Sunday’s Books (n°13 du 13 Juillet 2014)

Sunday's Books copie

Coucou les p’tits loups ! J’ai décidée de rejoindre le rendez-vous de Saefiel du blog les petits mots de Saefiel, pour le récap c’est chez elle que ça se passe =)

Lectures de la semaine :

96573626_o

 »Hôtel chambre » 1 de Emma Mars :
Une romance érotique ? Oui mais pas que, ou si peu. Emma Mars nous fait plonger dans un Paris voluptueux, culturel et riche d’étoffes et de couleurs si profondes et si sensuelles. Comment une simple chambre des Charmes, maison close aux riches ornements, nous fait vibrer et réaliser nos fantasmes rien qu’en regardant ces tentures et tapis épais, en attendant celui qui viendra nous délivrer ? Une écriture recherchée et fine, regorgeant de détails et de construction qui nous font aimer lire les mots sous nos yeux. Un livre qui restera dans mes coups de cœur de l’année !

Avis sur le blog : Jamais sans toi de Jessica Sorensen ICI
Secrets et préjugés de Anne Barton ICI

Les films de la semaine :

335126L+AMOUR+EST+UN+CRIME+PARFAIT-affiche

Un été à Osage County de John Wells (2014) : Où comment après le décès du patriarche, la famille vole en éclat. Entre règlements de comptes, secrets avoués, différents enfin mis à jour, cette famille est le reflet de toutes les famille, du mot Famille avec un grand F, qui nous décomplexe et nous déstabilise. Finalement, qui n’a pas émis des commérages sur le nombres de conquêtes d’une cousine, qui n’a jamais voulu dire merde à ses parents ou qui ne s’est jamais posé des questions sur le passé des membres de sa propre famille ? Tout cela et bien plus encore est dans Un été à Osage County, porté par des acteurs puissants, tels que Maryl Streep et Julia Roberts en mère et fille, comme chien et chat. Des moments intenses où les blancs, les gros plans sur les visages, ou sur une lumière sur un coin de table, révèlent bien plus que tout dialogue. Un sentiment de naturel parsème le récit, et surtout l’humour est de mise, car c’est bien lors d’instants critiques que celui-ci joue le plus dans la vie. Une réalisation naturelle, des acteurs spontanés donnent un film drôle, émouvant et surtout réaliste et tellement juste, que chacun peu s’y retrouver.

L’amour est un crime parfait de Jean-Marie et Arnaud Larrieu (2014) : Professeur d’écriture dans une université Suisse, Marc est le don juan de ses dames, sa réputation sulfureuse joue contre lui le jour où Barbara, une de ses conquêtes d’un soir, est portée disparue. Anna, sa belle-mère apporte un vent de mystère pour Marc qui ne sait plus où donner de la tête. Un huit clos dans les montagnes que je n’ai pas sur apprécier, malheureusement même si le scénario convenu est étouffée par une mise en scène et des images plus troublantes, belles et inconvenantes que l’on aurai pu le penser, les dialogues sonnent répétées et mal interprétées. Comme si le roman de Philippe Djian publié en 2010, Incidences, n’avait pas été modifié avant d’être transmis sur écran, donnant cette impression de composition de phrases peu spontanées, trop réfléchies. Certains y trouveront un charme, mais pour moi cela ne sert pas l’intrigue. Le mystère qui plane sur tout les personnages est trop lent pour être tué rapidement à la toute fin de l’intrigue afin de donner les réponses aux spectateurs.

Sorties un livre, un film de la semaine :

selene-409070

Séléné de Barbara Wood (éditions Pocket) Réédition :
 » Qui est Séléné ? Que cherche-t-elle d’Antioche à Babylone, de Palmyre à Persépolis, d’Alexandrie à Rome ?
Qui est donc cette jeune femme, qui, dans la splendeur et la misère du premier siècle après Jésus-Christ, se penche sur les malades, prépare des potions, découvre rassemble un immense savoir en parcourant le monde ?
Qui est Séléné ? Née au cours d’une nuit étrange, elle ne l’apprendra qu’au lendemain de ses seize ans de la bouche de Méra, la femme qui l’a élevée, l’extraordinaire guérisseuse dont elle a tant appris.
Elle devra quitter sa ville. Elle devra retrouvée Andréas, le médecin grec, l’homme qu’elle aime et qui, sans le savoir, détient les réponses à ses questions. Alors commencera pour elle l’incroyable aventure où sa destinée rejoindra l’Histoire. Dans le cadre somptueux des plus grandes villes de l’antiquité, riches en connaissances historiques et médicales, Séléné est un roman d’aventures éblouissant. »

396874

Les Hommes ! De quoi parlent-ils ? de Cesc Gay :
 »Le portrait de de huit quadragénaires dépassés et déconcertés par leur vie. Incapables d’exprimer leurs émotions, ils se retrouvent projetés dans des situations à la fois comiques et pathétiques, révelant leur conflit majeur : la crise d’identité masculine.  »

Publicités

6 réflexions sur “Sunday’s Books (n°13 du 13 Juillet 2014)

    • Ce n’est vraiment pas une romance érotique comme les autres, l’écriture et l’intrigue sont détaillées et recherchées, les personnages sont fouillés.
      Merci à toi aussi et belle semaine =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s