissante, même si le contexte s’étend sur plusieurs générations, les informations ne manquent nullement et le lecteur s’éprend de chacun des personnages.

COUP DE COEUR

Publicités

8 réflexions sur “ »Valentine où le temps des adieux » de Theresa Révay

    • Je te le conseille vraiment, je suis sûre qu’il pourrait te plaire, c’est bien écrit, bien développé et l’histoire est vraiment très bien tournée, ne tombant pas dans la facilité ! Un magnifique roman dont on ne voudrait jamais sortir =)

  1. + 1 Dans ma WishList
    Tu m’avais convaincue avec ta phrase « Les femmes ont la part belle dans ce roman, Theresa Révay nous les montrent fortes, faibles, frivoles et sérieuses, élégantes et naturelles, autant de facettes que de visages et de destins. Car finalement, n’est-ce pas par amour, par désir ou par amitié pour une femme que le monde change le plus souvent ? » et puis ton logo coup de coeur à achevé de me convaincre de me laisser tenter 😉
    Belle chronique, bravo !

    • Ah je suis vraiment heureuse qu’il te tente, l’auteure à un véritable talent et je suis tombé dans ses filets ! C’est son premier roman et selon elle, au départ il y a des longueurs, je n’en n’ai pas trouvé mais j’ai beaucoup apprécié qu’elle se critique elle-même prouvant qu’elle évolue sans cesse =)
      Si tu aimes les beaux récits historiques et féminins, fonce, car l’auteure aime mettre en avant des destins de femmes en prises avec l’Histoire =)

  2. Pingback: Bilan du mois d’Août 2014 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  3. Pingback: Meilleures lectures de l’année 2014 | Topobiblioteca

  4. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

  5. Pingback: Si on parlait de… romans historiques | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s