»Kidnappée » de Brenda Novak

Titre VO : The perfect couple (2009)

 

Titre VF : Kidnappée

 

Auteure : Brenda Novak

 

Traduit de l’anglais américain par Sandrine Jehanno.

 

Edition Harlequin, collection Mosaïc, 2012.

 

Genre : Policier, thriller

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Mais même si quelqu’un l’a aperçue, nous n’aurons qu’à dire qu’elle n’a fait que passer. Elle est venue, mais cela ne signifie pas que nous lui avons fait du mal. Nous n’avons pas de casier judiciaire, ni de raison d’être soupçonnés. Tu es un jeune avocat prometteur, spécialisé dans l’immobilier. J’ai un travail tout ce qu’il y a de plus respectable. Nous avons une bonne réputation. Nous ne faisons pas parler de nous. Ils n’ont aucune raison de demander ou d’obtenir un mandat de perquisition, n’est-ce pas ?  » (p.89-90)

Résumé :

 

 » Un déchirement absolu, irréductible. C’est ce que ressent Zoé Duncan depuis que Samantha, sa fille adorée, a disparu. Déchirement, révolte aussi. Car elle refuse de croire un instant à une fugue, hypothèse que la police de Sacramento s’obstine pourtant à avancer. Certes, Sam traverse une crise d’adolescence difficile, mais elle ne serait jamais partie comme ça. Cela n’a pas le moindre sens.

 

Persuadée que quelque chose de grave est arrivé à sa fille, Zoé est prête à tout pour la retrouver. Même si elle doit pour cela perdre son nouveau fiancé, son travail, sa splendide maison de Rocklin. Même s’il lui faut revenir sur son passé douloureux et dévoiler ses secrets les plus intimes à Jonathan Stivers, le détective privé à la réputation hors du commun qu’elle a engagé. Jonathan, le seul homme qui a accepté de se lancer avec elle dans cette bataille éperdue pour sauver Sam – et où chaque minute qui passe joue contre eux.  »

 

 

Mon avis :

 

 » C’était ce qui l’inquiétait. Rien de ce qu’avais dit ou fait Sam ne permettait d’imaginer qu’elle ait décidé de fuguer. Il n’y avait pas eu d’événement déclenchant. Elle n’avais pas confié une quelconque intention de partir à sa meilleure amie, et n’avait emporté aucun vêtement. Si elle avait prévu de fuguer, se serait-elle donné la peine de finir ses devoirs de maths ?  » (p.94-95)

 

L’histoire, peut paraître banale aux premiers abords, une jeune adolescente disparaît, dans un quartier aisé d’une petite ville d’Amérique. Sa maman, prête à tout pour la retrouver, un détective privé qui ne vie que pour son boulot, et un beau père aux intentions parfois douteuses…

 

Mais l’originalité de l’ouvrage se situe ailleurs ; dès les premières pages le lecteur connaît les coupables. Dès les premières lignes du roman, la violence fait son apparition, que nous allons dès lors côtoyer tout au long du récit. Cet aspect laisse donc au lecteur le loisirs de voir toute la psychologie des personnages, le doute et la peur s’insinuer en eux, tout en sachant qui est responsable de cette horreur. Ce roman est donc une parfaite illustration de l’expression  »les apparences sont parfois trompeuses… »

 

 

Le genre de ce roman est le thriller-policier, mais c’est avant tout du Romantic Suspense, comme le laisse supposer la classification, les personnages vont voguer entre des aventures policières et une place importante va être accordée à la romance. L’un des premiers essai de ce genre pour moi, et ce fût une très bonne surprise étant donnée que dans ce titre, je n’ai pas trouvée que la romance était réellement mise en avant, ne prenait pas tellement de place et s’accordait d’ailleurs parfaitement dans le cadre de l’intrigue.

 

 

Les personnages sont bien travaillés, l’aspect psychologique est bien présent, et l’auteure s’est attachée à nous les rendre pour certains ambigus, pour d’autres attachants. Dans le genre du thriller, il est important que les personnages, soient pour le lecteur, pas seulement blanc ou noir, une grande part à l’ambiguïté doit être, pour ma part, nécessaire afin que le travail du lecteur ne soit pas mâché, que l’on est envie de prendre parfois l’enquêteur de vitesse ou de trouver avec lui les pistes nécessaires.

