»Secrets et préjugés » de Anne Barton

Titre VO : When she was wicked (2013)
Titre VF : Les sœurs Honeycote – Secrets et préjugés
Auteure : Anne Barton
Traduit de l’anglais américain par Marie-José Lamorlette
Editions Harlequin, collection Mosaïc 2014.
Genre : Romance historique

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Elle comprit pourquoi tant des femmes qui venaient à la boutique de Madame Smallwood étaient prêtes à risque leur réputation pour un baiser.  »

Résumé :
 »Londres, 1815 Couturière dans une boutique de mode de Bond Street, Annabelle accomplit son rêve. Là, au milieu des taffetas, des satins, des soies et des dentelles, elle crée des robes uniques pour les élégantes de la haute société. Mais le rêve s’arrête hélas chaque soir quand elle quitte son travail… Trop pauvre pour payer les soins dont sa mère malade a besoin, Annabelle a en effet cruellement besoin d’argent. A tel point qu’elle n’a pas trouvé d’autre solution (au prix d’un petit arrangement avec la morale) que de faire chanter de riches Londoniens, en utilisant les secrets inavouables et les potins sulfureux échangés à mi-voix par les clientes, dans l’intimité du salon d’essayage. De toute façon, pour sauver sa mère, Annabelle extorquerait des fonds à l’archevêque lui-même ! Jusqu’au jour où le séduisant duc de Huntford la démasque. Terrifiée, Annabelle l’écoute alors exiger d’elle qu’elle mette ses talents de couturière à son service, en confectionnant une garde-robe complète pour ses deux jeunes sœurs. Elle restera sa captive, chez lui, tant qu’elle n’aura pas terminé. A ce prix seulement, il acceptera de ne pas la dénoncer.  »

 

 

Mon avis :
L’histoire de cette romance historique nous emmène dans l’envers du décors, vous n’y trouverez pas de bourgeoise dans un château de princesse rêvant de s’encanailler, non, dans Secrets et préjugés (aucun rapport dans l’intrigue avec le roman de Jane Austen, le clin d’oeil est uniquement présent dans le titre) vous voyagerez avec Annabelle dans les couches plus sombres d’une société qui s’évertue à cacher toutes marques du petits peuples. Plus proche de nous, cette romance est également plus simple dût aux personnages moins aristocratiques, elle nous ramène à des considérations plus naturelles et surtout nous prouve que l’amour n’a pas de classe sociale et que toutes jeunes filles y a droit. Une jolie romance qui se déguste doucement comme un conte dont ont ressors le sourire aux lèvres en rêvant à une vie aussi facile.

Les personnages sont sans conteste le point fort du roman, l’héroïne, notamment, Annabelle, qui est une jeune femme assez atypique des romances historiques, où le personnage principal féminin est souvent une aristocrate incomprise et parfaite. Ici, Annabelle est une jeune couturière qui tente de survivre et aide sa famille à ne pas succomber. Une confrontation avec l’autre versant de la société, la famille Huntford, le duc et ses deux sœurs, cours sur toute l’intrigue et c’est un réel plaisir de voir les deux parties, leurs différences mais parfois bien leurs points communs, les réunir. Même si ils peuvent paraître simples ou manichéens, des complexités apparaissent au fil des pages et des incompréhensions vont être mises à jour, qui vont les forcer à se poser des questions sur leurs modes de vies et sur la société de leur époque. Une jolie petite morale parsème le récit, et même si l’on voit poindre la fin, les rebondissements sont les bienvenus afin de mettre à mal les personnages.

Le style de l’auteure est très agréable à lire, des descriptions juste où il faut pour s’intégrer au décors de l’époque, s’imprégner des fragrances et des couleurs, dosées selon les besoins de l’intrigue et de ceux du lecteur. Les dialogues ne sont pas trop présents, ne donnant pas ainsi une impression trop rythmée au récit, mais bien plus une douce langueur, sans être trop appuyée non plus. Les interventions des personnages sont bien dosées et le lecteur à tout le loisirs de profiter de leur compagnie.

En conclusion, une romance historique qui sort des sentiers battus, nous offrant un très beau portrait de femme volontaire, qui s’affirme dans un monde où la gente masculine vous offre leur ascendant toute votre vie. Peut-être est-cela la séduction, ne pas se montrer totalement démunie, savoir être forte même si votre cœur vous lâche…

Publicités

9 réflexions sur “ »Secrets et préjugés » de Anne Barton

  1. Pingback: Bilan du mois de Juin 2014 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

    • C’est vraiment une romance historique qui change et j’ai apprécié le côté différences des classes sociales et de ne pas suivre une aristocrate comme souvent =) J’espère qu’elle te plaira !

  2. Pingback: Sunday’s Books (n°13 du 13 Juillet 2014) | Topobiblioteca

  3. Ooooh, c’est vrais maintenant que tu le dis, c’est pas commun les romances historique en dehors de l’aristocratie ! Juste pour ça je dois le tester !! Oui oui il m’en faut peut pour justifier mes achats 🙂

  4. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s