»Jamais sans toi » de Jessica Sorensen

Titre VO : The secret of Ella and Micha (2012)
Titre VF : Jamais sans toi
Auteure : Jessica Sorensen
Traduit de l’anglais américain par Charlotte Faraday.
Editions Hachette, collection Blackmoon romance, 2014.
Genre : New-adult (young adult ?)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Ce serai donc ça, le remède miracle ? Le temps ?  »

Résumé :
 » – Ella, je t’…
J’écrase ma bouche contre celle de Micha pour le faire taire, et il répond tout de suite à mon baiser. Je me colle à lui. Nos corps ne font qu’un. Une chaleur intense traverse nos habits trempés et réchauffe ma peau glacée. J’aimerai que ça ne s’arrête jamais… mais ce serait une erreur. J’aspire une dernière bouffée de son odeur puis je m’éloigne peu à peu…  »

 

Mon avis :
L’histoire est celle, plus ou moins cliché, plus ou moins rebattue, des amis d’enfances qui se découvrent, l’adolescence venus, de nouveaux atouts. Mais ce qui aurait pu être une petite romance, mignonne et sensuelle, se retrouve être une banale histoire de  »je t’aime moi non plus », de sentiments refoulés et finalement bien réels, que l’un et l’autre connaissent mais font semblant d’oublier. Malheureusement, l’intrigue aurai pu être charmante, si pas aussi niaise et servie par des personnages peu fouillés, et des dialogues dignes de séries pour ados. Le problème de ce livre réside surtout dans la catégorie dans laquelle le place les éditeurs, un New-adult aux accents pimentés ( la couverture aidant, mais à juste titre dans quelle classe le ranger? ). Malgré tout, vous retrouverez des éléments du genre Young-adult. A savoir une intrigue simple, des personnages et une écriture qui le sont tout autant MAIS et le hic est bien là, car si les jeunes, lecteurs ou non, sont habitués de scènes, devenues, désormais, dans le paysage audiovisuelle, banales, la littérature érige, encore, quelques barrières, vont être ici, confrontés à certaines scènes, que certains trouveront mignonnes mais que d’autres ne vont pas interpréter de la même manière. Si l’âge des protagonistes ne les placent dans des situations extravagantes à ce regard là, le reste du livre ne collent pas à cette image. Alors où trouver le charme de la lecture, lorsque le lecteur souhaite, légitimement au vu de sa maturité, une lecture plus franche et d’autres qui n’ont pas le même âge, une lecture moins farouche ? Dommage que rien ne puisse trancher et placer ce livre quelque part, c’est bien l’une des seules fois où je demande des barrières et des étiquettes, mais uniquement dans le but de prévenir le lectorat.

Les personnages si ils sont sympathiques, ne sont que peu développés psychologiquement, cela a vraiment joué dans mon appréciation de ces derniers. Je n’ai pas réussi à complètement m’y attacher et à les comprendre, j’aime lorsque leurs pensées sont plus fouillées, voir parfois chaotiques, même, mais avec de vrais approfondissement. Malheureusement, ici, même pour du New-adult, cela est vraiment trop peu, trop peu pour vraiment croire en leurs existences au delà du papier. Le New-adult se doit de développer plus la psychologie, les tournures plus fouillés des événements et des conséquences, avec des personnages plus âgés que dans le Young-adult, qui vise les adolescents essentiellement. Ici, même si l’âge des protagonistes est en adéquation avec le mouvement New-adult, leurs comportements, leurs langages ou leurs actions ne sont que peu détaillés et cela nuit vraiment à la catégorie dans laquelle il se vante de ce placer. Les lecteurs appropriés pour la case de ce nouveau mouvement littéraire, ne seront pas totalement charmés par les atermoiements plutôt adolescents de nos personnages, ni leurs côté trop jeunes et trop édulcorés, malgré les petites scènes, gentillettes et sensuelles, trop peu pour eux, mais trop pour un lecteur plus jeune, selon moi.

Le style de l’auteure est simple, les dialogues omniprésents donnent une ambiance rapide, mais malheureusement ce n’est pas ce que j’ai préféré dans l’intrigue. J’aurais aimé des pauses plus importantes dans le récit, puisque le personnage de Ella a besoin de temps, de réflexions afin de mesurer les changements qu’elle souhaite apporter à sa vie et son comportement. Un sentiment d’urgence parsème le récit et c’est dommage puisque c’est parfois au détriment de la psychologie peu approfondie des personnages.

En conclusion, un roman entre le Young-adult, pour son intrigue et ses dialogues rapides et simples, mais avec des éléments New-adult pour son contenu plus sensuel et l’âge de ses protagonistes. Dommage car l’histoire de ces deux êtres déchirés par la vie, aurai pu avoir plus d’attraits et d’intérêts, si écrite en respectant les codes d’un genre précis…

Publicités

7 réflexions sur “ »Jamais sans toi » de Jessica Sorensen

  1. Pingback: Bilan du mois de Juin 2014 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

    • Si tu veux un livre qui se lit vite et dans lequel tu ne te prends pas la tête : il est parfait. Mais malheureusement je n’ai pas réussi à être emportée, j’espère qu’il te plaira plus qu’à moi =)

  2. Pingback: Sunday’s Books (n°13 du 13 Juillet 2014) | Topobiblioteca

  3. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s