 

Kidnappée est bien construit, car même si dès les premières pages, on connaît le coupable, le lecteur se prend dans les investigations, suit les malversations des agrésseurs, et les tentatives du détective, tout en entrant plus profondément dans les entrailles de l’enquête et la psychologie des deux camps de personnages.

 

La violence sourde, parfois explicite, mais toujours naturelle, comme si la vie était empreinte d’horreur, est autour de tous les personnages, dans chaque ruelle, dans chaque immeuble et quartier aisé, là où personne ne l’attend. L’auteure nous décrit les agissements des coupables, les fait paraître comme vous et moi, comme des gens bien sous tout rapport et au delà de tout soupçons, mais comme le disait le dramaturge Ibsen, derrière les belles demeures se cachent toujours des maisons hantées…

 

 

En conclusion, un bon thriller, porté par des personnages à la psychologie bien dépeinte. Une intrigue banale, mais construite avec originalité, et une violence qui vous prend dans ses filets…

 

BrendaNovak

 

L’auteure :

 

Sa première émotion littéraire ? La lecture, petite fille, de Jane Eyre, qui enfiévra son imagination et, le moment venu, lui inspira l’envie d’écrire un roman historique : son premier roman. Mais c’est dans le suspense que l’auteur a trouvé sa véritable voie.

 

Depuis la publication de son premier livre, Brenda Novak a vendu près de 4 millions de ses livres dans le monde, dont 100 000 en France. Multirécompensée, la romancière est classée sur la liste des meilleures ventes de USA Today et du New York Times. Les romans de Brenda Novak invitent le lecteur à partir à la découverte de personnages humains, complexes, crédibles, et de thèmes prenants, surprenants, souvent inspirés de faits réels.

 

Elle excelle dans le Romantic Suspense auquel elle apporte toujours une vraie dimension psychologique, dans un style fluide et élégant, avec une prédilection pour les séries aux atmosphères sombres.

 

Source : http://www.harlequin.fr

Publicités

21 réflexions sur “ »Kidnappée » de Brenda Novak

  1. Pingback: Bilan du mois de Décembre 2013 et Dans la hotte de Charlotte | Topobiblioteca

    • Je ne peux que te le conseiller, c’est bien ficelé, l’intrigue peut paraître banale, mais l’auteure en fait quelque chose de vraiment bon avec la violence qui semble naturelle et qu’on ne peut oublier plus d’une ou deux pages… Premier essai de l’auteure et je retenterai un de ces livres !

  2. Il a l’air top ! Je l’avais déjà repéré dans un de tes précédents articles, mais alors avec cette chronique… Je ne peux que craquer 🙂 Surtout que les thrillers et moi… C’est le grand amour ❤ Merci ma bichette pour la découverte ❤

    • Ah je suis ravie qu’il te fasse envie, je l’ai vraiment trouvé très bon, malgré que je ne lise pas suffisamment de thriller malheureusement… tiens peut-être que ce sera une autre de mes résolutions ^^ J’espère qu’il te plaira, je ne manquerai pas ton avis =)

  3. Aaah tu confirmes mon envie de lecture, du coup, j’ai fait des petites recherches, et j’ai un peu peur, selon Internet, il s’agit d’une série « Last Stand », tu avais lu les précédents ?

    • Alors c’est après avoir lu ton commentaire que je viens d’aller vérifier et tu as raison, en effet. Mais pour tout te dire, je n’ai absolument pas trouvée qu’il y avait des choses que j’avais manquée, je pensais que c’était un tome unique, et rien dans la narration ne fait croire que c’est une série. Je n’ai pas lu les autres tomes, et cela ne m’a pas du gênée ! Alors tu peux y aller les yeux fermés =)

  4. Ah, si la romance ne prend pas trop de place, j’aimerais bien tenter. ^^ Je trouve original le fait qu’on connaisse déjà les coupables. J’avais essayé ce procédé avec un livre sur Colombo. L’enquête était vraiment géniale ; plus vivante. J’aimerais beaucoup réitérer le coup ! Merci pour ta chronique !

    • Je trouve aussi que le concept change un peu de ce que l’on voit de plus l’intrigue est bien ficelée et donne beaucoup de frissons ! Ah Colombo je ne savais pas qu’il y a avait des livres, je ne connais que la série TV ! =) Merci à toi de ton passage, et si j’ai réussi à te donner envie, j’en suis ravie =)

  5. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? (n°36 du 13 Janvier 2014) | Topobiblioteca

  6. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s