»Nue » de Jean-Philippe Toussaint

Titre VF : Nue

 

Auteur : Jean-Philippe Toussaint

 

Édition de Minuit, 2013.

 

Genre : Littérature contemporaine

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 »Je ne voyais pas son regard dans l’obscurité, je ne le sus pas avec les yeux, qu’elle pleurait, je le sus avec la langue, je sentais ses larmes dans ma bouche.  » (p.169)

 

 

Résumé :

 

 » La robe en miel était le point d’orgue de la collection automne-hiver de Marie. À la fin du défilé, l’ultime mannequin surgissait des coulisses vêtue de cette robe d’ambre et de lumière, comme si son corps avait été plongé intégralement dans un pot de miel démesuré avant d’entrer en scène. Nue et en miel, ruisselante, elle s’avançait ainsi sur le podium en se déhanchant au rythme d’une musique cadencée, les talons hauts, souriante, suivie d’un essaim d’abeilles qui lui faisait cortège en bourdonnant en suspension dans l’air, aimanté par le miel, tel un nuage allongé et abstrait d’insectes vrombissants qui accompagnaient sa parade. »

 

Nue est le quatrième et dernier volet de l’ensemble romanesque MARIE MADELEINE MARGUERITE DE MONTALTE, qui retrace quatre saisons de la vie de Marie, créatrice de haute couture et compagne du narrateur : Faire l’amour, hiver (2002) ; Fuir, été (2005) ; La Vérité sur Marie, printemps-été (2009) ; Nue, automne-hiver (2013).

 

 

Mon avis :

 

L’histoire est celle du narrateur, dont on ne connaîtra jamais le nom, qui revient sur son histoire d’amour avec Marie de Montalte, célèbre modiste. Nue est le quatrième et dernier volet de la série MARIE MADELEINE MARGUERITE DE MONTALTE, lu dans le cadre du prix du Roman des Étudiants. Qui dit quatrième volet, dit forcément que les personnages ont vécus avant nous. Malgré tout, même si je regrette que le prix est mis un dernier tome de série en lice, pour autant je n’ai pas ressenti de blanc, et je n’ai pas été déroutée, ni perdue.

 

 

 »Je sentis la main de Marie humide contre ma paume, et je savourai aussitôt physiquement, comme à titre exclusivement privé, la pertinence de cette loi physique universelle que veut que deux corps qui entrent en contact ont tendance à égaliser leur température.  » (p.103)

 

 

Le personnage du narrateur n’est finalement que peu développé, et se définit exclusivement par sa relation avec Marie. Cette façon de se mettre en retrait, est révélateur de la psychologie de ce personnage qui ne voit la vie, que par les yeux de Marie. Une sorte d’amour oppresseur, loin d’être malsain, l’enrobe et c’est un homme qui est près à tout faire dès qu’il aime. Un homme au petit soin de sa promise, qui est attentif à chaque petit sentiment, chaque changement d’état de Marie.

 

Cette dernière elle, est beaucoup plus indépendante dans sa relation d’amour, elle vie comme un électron libre une relation qui semble pour elle une parenthèse.

 

Une véritable opposition est créée entre les deux personnages, entre leurs deux psychologies, et le lecteur comprend alors toute la signification du fameux proverbe  »Les contraires s’attire », mais cette relation est peut-être plus ambiguë qu’il n’y paraît…

 

 

Le style de l’auteur est très lyrique, selon moi, mais ceci n’est pas un reproche, loin de là même. Une écriture fine et travaillée, sous des dehors naturelles, qui part parfois dans des envolées et des parenthèses descriptives sur une situation anodine du quotidien, qui devient tout de suite beaucoup plus stylisée et dramatique. A la manière des cinéastes de la Nouvelle Vague dans la fon des années 50, début 60, Truffaut et Godard en tête, qui dramatisaient un quotidien banal pour faire entendre toute le drame à l’intérieur d’un aspect trivial.

 

Ici, avec Nue, Jean-Philippe Toussaint fait la même chose, il nous fait entendre toute la lourdeur d’un quotidien que l’on ne comprend plus et qui nous semble lâcher prise avec la réalité. Le lecteur suit les tergiversions, les digressions du narrateur, personnage principal, récitant une incompréhension, l’incompréhension qu’est le personnage de Marie lui-même.

 

Par des descriptions de lieux, qui rendent toute la force du personnage de Marie, que l’on ne voit que par les yeux de ce narrateur qui semble la connaître si bien, mais qui ne l’a comprend plus, le lecteur suit ce portrait de Marie, apprend à la connaître et elle lui devient aussi familière que pour celui qui raconte. C’est par l’écriture que cela passe, par les mots et les récit rocambolesques d’une rencontre dans une réception, qu’invente peut-être le narrateur, par le récit d’une fuite vers un enterrement en Italie, qui ne sera pas réellement l’objet du voyage, que Jean-Philippe Toussaint nous fait comprendre la psychologie féminine vue par un homme.

 

 

En conclusion, un quatrième tome qui peut se lire indépendamment, porté par une écriture très lyrique et descriptive, sur la fin d’un amour, sur la perspective d’un avenir. Une parenthèse enchantée pour les personnages et pour le lecteur qui vie comme une seconde vie, les pages de ce roman.

 

toussaint-jean-philippe

 

L’auteur :

 

Jean-Philippe Toussaint est un écrivain et réalisateur belge de langue française né en le 29 novembre 1957 à Bruxelles, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (1978) et titulaire d’un D.E.S d’histoire contemporaine.

 

Il est l’auteur de neuf romans, tous publiés aux éditions de Minuit, qui se caractérisent par un style et un récit minimaliste, dans lesquels les personnages et les choses n’ont d’autres significations qu’eux-mêmes.
Il a été en 1996 lauréat de la Villa Kujoyama et a obtenu le Prix Médicis du roman français en 2005 pour
Fuir, qui constitue la suite de Faire l’amour. Ses romans sont traduits dans une vingtaine de langues.

 

Le dépouillement souriant de ses textes est poussé à l’extrême dans ses réalisations cinématographiques.

 

Source : http://www.babelio.com

Publicités

3 réflexions sur “ »Nue » de Jean-Philippe Toussaint

  1. Pingback: Bilan du mois de Février 2014 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? (n°39 du 10 mars 2014) | Topobiblioteca

  3. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s