»Trop beau pour être vrai » de Kristan Higgins

Titre VO : Too good to be true (2013)

 

Titre VF : Trop beau pour être vrai

 

Auteure : Kristan Higgins

 

Traduit de l’anglais américain par Sandrine Jehanno.

 

Editions Harlequin, collection Mosaïc, 2013.

 

Genre : romance contemporaine

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Qu’est-ce que tu regardes ? dit-il sans ouvrir les yeux.

Tu es sacrément séduisant, l’Irlandais.

Est-ce que cela te briserait le cœur d’apprendre que je suis plutôt écossais.

Ça ouvrirait plein d’autres perspectives… comme celle de te voir en kilt.  » ( p.323 )

 

Résumé :

 

 » Invitée à son quatrième mariage de l’année… et toujours pas l’ombre d’un cavalier pour l’accompagner ! Autant dire un cauchemar pour Grace, qui s’imagine déjà les regards apitoyés de sa famille, atterrée de la savoir toujours célibataire après une rupture amoureuse particulièrement mouvementée. Aussi Grace ne voit-elle qu’une solution pour rassurer ses parents et ses sœurs, épouvantés à l’idée qu’elle ne termine sa vie auprès de son chien Angus et de son meilleur ami gay : s’inventer un petit ami. Mais attention, le nec plus ultra des petits amis ! Riche, brillant, drôle, volontaire mais attentionné, solide mais capable d’être tendre. Cerise sur le gâteau : cet homme parfait sera littéralement fou d’elle. Bref, un innocent mensonge, pour rassurer tout le monde… Mais voilà que dès le lendemain, Grace fait la connaissance de son nouveau voisin, Callahan O’Shea. Un regard brûlant, un corps viril : cet homme a tout pour faire naître dans son esprit les fantasmes les plus torrides. Un seul détail cloche : tout juste sorti de prison, le beau Callahan est absolument infréquentable. Surtout aux yeux de la famille de Grace, qui n’attend qu’une chose : qu’elle leur présente son fiancé parfait… surgi tout droit de son imagination.  »

 

 

Mon avis :

 

Les personnages des romans de Kristan Higgins, sont des femmes, qui sont les personnages au cœur du récit. Souvent portées par des familles envahissantes, mais charmantes, avec des manies délurées qui font d’elles un point pour l’humour. Trop beau pour être vrai, ne déroge pas à la règle : Grace est une jeune célibataire depuis deux ans, après que son fiancée est finalement trouvé en sa sœur, la femme idéale. Le livre est dès le départ placé sous le signe d’une situation inextricable, mais non dénuée d’humour, pour le plus grand bonheur des lecteurs.

 

Calquée sur les mélodrames cinématographiques, qui comportent un personnage féminin, victime, et un bourreau, dans des situations toutes plus loufoques les unes que les autres, cette petite comédie romantique, est à l’image de ces films pour la gente féminine. Ici, Grace sera notre victime, victime d’un fiancé et de son imagination débordante à inventer des petits amis pour éviter d’être prise par son entourage, pour la pauvre petite célibataire éternelle. Ces petits arrangements avec la vérité vont bien évidemment être déclencheurs de péripéties rocambolesques.

 

Rocambolesques, certes, mais ne déclenchant pas chez le lecteur, une distance, mais bien plutôt une connivence avec les personnages, notamment Grace. Les recettes de l’intrigue pourraient paraître faciles, ou clichés, mais le lecteur sait d’emblée dans quoi il entre : une romance, qui n’a pas la prétention d’être autre chose. Une romance avec tout ce que cela comporte, des situations humoristiques, emmêlés et troublés, des personnages attachants et très réalistes, de l’amour et de la séduction.

 

Certes, certains événements sont clichés, mais à travers ces aspects, une véritable analyse peut en être tirée : si Grace à ressentie le besoin de s’inventer des histoires d’amour, pour que sa famille ne la voit plus comme une petite chose fragile en manque d’amour, c’est parce que la société voit encore en la gente féminine, une classe à part qui à besoin d’un homme dans sa vie. Une femme libérée, émancipée et seule, ne peut être bien vue. Nous avons là, toutes les thématique du mélodrame. Ne fuyiez pas devant ce terme longtemps péjoratif : le genre cinématographique à permis à la femme, ménagère des années 50, de s’émanciper. Si les femmes, voyaient sur grand écran, des modèles féminin refusant la domination masculine, elles avaient la même envie de liberté. Nous pouvons donc être fière de la romance, c’est à travers elle, au cinéma ou en littérature que nous avons des exemples de femmes, qui nous aide à vivre une vie, à nous extirper de situations et à nous imaginer un destin. Lisez de la romance, recommandez là, et les femmes se sentirons plus fière d’être femme !

 

 

Le style de l’auteure est facilement accessible, de la romance de qualité qui ressemble à une bonne comédie romantique. Un genre simple, qui aide le lecteur à se sentir proche des personnages par des situations qu’il connaît et qu’il peut avoir vécus. Des sentiments, des émotions, donnés au lecteur, pour susciter chez lui compassion, et attachement. Cet attachement, afin qu’il se sente presque lui même, faire partie de cette aventure et tire des enseignements.

 

 

En conclusion, une jolie petite romance, pleine de charme et de séduction, qui donne envie d’un peu de douceur et d’amour. Rejoignant le genre du mélodrame cinématographique, elle saura ravie le cœur des midinettes en mal d’amour, ou celle qui nage dans le bonheur. Un récit pour toutes les femmes…

 

Publicités

21 réflexions sur “ »Trop beau pour être vrai » de Kristan Higgins

  1. La petite citation m’a fait beaucoup rire 🙂 Je suis une incorrigible midinette alors je crois que ce roman pourrais beaucoup me plaire 🙂

    • Et c’est comme ça dans tout le bouquin ^^ Je pense qu’il pourrait te plaire, en effet, c’est vraiment une auteure de romance contemporaine qui donne le sourire, avec des histoires de vraies filles =)

  2. Kristan Higgins est dans ma liste d’auteure à découvrir. Ton billet confirme mon intérêt pour ses romances. J’espère avoir l’occasion de les découvrir un jour !

  3. Ah j’adore comme tu résume le tout :  » Une romance avec tout ce que cela comporte, des situations humoristiques, emmêlés et troublés, des personnages attachants et très réalistes, de l’amour et de la séduction. » Parfait 😉

  4. Il faut absolument que je tente les romans de Kristan Higgins 🙂 Les chroniques que tu écris me font baver ma choupette 😀 Vile tentatrice, va ! Mais je t’aime quand même ❤ ❤

    • Oh oui vraiment c’est de la très bonne romance, pas gnangnan et c’est très bien écrit avec beaucoup d’humour =) Ah ah merci beaucoup du compliment, et tu sais qu’à chaque fois que je vais aussi sur ton blog, c’est l’hécatombe alors à ton tour ^^

  5. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? (n°38 du 24 février 2014 ) | Topobiblioteca

  6. Pingback: Bilan du mois de Février 2014 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

  7. Je viens tout juste de finir ce roman et, tout comme toi, j’ai passé un excellent moment avec !
    Qu’est-ce-que j’ai ri ! J’ai hâte de découvrir un autre roman de Kristan Higgins…

  8. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s